MaXoE > Blog > MaXoE Land > MaXoE Festival 2021 : Découvrez les Prix de la Rédaction !

MaXoE Festival 2021 : Découvrez les Prix de la Rédaction !

À l’issue de la 8ème édition du MaXoE Festival de juin dernier, nous avons révélé début juillet celles et ceux qui ont remporté le Grand Prix des Lecteurs (GPL) 2021 dans chacune des sélections qui étaient soumises aux votes. Vous avez pu les découvrir au travers de nos nombreux dossiers et interviews que nous avons publiés pendant le Festival mais aussi durant tout l’été et dans l’édition du MaXoE Festival – La Suite de septembre à octobre.

Pour clore comme il se doit cette très belle 8ème édition, nous vous proposons de découvrir aujourd’hui les Prix de la Rédaction (un prix attribué par la Rédaction pour chaque sélection) qui viennent compléter les gagnants du Grand Prix des Lecteurs pour lesquels vous avez été très nombreux à voter cette année encore et nous vous en remercions 😉

Le principe de chaque MaXoE Festival est de vous faire découvrir des artistes (musique), des films et des séries, des ouvrages (livres, BD, Comics, Manga) et des jeux vidéo, et de vous faire partager nos coups de coeur. Après les GPL 2021, nous vous présentons ci-dessous les Prix de la Rédaction 2021 en attendant les prochaines Sélections de l’édition 2022 !

 

Sélection Musique

NINJA CYBORG – THE SUNNY ROAD

Le choix de tof : que c’est difficile de faire un choix sur la multitude d’albums que j’ai adorés. Ils ont été tour à tour émouvants, enivrants, inspirés et rebelles. Mais je me suis dit qu’il fallait miser sur une forme d’originalité. Ainsi, Ninja Cyborg fait de l’original avec des sons vintage, j’ai été emballé à la première écoute et je le suis encore. Il s’est donc imposé à moi. 

Notre Chronique : Et voici un duo français qui ne cache pas son amour des instruments analogiques. Leur trip ? Créer de la musique électro qui est raccord avec les films d’action des années 80. Fermez les yeux et vous penserez à New York 1997 ou à Blade Runner. Le projet est d’ailleurs celui-là : faire une bande-son qui collerait à un film d’action et de SF de ces années-là. J’adore, mais vraiment. C’est tout à fait dans l’esprit de l’époque, une époque où l’électro créait une ambiance un peu particulière et qui racontait des choses car elle n’oubliait pas la mélodie. Oui je ne suis pas un gros fan de l’électro hardcore, c’est comme ça. The Sunny Road est une tuerie musicale. Bon ok, je suis peut-être influencé par la nostalgie mais j’assume totalement. Oui c’est de la synth wave, oui cela pourra vous sembler trop tourné vers le passé mais il n’en est rien. C’est justement terriblement moderne et rafraîchissant, il suffit d’écouter Masters of Fury: The Cobra Strikes Back pour s’en persuader. Allez hop directement dans la sélection du festival MaXoE. 

 

Sélection JEUX VIDEO

The Last Of Us Part II 

Le choix de la rédaction : il y avait encore une bien belle sélection cette année pour le Festival. Notre choix s’est porté sur ce blockbuster qui allie un gameplay de très grande qualité, une histoire profonde et émouvante et des graphismes très réussis. 

Extrait de notre Test : La narration est sans failles, l’exploration est savoureuse et les combats sont haletants. Vous devez faire preuve de stratégie, d’instinct de survie. Et quelle ambiance mais quelle ambiance ! Ajoutez à cela des graphismes somptueux et vous aurez compris que c’est un hit incontournable. Alors oui, ceux qui ont joué au premier volet ne lui auraient peut-être pas mis la note de 10 mais il faut prendre le jeu avec un oeil neuf, il apporte du stress et de l’émotion construite sur des personnages très attachants.

 

Sélection LIVRES

Léon Spilliaert de Eva Bester (Autrement)

Le choix de la Rédaction : Sélectionné dans la catégorie Art / Sciences, l’ouvrage de Eva Bester est tout à la fois une expérience personnelle et une découverte, celle d’un artiste méconnu. Un autre aspect de l’art que nous souhaitions mettre en avant avec ce Prix de la Rédaction et qui vient compléter l’ouvrage du gagnant de cette année, L’autre art contemporain de Benjamin Olivennes (Grasset).

Extrait de notre chronique : Le peintre belge Léon Spilliaert est à l’honneur dans cet essai d’Eva Bester que certains peuvent écouter dans l’émission dominicale Remède à la mélancolie sur France Inter. Son attrait pour le noir, le vague à l’âme, l’auteure connait bien, et c’est justement le thème central des oeuvres de Spilliaert. De cette rencontre est né cet ouvrage dédié à cette connexion : ‘C’est un alchimiste : de la boue et la sombreur, il fait du sublime. Spilliaert donne du panache au spleen.’

 

Sélection BD

CELESTIA de Manuele Fior

Le choix de Seb : Il  est rare qu’une œuvre littéraire me marque autant longtemps après l’avoir lue. Parfois je n’en retiens que les thèmes développés, la trame et le message de son auteur, parfois un peu plus, alors les contours flous en deviennent plus préhensibles, je me souviens de détails a priori sans importance qui pourtant forment et portent l’œuvre. Dans le cas de Celestia ma mémoire du récit, plus d’un an après sa lecture, reste parfaite, le contours de chaque case, la trame narrative, le travail graphique, tous les éléments qui composent le récit sont toujours là, comme si je venais à peine de refermer l’épais album qui les contient. C’est là que le récit bascule pour moi dans un statut à part. Tout à la fois important pour/par lui-même, et essentiel dans la bibliographie personnelle des œuvres marquantes que je constitue au fil des ans…

Chronique de l’album : Celestia est Venise, une Venise fantasmée issue de l’imaginaire d’un auteur qui prône l’improvisation totale comme une forme d’art capable de repousser sans cesse les limites de la création. Dans ce récit, d’abord âpre d’approche, qui se développe autour d’une communauté de télépathes résolue à faire changer la ville, navigue Pierrot, un jeune homme qui arbore une longue larme sur sa joue comme témoignage d’un triste passé. Il va, avec Dora, une jeune femme elle aussi pas très à l’aise avec le monde qui l’entoure, traverser la lagune pour se rendre sur la terre ferme et constater qu’un autre monde prend vie. Un monde dans lequel les enfants, porteurs d’espoirs et d’une rare précocité, assurent l’avenir du pays, loin des tensions palpables de Celestia. Quand la poésie rencontre la SF et l’imaginaire débordant d’un auteur inspiré naissent parfois de grandes œuvres, c’est le cas ici…

 

Sélection COMICS

Doomsday Clock

Le choix de tof : j’ai choisi un ouvrage DC Comics. Oui je vous vois venir, encore des super-héros ! Oui mais cet ouvrage intègre une pléthore de personnages et notamment les plus torturés d’entre eux. Un régal. 

Extrait de notre Chronique : Une véritable claque. On attendait depuis un moment des explications sur le passage à la période Rebirth. C’est bien dans les habitudes de DC de nous proposer de véritables événements qui jouent sur l’univers tout entier. C’était déjà le cas avec Flashpoint et cette fois cela se fait en grandes pompes. Geoff Johns est au sommet de sa forme, il rend ici un hommage à tout l’univers DC et quelle belle idée que de mélanger ces univers. Il se paie le luxe aussi de soulever des thèmes philosophiques sur le sens de la vie, sur le danger de la lutte de pouvoir. Le dessin est parfait pour mettre cet univers en relief, un univers qui est le digne successeur des Watchmen. 

 

Sélection FILMS

Drunk, de Thomas Vinterberg

Le choix de Julie et Youri : Il n’existe pas un critère objectif permettant d’affirmer « ce film est meilleur que les autres » puisque ce qui nous fait apprécier ou non une oeuvre d’art – quelle qu’elle puisse être – est l’émotion qu’elle parvient à susciter. Au cinéma, cette émotion peut venir de la justesse d’un acteur ou d’une actrice, des sensations que procure la beauté de la photographie, ou de la profondeur d’un scénario. À l’automne 2020, cette émotion fût provoquée par un contexte. Non pas celui du film choisi, mais celui que nous vivions à l’époque de sa sortie et que nous connaissons encore actuellement.

Tourné avant la pandémie, sans savoir comment notre monde allait lui-même tourner, le film de Thomas Vinterberg est un film sur l’envie de vivre. Plus encore, sur le besoin de vivre et surtout de se sentir vivant. Dans Drunk, aucun geste barrière, aucune distanciation physique. Les êtres s’enlacent, s’embrassent, se frappent, se saoulent en échangeant leurs verres, … Ils se touchent tout simplement, sans retenue, sans hésitation, sans ambages. Rien que pour cela, parce qu’il représente à lui seul toute cette soif de vivre dont nous sommes en partie privés pour le bien commun, Drunk est un film immense. Un film immense qui se conclut par une scène finale tout simplement magnifique – portée par le stupéfiant Mads Mikkelsen – et dans laquelle toute la liesse du film atteint son paroxysme. Et croyez-nous, cette scène fait déjà partie des plus belles scènes du 7e Art.

 

Sélection SÉRIES TV

The Mandalorian – Saison 2

Le choix de la Rédaction : encore ? Oui l’an dernier nous avions déjà célébré le Mandalorien avec sa première saison. Nous avions bien d’autres séries de qualités dans la sélection du festival mais à l’heure du choix, cette saison 2 est apparue dans nombre des votes de nos rédacteurs. On vous propose donc un voyage dans une galaxie lointaine, très lointaine. 

Extrait de notre Chronique : Ce qui est encore plus touchant dans cette saison, c’est bien le lien sans faille de l’Enfant et du Mandalorien. Ce dernier est prêt à tout, de manière totalement désintéressée, pour le bien-être de l’Enfant. Leur périple les amène à côtoyer bien des espèces, bien des factions. Et c’est bien là le plaisir de cette série : on voyage, on découvre, on s’émerveille. Les fans seront aux anges car les références sont nombreuses. Il y a aussi les vestiges de l’Empire qui annoncent le futur Premier Ordre. On voit cet Empire au travers des yeux de ses anciens soldats et cela nous fait comprendre beaucoup de choses. Je ne vais pas tout dévoiler mais les personnages connus se succèdent dans cette saison qui nous éclaire encore un peu plus sur cette période de la Nouvelle République. Vivement la saison 3 !


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Depuis combien de temps lisez-vous MaXoE ?





Loading ... Loading ...