MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > Comics en Vrac : Dead Space Salvage

Comics en Vrac : Dead Space Salvage

Notre rubrique Comics en Vrac entre aussi dans le focus Dead Space. Nous avons chroniqué un comics qui est disponible uniquement aux US (et donc sur les plates-formes d’achat en ligne). Un premier comics avait fait son apparition entre le premier et le deuxième opus du jeu vidéo mais il n’est plus disponible. Vous pouvez tout de même le « lire » avec les vidéos disponibles ici. Dead Space liberation est un autre comics paru juste avant la sortie de Dead Space 3. Notre choix s’est porté sur Dead Space Salvage, situé entre les deux. Pas très bon choix a priori… 

 

Dead Space Salvage 

Scénario : Antony Johnston

Dessin : Christopher Shy

Editeur : EA comics

ISBN : 978-1-60010-815-0

L’histoire :  on suit, au départ, les pérégrinations d’une bande de mineurs indépendants à la recherche de minerais divers et variés. Quand on parle de mineurs, il s’agit d’équipages qui arpentent les voies spatiales à la recherche de la moindre source de richesse. Voilà que les 4 vaisseaux se trouvent face à un navire très connu et pour de bien tristes raisons : l’Ishimura. Ils décident alors d’aborder le vaisseau maudit pour essayer d’en tirer quelque chose. Bien mal leur en a pris. Les nécromorphes sont évidemment de la partie. En bref, ils se sont mis dans une situation impossible, d’autant plus impossible que le gouvernement, qui cherchait l’Ishimura depuis quelques années, finit par débarquer et leurs intentions ne sont pas louables… 

  

Notre avis : nous n’allons pas y aller par quatre chemins, le scénario nous a beaucoup déçu. On retombe sur la trame habituelle : les unitologues, le gouvernement, l’appât du gain et les nécromorphes. L’ambiance Dead Space est bien respectée mais on a du mal à s’attacher à des personnages sans grand relief. Bon cela dit, la trame peut être suffisante pour un comics mais il y a aussi quelques soucis de narration. C’est parfois confus ce qui donne du fil à retordre à celui qui veut comprendre.

Et puis, ce qui est un peu dommage, c’est que la BD n’apporte rien à la compréhension globale de l’univers de la série. C’est juste un épisode en plus. On aurait aimé avoir quelques informations utiles. Heureusement, le comics surprend par son graphisme. C’est hyper chargé, on aime ou on n’aime pas mais on ne peut nier un travail conséquent pour retranscrire l’ambiance sombre de Dead Space. La technique utilisée donne l’impression d’un travail de peinture aquarelle. Les visages sont plus vrais que nature, on se demande s’il n’ont pas utilisé des photos recouvertes ensuite de crayonné. Le résultat est probant. 

Vous l’aurez compris, ce volume est à destiner exclusivement aux fanatiques de la licence. 

Appréciation :  4


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Depuis combien de temps lisez-vous MaXoE ?





Loading ... Loading ...