MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > Comics en Vrac : Superworld T1, 2 Guns

Comics en Vrac : Superworld T1, 2 Guns

Cette semaine, un comics prometteur made in France. On vous propose aussi la chronique de la BD qui a inspiré le film 2 Guns actuellement dans les salles. 

SuperWorldT1-haut

 

SuperWorldT1-couvSuperworld T1, Ghetto Party

Scénario : Jean-Marc Rivière

Dessin : Francesca Follini, Johann Corgié

Collection : Contrebande

Date de parution : septembre 2013

Format : couleurs, 96 pages

Editeur : Delcourt

ISBN : 978-2-7560-4120-9

Web : http://www.editions-delcourt.fr

L’histoire :  nous en sommes à la 3ème génération de post-humains. Ce sont des êtres aux super-pouvoirs mais qu’on ne saurait appeler mutants car aucune différence génétique ne semble exister entre eux et nous. La première génération a pris la cape, avec délectation, et ils ont fait le boulot classique des héros : sauver la veuve et l’orphelin. La deuxième génération a protégé la terre d’une invasion extra-terrestre. Seul hic, ils ont tous disparu alors qu’ils installaient le bouclier planétaire garant de notre sécurité. Le chagrin passé, voilà que leurs enfants sont en pleine décadence. Il faut dire que le gouvernement les maintient dans une prison dorée : ils sont surveillés en permanence et on leur paie tous leurs frais s’ils renoncent à utiliser leurs pouvoirs. Au milieu de tout cela on trouve Tamara, fille d’un post-humain et d’une humaine tout ce qu’il y a de plus normale. Elle semble la seule à ne pas tomber dans cette décadence, peut-être parce qu’elle n’a pas de pouvoirs justement. Enfin, pour l’instant …

SuperWorldT1-planches

Notre avis : la french touch du comics continue de plus belle dans la collection Comics Fabric. On y ressent, comme d’habitude, un rien de culture US teintée de ce style si français. Il en résulte une intrigue habilement amenée et une réflexion intéressante sur les pouvoirs et leur implication. Il y a aussi le thème classique de la xénophobie anti-héros, d’une société qui a peur de l’évolution. On nous sert également une sacrée dose de mal-être de ces héros cantonnés dans un ghetto doré. 

La mise en place est un rien longuette mais cet opus plante le décor, il nous permet de faire connaissance avec tous les personnages. Justement, parlons un peu de Tamara, véritable pierre angulaire de cet album. Elle a du caractère, elle a une morale, elle apporte de la couleur à toutes ces pages. Elle nous donne vraiment envie de lire la suite. Mais il n’y a pas qu’elle. Le volume se termine sur une belle surprise …

Le dessin ne nous a pas totalement convaincu, inégal il alterne des planches magnifiques et d’autres plus convenues. Cela ne nous a pas empêché de prendre beaucoup de plaisir à la lecture de ce comics.

Appréciation :  4

 

 

 

 

2Guns-couv2 Guns

Scénario : Steven Grant

Dessin : Mat Santolouco

Collection : Contrebande

Date de parution : août 2013

Format : couleurs, 144 pages

Editeur : Delcourt

ISBN : 978-2-7560-4201-5

Web : http://www.editions-delcourt.fr

L’histoire :  attention, accrochez-vous car l’histoire est loin d’être simple. Trench est un agent de la DEA qui agit sous couverture depuis plusieurs années pour coincer un caïd mexicain. Steadman est un Marines. A priori rien ne doit les rapprocher. Seulement voilà, aucun des deux ne sait qui est vraiment l’autre. Les deux s’embarquent alors dans le braquage d’une banque qui est censée blanchir l’argent de la mafia. Le problème c’est que l’argent dérobée est en fait celle de la CIA qui s’est constitué une sorte de trésor de guerre … Là cela se complique sérieusement entre la DEA, les marines et la CIA. Qui tire les ficelles au final ? 

2Guns-planches

Notre avis : il faut bien avouer que la BD n’est pas facile d’accès, surtout sur les 30 premières pages. Le scénario est compliqué, trop compliqué, cela pourrait presque en décourager certains. Heureusement, les choses s’améliorent par la suite, on commence à y voir plus clair même si le mystère reste encore entier jusqu’aux dernières planches. 

Mais finalement ce qui fait le sel de l’aventure c’est bien le duo de choc constitué par Trench et Steadman. C’est percutant et on ne tombe pas dans les stéréotypes habituels dans le genre. Bref on a aimé. Les agents du CIA, tout de noir vêtus, nous ont aussi beaucoup plu. De prime abord austères, ils ne manquent finalement pas de consistance. Ce polar à l’américaine respecte les codes du genre, à n’en pas douter. N’allez pas y chercher un quelconque thème, c’est une BD policière et c’est déjà pas mal. 

Le dessin est efficace. Les traits un peu anguleux donne une teinte toute particulière à l’ensemble. 

Bref, même si les premières pages peuvent vous laisser perplexe persistez un peu, ce comics vaut le coup d’être lu. 

Appréciation :  4


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Depuis combien de temps lisez-vous MaXoE ?





Loading ... Loading ...