MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > La BD du jour : Le vent des Khazars de Makyo & Nardo

La BD du jour : Le vent des Khazars de Makyo & Nardo

Une civilisation perdue en plein cœur de l’Europe et dont des vestiges remontent soudainement à la surface. Une sombre histoire de pétrole et d’attentats commandités par un groupuscule terroriste dont les desseins ne semblent pas évidents. Un écrivain en manque d’inspiration approché par un géorgien obscur. Une histoire d’amour entre une belle princesse et un missionnaire juif venue d’Espagne en plein cœur du Xème siècle… Tels sont les ingrédients de ce récit passionnant tiré du roman éponyme de Marek Halter. Le type d’album qui nous pousse irrésistiblement à découvrir le roman…

 

L’histoire du peuple Khazar, qui disparut au XIème siècle après JC, demeure une énigme historique qui a traversé les âges. Son royaume s’étendait entre Mer Noire et Mer Caspienne et devint à son apogée un puissant enjeu économique puisqu’il contrôlait les routes de la soie empruntées par les riches marchands effectuant les voyages entre Europe et Asie. Il fut dès lors sujet de convoitises et son histoire mouvementée, puis sa disparition, l’atteste. Mais ce qui fit la renommée de ce royaume fut sans conteste le choix de sa religion. Il est dit que l’un de ces premiers dirigeants décida d’adopter le judaïsme, choix surprenant lorsqu’on sait que, déjà à cette époque, cela signifiait bien des tourments, le pays Khazars étant cerné par les deux pôles majeurs chrétien et musulman.

L’album débute dans la seconde partie du 10ème siècle alors que Joseph s’apprête à devenir Khagan, grand prince de ce royaume, avec à ses côtés sa sœur Attex à la beauté troublante. La réputation de ce royaume puissant et libre dans sa foi parvient jusqu’en Andalousie où le Rabbin Hazdaï de Cordoue décide d’envoyer une missive secrète au grand prince Khagan. Missive dont le texte secret sera transporté par Isaac Ben Eliezer et ses compagnons de route à travers toute l’Europe.

De nos jours l’écrivain Marc Sofer, dont la réputation n’est plus à faire, est en panne d’inspiration et n’écrit plus depuis de nombreuses années. Il attire pourtant encore les foules lors de quelques conférences publiques. A l’issue de l’une d’elles il est approché par un géorgien qui lui demande de l’aider à obtenir un visa pour l’Europe ainsi qu’une aide financière en échange d’une révélation qui pourrait le passionner et lui servir de matière pour un nouveau roman : l’emplacement d’une grotte inconnue qui abriterait une synagogue et une bibliothèque khazars. Vestiges historiques majeurs de la culture juive.

Nous suivrons dans Le vent des Khazars le parcours croisés de ces trois destins, celui de Joseph et de sa sœur à la tête du royaume Khazars, celui du beau Isaac Ben Eliezer et enfin celui de Marc Soffer. Les liens fragiles qui réunissent ces histoires sont dévoilés par bribes, laissant le suspense nous envahir au fil des planches. Adapté du roman éponyme de Marek Halter publié en 2001 chez Robert Laffont, cet album pose une atmosphère qui lui donne toute sa sève. On découvre les traditions et coutumes d’un royaume perdus remis sur les devants de la scène. On se laisse pénétrer par le polar qui prend corps dans le récit et pousse Marc Soffer vers le territoire de ce royaume disparu à la recherche de vestiges cachés. Teinté d’un amour naissant entre Attex, la sœur du Khagan et le missionnaire Isaac, cet album, qui joue sur plusieurs registres qui s’imbriquent les uns aux autres, s’impose comme incontournable, porté qui plus est par un superbe dessin réaliste et fouillé qui soutient parfaitement le récit. Dire que nous attendons avec grand intérêt la suite et la fin de ce récit dans un second volet à paraître n’est que pur euphémisme.  

Makyo & Nardo – Le vent des Khazars – Glénat – 2012 – 14,95 euros


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Depuis combien de temps lisez-vous MaXoE ?





Loading ... Loading ...