MaXoE > RAMA > News > Cinéma / DVD > Retrospective Segundo de Chomon, aux origines des trucages à la Fondation Jér…

Retrospective Segundo de Chomon, aux origines des trucages à la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé

Quelques jours avant les vacances de Noël, la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé propose à ses spectateurs de découvrir la magie des trucages du début du cinéma grâce à un cycle consacré au cinéaste d’origine espagnole, Segundo de Chomón.

Rétrospective en musique, exposition et colloque permettront de découvrir des petits chefs-d’œuvre du septième art sur la danse, le merveilleux, le fantastique, l’exotisme…

Présentation de la rétrospective

Peu connu du grand public, le metteur en scène Segundo de Chomón fut pourtant l’un des premiers réalisateurs à transformer le cinéma en art à part entière. D’abord coloriste de films, il toucha très rapidement à tous les métiers qu’offraient le cinéma : opérateur, spécialiste de trucages et d’effets spéciaux, concepteur d’appareils et de machinerie, scénariste et réalisateur de films et de cinéma d’animation. C’est ainsi qu’il s’est affirmé dans l’art cinématographique de son époque comme l’un des créateurs les plus originaux et les plus féconds.

Arrivé à Paris en 1906, Segundo de Chomón est remarqué par Charles Pathé qui recherche des nouveaux talents afin de développer son catalogue dans la lignée des fééries qui se jouent dans les théâtres parisiens. Dans ce domaine, le cinéaste excelle et impose son style façonné de danse et de magie grâce à ses techniques de trucages dont il détient tous les secrets.

Entre 1906 et 1908, Chomón participera à plus de 150 films. Fééries, fantastiques et comiques, tous les genres deviennent de petits bijoux lorsqu’ils passent entre les mains de ce magicien qui use des procédés image par image, des superpositions, des ombres chinoises, des animations et des effets d’échelle.

Lorsque le cinéaste retournera à Barcelone en 1909 pour se consacrer à des documentaires sur l’histoire espagnole, Charles Pathé reviendra vers lui pour lui confier des productions locales durant l’année 1911.

Le cycle Aux origines des trucages : Segundo de Chomón proposera de revenir sur la carrière du réalisateur lors de sa collaboration avec Pathé, entre 1906 et 1911. Le public découvrira ainsi les techniques de trucage dont il s’est rendu maître et qui, à la suite de Georges Méliès, ont permis de poser les principes des effets spéciaux du cinéma d’animation.

Cinq films, parmi ceux qui seront présentés durant le cycle, ont été restaurés par la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé avec l’aide du CNC et de la Cinémathèque française : La flûte enchantée (1906), Métempsycose (1907), L’obsession de l’or (1906), Hallucination musicale (1906), Voyage original (1908). Tous les films seront accompagnés au piano par les élèves de la classe d’improvisation de Jean-François Zygel, en partenariat avec le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris.

Cette programmation accompagnera le colloque Segundo de Chomón, organisé le 27 et 28 novembre 2017 à la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé. En parallèle, la Galerie des Collections présentera un ensemble inédit de photographies de sa carrière cinématographique, du 21 novembre 2017 jusqu’au 9 mars 2018.


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Les films, vous les regardez de préférence...





Loading ... Loading ...