MaXoE > RAMA > Dossiers > Musique > La Playlist : Daniel Powter, The Gaslamp Killer, The Heavy

La Playlist : Daniel Powter, The Gaslamp Killer, The Heavy

Cette semaine, un peu de pop acidulée et un album étrange mais captivant. Et puis un retour aussi sur un groupe qu’on adore : The Heavy. 

 

Turn on The Lights
 
Artiste : Daniel Powter

Genre : pop/variété

Label : UEG records

Date de sortie : 1er octobre 2012

Web : http://www.danielpowter.com

Notre avis : avant d’entrer dans le vif du sujet, attardons-nous sur les talents de l’artiste. Il sait chanter le bougre et si vous chaussez le casque vous pourrez apprécier son amplitude vocale. En voix de tête, en vibrato ou avec le bide, il manie les notes avec une aisance assez déconcertante. Bon, après, on pourrait presque lui reprocher de parfois gâcher ce talent sur des musiques un rien trop faciles. Tous les goûts sont dans la nature comme on dit même si l’ensemble est un peu convenu. Il est vrai que certains morceaux de cette galette ont le mérite d’apporter une forme de bonne humeur : ainsi Crazy all my life est efficace à défaut d’être original. Come Back Home est aussi la preuve de la grande maîtrise de l’artiste pour les mélodies à retenir. On aime ou on aime pas mais on ne peut nier le travail de pro. Bien sûr, ce que l’on reproche à l’opus, c’est son grand classicisme. C’est bien fait mais cela ne surprend pas vraiment, vraiment pas. Certaines envolées viennent quelque peu changer la donne mais trop rarement à notre goût. A consommer sur la plage … pour les fans de l’artiste. 

Appréciation :  3

 

 

Breakthrough

 
Artiste : Gaslamp Killer

Genre : électro à part

Label : Brainfeeder

Date de sortie : 17 septembre 2012

Web : http://www.thegaslampkiller.com

Notre avis : habituellement, le hic avec ce genre d’album (compilation de titres issus des déambulations voyageuses de l’artiste DJ), c’est que cela manque souvent de cohésion … Ainsi certains morceaux de la galette nous ont peu émus alors que d’autres sont venus titillé nos organes auditifs. Apparitions propose une mélodie terriblement hypnotique. C’est plutôt plaisant. Dans la même veine, Meat Guilt nous propose une simple rythmique de batterie, bien acoustique, sur des nappes très électro. Le mélange est détonant et trop court. Nissim nous a aussi convaincu. Les cordes orientales trouvent l’unisson avec une section rythmique discrète mais efficace. Et puis, au fil de l’écoute, l’album arrive à installer une ambiance, loin du melting pot ressenti les premières minutes. On en oublie même les quelques pistes moins efficaces. Le style s’impose à vous, petit à petit. C’est ce savoureux mélange de sonorités modernes avec des instruments venus d’un autre temps qui est le responsable du charme. On pourrait presque entendre le craquement du vinyl. Alors certes, c’est une écoute plutôt feutrée qui convient à ces pistes, pas de danse sauvage ni de solos énervés, mais c’est sûrement cela qui fera que cet opus trouvera une place près de votre chaîne Hi-Fi. 

Appréciation :  4

 

 

 

La Vidéo de la Semaine

Et voici, pour le plaisir, une prestation live de The Heavy au David Lutterman Show. On vous en avait parlé et ce clip est une preuve supplémentaire de leur talent. 

 

 


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Les films, vous les regardez de préférence...





Loading ... Loading ...