MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > La BD du jour : Ma vie posthume de Hubert & Zanzim

La BD du jour : Ma vie posthume de Hubert & Zanzim

Suite et fin de ce récit dont le premier volet nous avait séduits au printemps 2012. Ma vie posthume dit déjà pas mal de choses dans son titre. Il y ait question de mort mais surtout de vie, les deux étant mélangés sans que cela ne dérange le moins du monde. Un récit qui se lit d’une traite avec voracité pour son humour décalé et sa vision d’un ailleurs détonant. Bref rendez-vous au plus vite chez votre libraire spécialisé !

 MVPune

Ma vie posthumeReplaçons le contexte de ce récit pour le moins drolatique dont le premier volet avait laissé planer un air de fraicheur sur la sphère BD. Emma est une femme âgée. Elle aurait même tendance, à y regarder de près, à être plutôt morte… Il se trouve pourtant, par on ne sait quel caprice de la nature, que la mort lui va plutôt bien, si bien qu’elle refuse de partir rejoindre les autres personnes dans son état. Pourquoi me direz-vous ? Difficile à dire. Peut-être qu’elle ne souhaite pas retrouver Pierre son ancien mari écrasé par une voiture devant chez lui alors qu’il fuyait ses réprimandes ? Peut-être serait-elle chargée d’une mission d’intérêt général pour contrecarrer l’acharnement des autorités municipales, avec à sa tête un certain Chavignant, à vouloir récupérer la parcelle de terrain sur laquelle est construite sa maison ? Peut-être aussi que les morts ne le sont jamais vraiment chose que nous saurons bien assez tard…

Alors qu’elle essaye de vivre comme si elle était toujours en vie Emma se fait « démasquer » par son aide-ménagère qui prend conscience que sa patronne ne respire plus vraiment la fraicheur de la vie… Mais qu’importe ! Elle décide de poursuivre l’enquête qui lui permettra de connaitre les raisons de sa mort car, même si cela semble difficile à croire, elle a bel et bien était assassinée et plutôt de manière « professionnelle »… Avec son amie Line, dans le même état qu’elle, Emma va se focaliser sur les recherches que son mari avait menées bien des années plus tôt. Dans le bureau du petit pavillon, Pierre consignait tous les éléments qui lui paraissaient suspects. L’homme avait été jusqu’à faire examiner par un laboratoire spécialisé la terre de son jardin… Que cachent les résultats d’analyses ?  Cet épisode clôtural nous offrira une virée sur la Côte d’Azur émaillée de rebondissements plus ou moins joyeux. De nouveaux personnages viendront enrichir le récit de Hubert qui tout en surfant sur la vague macabre s’en détache plutôt de belle manière avec un humour souvent noir, un rythme qui laisse peu de pause si ce n’est les judicieux flashbacks utilisés pour densifier le propos. Le dessin de Zanzim quant à lui reste dans le ton, toujours alerte, dopé par des couleurs vives et une simplicité du trait qui vise à l’essentiel. Un diptyque qui fait mouche !

Hubert/Zanzim – Ma vie posthume T2 – Glénat – 2013 – 12,25 euros


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Depuis combien de temps lisez-vous MaXoE ?





Loading ... Loading ...