MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > La BD du jour : Notre-Dame de Bastide & Recht

La BD du jour : Notre-Dame de Bastide & Recht

S’attaquer au Notre-Dame de Victor Hugo pourrait paraitre culotté, surtout si l’on considère la jeunesse de ses deux auteurs. Jean Bastide et Robin Recht, bien au contraire, s’accaparent l’œuvre, et en offrent leur vision personnelle dans laquelle les noirceurs d’une époque révolue trouve un contrepoids de choix dans une mise en couleur subtile qui participe à la mise en ambiance. Essentiel !

 ND1

Notre DameQuasimodo sonne les cloches de Notre-Dame et tout Paris s’éveille. Le colosse bossu à la force surhumaine baisse la tête, comme si, atteint dans son âme, il devait laisser échapper sa douleur. Risée des badauds qui s’aventurent sur l’île de la Cité, il crie son indéfectible passion pour celle dont il s’est épris. Car avant d’être un monstre on en oublierait presque qu’il est avant tout un homme, avec ses forces mais aussi ses faiblesses qui s’expriment de façon ô combien troublante dans cette sensibilité dont il fait preuve face au destin de La Esmeralda. Amoureux de la belle nomade, comme tout homme pouvant s’enorgueillir de l’avoir aperçue se mouvoir dans des danses d’une légèreté et d’une sensualité à faire chavirer les cœurs, il affiche un regard insondable…

Gringoire avait rêvé d’une nuit de noces plus charnelle avec la belle gitane. Mais La Esmeralda, l’oublie-t-il, ne l’a pas épousé pour l’homme qu’il est mais pour l’injustice dont il aurait pu être la victime. De son côté, du haut de la demeure parisienne de sa future épouse, Phoebus observe la foule massée en contrebas. Le géant Quasimodo, après avoir tenté d’enlever la sauvageonne, celle qui fait tourner les têtes, se voit châtier de vingt coups de fouet. Les lanières qui fendent l’air pour s’abattre sur le dos musculeux du malheureux jettent un trouble dans une assemblée d’où seuls s’élèvent quelques rires stupides qui rompent le rythme des coups. Qu’adviendra-t-il de ces personnages plongés dans une situation extraordinaire et qui affichent une volonté certaine à briser les évidences ?

S’attaquer au Notre-Dame de Victor Hugo relevait d’un véritable challenge. Jean Bastide et Robin Recht s’y sont attelés avec une énergie et une passion rares. Chacun d’entre nous possède en tête, sans pour autant connaitre le déroulé exact de cette histoire, souvent vulgarisée dans nombre de films, comédies musicales ou autres adaptations, une imagerie attachée à cette œuvre fondatrice écrite par Victor Hugo durant la révolution de Juillet. L’auteur des Misérables y dépeint avec un réalisme saisissant le Paris du XVème siècle, une période au cours de laquelle la capitale grouille de truands des rues, de saltimbanques, d’artistes déchus, de manants à la recherche de quelques subsides ou de bouts de pains échappés, de plus rares chevaliers qui s’y aventurent pour rejoindre en douce leur bien aimé et par toute une faune indescriptible qui devait construire l’image du Paris placé entre deux époques. Car les lumières de la Renaissance n’ont pas encore pénétré les moindres venelles souillées et glauques de la cité, symboles de la noirceur d’un Moyen-Age qui offre encore pas mal d’incertitudes. Hugo excelle, dans ce contexte, à dépeindre des personnages vrais, titillés dans leurs faiblesses et qui vont franchir la limite qu’ils s’étaient un jour fixée. Bastide et Recht offrent une adaptation respectueuse de l’œuvre originale dans laquelle ils parviennent à magnifier chaque espace. Le dessin offre la tension et le doute qui habitent chaque esprit, la haine et la folie qui submerge un Frollo dépassé par ses sentiments tout en laissant apparaitre un brin de sensualité superbement intégré au récit. C’est subtil et vrai, une vision du récit par des auteurs qui ont pris le temps de s’y immerger afin d’y révéler le sens profond. Un projet à découvrir…

Bastide & Recht – Notre-Dame T2 – Glénat – 2014 – 14,95 euros


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Depuis combien de temps lisez-vous MaXoE ?





Loading ... Loading ...