MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > Comics en Vrac : DC Infinite Frontier – Justice Incarnée (Urban Comics)

Comics en Vrac : DC Infinite Frontier – Justice Incarnée (Urban Comics)

Vous aimez les comics où les protagonistes se comptent par dizaines ? Vous allez être servis ! 

DC Infinite Frontier – Justice Incarnée

3

On continue l’event DC Infinite Frontier. Je vous rappelle que nous sommes dans la période DC Infinite qui a vu, suite au combat contre le Batman qui Rit, s’ouvrir l’Omnivers, c’est à dire un ensemble de Multivers. Nous avions l’habitude du Multivers mais là DC s’offre un nouveau terrain de jeu lui permettant tous les écarts possibles sur les personnages héroïques. Alors évidemment, il y a toujours les séries individuelles de vos héros et parallèlement, comme ils le font toujours, il y des cross-over décrivant des batailles XXL. Nous sommes ici dans ce cas de figure, nous vous en avions déjà parlé . On est donc dans des affrontements galactiques avec notre Multivers qui est menacé par des forces obscures qui pourraient provenir d’un des autres Multivers. Dans le premier tome, nous avons assisté à la création d’une nouvelle bande, la Justice Incarnée, qui est une association de héros des différentes Terres de notre Multivers. Il y a ainsi le Superman de la Terre-23, le Batman de la chronologie Flashpoint, Captain Carrot de la Terre-26, Aquawoman de la Terre-11, … Il faut bien cela pour affronter Darkseid qui est de retour. La Justice Incarnée traque le tyran ce qui lui fait faire un détour par la Terre-8, dévastée par un autre ennemi, le Grand Tartare. 

Voilà le genre d’album qui plaît à tous ceux qui aiment les comics d’action non-stop. Les affrontements sont donc légion et j’aime plutôt ça. Le fait que Darkseid soit au milieu de la piste de danse est une très bonne nouvelle. Ce qui m’a plu aussi, c’est la pléthore de personnages, certains improbables d’ailleurs. DC montre ainsi la richesse de son univers et son esprit créatif dans l’art de créer des super-héros. Le récit est parfois, malheureusement, un peu confus pour le lecteur, c’est une chose que l’on avait déjà constaté dans le premier tome. Cela dit, cela va vers un mieux, ce premier tome nous perdait carrément parfois. Le trait est classique pour du comics, on a une foule de dessinateurs, on aime ou on n’aime pas. En bref, une lecture agréable et une fin spectaculaire nous invitant à lire la suite ! 

Contenu vo : Justice League Incarnate #1-5

Scénario : Joshua Williamson, Dennis Culver – Dessins : collectif – Urban Comics – DC Infinite – 176 pages – juillet 2022 – prix 18 €


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Depuis combien de temps lisez-vous MaXoE ?





Loading ... Loading ...