MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > BD en Vrac : Zombies T0, La Mort et Le Mourant

BD en Vrac : Zombies T0, La Mort et Le Mourant

L’auteur et le dessinateur, français s’il vous plait, ont baigné dans la culture zombies depuis leur plus jeune enfance. Héritiers de Romero, ils ont décidé de créer une série sur les zombies. N’y voyez aucune démarche opportuniste, leur projet a démarré bien avant le regain de mode des morts-vivants. Mais de toutes façons, on s’en fiche, ils font de la BD haut de gamme, ça on peut vous le certifier.

 

Zombies T0, La Mort et Le Mourant

Scénario : Olivier Peru

Dessin : Lucio Alberto Leoni

Collection : Anticipation

Format : 48 pages, couleur

Editeur : Soleil

ISBN : 978-2302019720

Web : http://www.soleilprod.com

Notre avis : Serge Lapointe est un acteur de films de Zombies. Nanars en puissance, ses films ont connu le succès même si les temps sont un peu plus durs dernièrement pour lui. Il en est ainsi réduit à faire la promo de ses films dans des pays où son nom fait encore vibrer. Le voici en Russie pour la tournée de son dernier film. On sent déjà une sorte de cynisme dans ce personnage, il nage entre prétention et prise de conscience plus humble. En toile de fond, les informations font état d’une épidémie mondiale entraînant des violences collectives incompréhensibles. Notre « héros » va vite se retrouver confronté à cette actualité car les rues de St Petersbourg sont soudainement souillées par le sang des zombies et de leurs victimes. 

Avec quelques partenaires il va essayer de rejoindre l’aéroport, seule issue possible pour échapper à l’enfer. Ils vont rencontrer des êtres égarés en proie à la plus grande détresse. C’est ce moment que choisit Serge pour redevenir un être humain. Sa conscience refait surface petit à petit jusqu’à la fin de l’album.

Les zombies ne parlent pas dans cette vision du genre. Cela donne à l’épidémie une plus grande force encore. On a cette sale impression d’inéluctable, on ne peut pas négocier avec l’ennemi. Ces morts-vivants sont plus souvent hébétés que véritablement agressifs (on est loin de la version Marvel de la chose). Cela donne une dimension dramatique à l’ensemble. D’ailleurs, il faudra probablement plus se méfier des survivants … 

C’est une mise en bouche sur ce qui va suivre dans la série, une sorte de road-zombie movie. On suit les pas des fuyards avec le souffle court et les mains moites. L’impression de fatalité est présente, l’oppression est tangible, laissez la lumière allumée, pour votre bien. Certains pourraient jouer au jeu de la comparaison avec The Walking Dead, l’excellente série de Kirkman mais chacune des deux BDs a sa patte, son caractère. Nos amis construisent un monde qui a encore certaines valeurs. Kirkman insiste sur le cynisme et l’opportunisme de ses personnages, ici on sent une forme de tendresse envers ces humains qui vont devoir faire des choix douloureux. 

Pour conclure, parlons de la fin de cet album. Elle va vous scotcher sans aucun doute, dramatiquement fantastique, presque cruelle pour le lecteur. De cet événement va naître un nouveau héros, un vrai cette fois. A suivre …

Appréciation : 4


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Depuis combien de temps lisez-vous MaXoE ?





Loading ... Loading ...