MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > La BD du jour : Magellan de Clot, Verguet & Orenge

La BD du jour : Magellan de Clot, Verguet & Orenge

Magellan reste au même titre que Christophe Colomb, l’un des navigateurs les plus connus de nous. Ils ont ouverts tous les deux de nouveaux horizons, poussés plus loin les limites de notre monde. En cela ils ont permis d’affiner nos connaissances dans nombre de domaines. Pour la naissance de la nouvelle collection Explora chez Glénat, nous vous présentons le récit de l’homme qui osa partir dans l’inconnu de l’ouest pour gagner le Pacifique…

 

 

Magellan. Le nom restera attaché pour l’éternité à ce détroit dangereux situé au sud de l’actuel Chili et qui sépare le continent de la Terre de feu. Long de plus de 600 km, il sera le passage obligé vers l’océan Pacifique en partant d’Europe pour nombre de navigateurs et d’explorateurs avant la construction du canal de Panama.

Nous sommes en mars 1521. Après plusieurs mois de navigation sur cet océan démesurément grand, plus en tout cas que les connaissances ne le laissaient supposer, Magellan et ses hommes touchent terre. Après avoir exploré le secteur, ils séjournent sur l’île de Cébu où le chef local se converti au christianisme. Mais, alors que le retour vers l’Espagne pouvait s’envisager pour le premier homme à accomplir le tour du monde, Magellan répond à l’appel du roi Humabon de l’île de Cébu pour combattre le chef récalcitrant de l’île de Mactan. Lors de la bataille, le navigateur perd la vie…

Septembre 1522, à l’appel de l’empereur Charles Quint – qui a eu connaissance de l’arrivée dans le port de Séville, de la Victoria, seul navire rescapé de la première Circumnavigation de l’histoire – comparaissent le capitaine général Del Cano, Pigafetta, l’homme qui consigna dans un manuscrit les détails de cette expédition, Albo, pilote royal et Bustamente. C’est au cours de cette audience avec le souverain qu’est contée ce long voyage qui fera la légende du navigateur disparu.

Tout n’a pas été facile dans l’organisation de ce périple. Nous sommes en 1519 soit à peine plus de 25 ans après le premier voyage de Christophe Colomb vers l’ouest et les nations du vieux continent peinent à trouver une quelconque rentabilité dans l’affrètement de navires vers le nouveau monde. Trop de risques, peu de retours concluants (or, minerais pas aussi abondant qu’espéré…). Malgré tout il décroche le financement pour mener à bien sa traversée. Cinq navires sont ainsi chargés avec une autonomie en vivres de deux ans, la Trinidad, la San Antonio, le Concepcion, la Santiago et enfin la Victoria pour un total de 237 membres d’équipage.

Le voyage n’est pas facile, puisque mené en rivages inconnus. Les hommes doutes et la descente vers le sud le long de l’Amérique du Sud s’apparente à une véritable descente aux enfers. Car Magellan, en découvreur de ces nouveaux territoires, se doit d’explorer toutes les baies qui se présentent à lui. L’une d’elle serait-elle le passage vers la route aux épices et le Pacifique ?

Le récit en one-shot de 48 pages relève un véritable défi, celui de tisser une tension progressive dans le scénario, avec la nécessité de rester fidèle au cadre historique. Les faits reposent donc sur l’histoire officielle, et le petit dossier placé en fin d’album se révèle très pédagogique en la matière. Par contre la mort du navigateur reste encore trouble et les auteurs ont pris le parti d’alimenter la légende… mais  nous ne vous en disons pas plus. Le dessin de Orenge et Verguet supporte le récit ; par le jeu de pleines pages savoureuses il arrive même à rendre compte de l’émotion (des émotions) qui ont dues habiter les hommes qui ont pris part à ce voyage. Première référence de la nouvelle collection Explora de Christian Clot, Magellan titille nos envies de grand large et de voyages sur les pas de ceux qui ont œuvrés à mieux faire connaître le monde que nous connaissons… Une référence.

Clot/Verguet/Orenge – Magellan, jusqu’au bout du monde – Glénat – 2012 – 13, 50 euros

A noter dès mercredi 14 mars 2012 : 5 exemplaires de cet album à gagner sur MaXoE !

 


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Depuis combien de temps lisez-vous MaXoE ?





Loading ... Loading ...