MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > Comics en Vrac : Outcast T1, Cover Girls

Comics en Vrac : Outcast T1, Cover Girls
Les filles et les démons sont à l'honneur !

Deux albums cette semaine. Le dernier né de Kirkman que l’on attend toujours de pied ferme. On peut dire qu’il n’a pas raté son coup avec cet Outcast. Son album est dans la sélection comics du Grand Prix des Lecteurs MaXoE. Et puis un volume édité par Urban n’est pas une BD en soi. Non, il traite des femmes dans le monde DC. Honneur aux dames donc ! 

115FR_INT_Covergirls_00_FR-PG101-125.pdf

 

outcast-01-possession-couvOutcast T1, Possession

5

 

Une dispute tout ce qu’il y a de normal entre une mère et sa fille de 15 ans. Après un claquement de porte, tout semble revenu à la normale. Enfin presque. Son fils, encore plus jeune, cherche à manger dans le placard, mais ne trouvant rien, il décide de commencer à déguster … son doigt. Il s’appelle Joshua. La mère fait alors appel au révérend, expert de l’exorcisme du coin. Seulement voilà, le démon qui habite Joshua est plus coriace que d’habitude et les recettes habituelles semblent bien inutiles. Il fait alors appel à Kyle Barnes. Un homme seul qui subit les démons depuis sa plus tendre enfance. Sa mère a été habitée, sa femme et sa fille aussi. Sa mère lui a fait subir maints tourments alors qu’elle était habitée. Dans un moment de désespoir, Kyle a réussi à la libérer de l’emprise du démon mais elle est totalement catatonique depuis. On ne sait pas grand chose de sa femme et de sa fille, simplement tout s’est mal passé, évidemment. 

La vie de Kyle n’est pas à envier, c’est un enfer sur terre, assurément. Mais il a tout de même le pouvoir de faire sortir les démons des enveloppes charnelles, c’est déjà ça. La seule question qu’on peut se poser c’est : est-ce qu’il n’est pas le point convergent de leurs apparitions ? 

001_093OUTCAST01cs6.indd

Robert dans son art. Celui de l’horreur. Mais comme dans The Walking Dead, ce n’est pas du gore facile, ce ne sont pas des recettes éculées. Non, le bonhomme crée des situations angoissantes en nous attachant à ses personnages. Et encore une fois, ils sont nombreux et terriblement bien construits. Petit à petit on en apprend plus sur le passé mystérieux de Kyle. On apprécie aussi le révérend, sorte de soleil innocent au milieu de cette obscurité. La pression monte au fil des pages, les acteurs se mettent en place et tout cela mène à une lecture passionnée, hors du temps. Ce Kirkman est lui-même un démon quand il s’agit de nous capturer dans ses bulles. Le dessin de Paul Azaceta est un délice. Il est idéal pour la noirceur du récit. 

Bon, vous l’avez compris, on attend la suite avec impatience ! 

Contient : Outcast vol1, #1-6

Scénario : Robert Kirkman – Dessins : Paul Azaceta – Outcast T1, Possession – Delcourt – Contrebande – 160 pages – avril 2015 – prix 16,95 €

 

 

DCCoverGirls-couvCover Girls, Les Héroïnes de DC Comics

5

 

Le sujet aurai pu être scabreux. Ben oui, proposer un recueil sur les belles héroïnes aux formes généreuses, vous vous rendez compte ? Le monde des comics a souvent marché dans les pas du machisme, il a toujours été un reflet de la société. A la manière des Pulp, ils collent à l’actu, aux moeurs du moment, à l’évolution des vies. Cet album retranscrit totalement cela. On suit les illustrations avec un sentiment d’amusement, d’étonnement et d’intérêt. Ces illustrations sont habilement accompagnées du texte de Louise Simonson. Elle ne s’y trompe pas, elle connaît bien ce monde. Ses écrits sont des sources historiques indéniables mais ce qu’on aime, c’est son analyse. Elle prend le temps de nous expliquer les choses, de s’en amuser. Cela commence par Wonder Woman, cela se poursuit avec Lois Lane mais on nous parle aussi de Supergirl, de Catwoman, d’Huntress ou encore de Batwoman. Bref, toute la panoplie habituelle du monde DC. Mais on nous décrit aussi les femmes du label Vertigo comme Blanche Neige par exemple.

DCCoverGirls-planchesLe tout est évidemment accompagné d’illustrations de toute beauté. On part de l’âge d’or des comics pour arriver à une période plus contemporaine. On peut apprécier l’évolution du travail des artistes et même si les formes sont parfois un peu trop arrondies, on ne décèle pas de femme objet, bien au contraire. Ces femmes font leur place au milieu des hommes. Tous ces dessinateurs leur rendent un vibrant hommage. 

L’album en lui-même est un magnifique objet avec un papier de qualité et des illustrations pleine page de toute beauté. Le genre d’ouvrage indispensable à tout fan de comics. 

Louise Simonson – Cover Girls, Les Héroïnes de DC Comics – Urban Comics – 224 pages – mai 2015 – prix 29 €


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Depuis combien de temps lisez-vous MaXoE ?





Loading ... Loading ...