MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > BD : Rugby à toutes les sauces !

BD : Rugby à toutes les sauces !

Quoi de mieux que de parler rugby en BD alors que le tournoi des VI Nation bat son plein ? Si pour la peine nous retrouvons avec une habitude et une attente toujours identique la nouvelle livraison des Rugbymen publiée chez Bamboo, le milieu du ballon ovale accueille une nouvelle série que nous nous devions de parcourir. Essai comparatif.

 Rugbymen1

LES RUGBYMENLes rugbymen sévissent dans le neuvième art depuis neuf saisons maintenant. Le tome 12 vient de voir le jour en janvier et table sur le registre qui a fait ses preuves et qui fonctionne à merveille. Accumuler les gags autour des joueurs attachants d’un petit patelin perdu en pleine campagne. Les connaisseurs du rugby relèveront avec délectation des anecdotes qu’ils ont vécus de près ou de loin, reconnaitront dans tel et tel personnage le profil d’un vrai joueur de rugby qu’ils ont connu, et surtout se remémoreront que le rugby, il n’y a pas si longtemps encore, était une guerre de clochers. Les petites villes pouvaient encore prétendre à la victoire en championnat et ne s’en privaient pas. Lourdes, La Voulte, Montauban, Carmaux, Dax, Mazamet, Tarbes et bien d’autres clubs champêtres animaient ainsi l’élite et avec eux toute la tradition de ce sport issu de pratiques si anciennes qu’elles remontent au moyen-âge. Les rugbymen c’est donc l’album phare pour les amateurs de rugby. Les non-initiés passeront peut-être à côté de certaines choses, mais les gags restent toujours efficaces, qu’ils soient assimilés dans leur grande largeur ou bien vécus au premier degré. Ce douzième opus pose les bases dès son titre : « Aujourd’hui, on laisse le cerveau au vestiaire ! » qui fait suite à des titres tout aussi explicites comme « Dimanche prochain, on jouera samedi », « On commence à fond puis on accélère », « Le résultat on s’en fout ! Il faut gagner ! » ou encore le fameux « Si on gagne c’est le gâteau sur la cerise ». Dans ce nouvel épisode du PAC les anciens vont perpétrer une ancienne tradition, celle d’accompagner les cadets en voyage formateur. La destination de ce voyage n’est autre que l’Italie, plus connu pour ses pizzas et ses belles filles aux jupes courtes que pour sa maitrise du rugby. Mais bon gagner à l’extérieur, même chez un adversaire supposé moins versé dans ce sport n’est pas mince affaire surtout si l’on sait que les cadets, et c’est une tradition, forment leur jeunesse lors de ce voyage initiatique. Le fameux « montré » de fesses à travers la vitre du bus, les sorties nocturnes à la barbe des anciens qui n’y voyent que du feu, les jeux de table avec une nourriture surabondante… Bref les conneries possibles sont légions et indispensables au bagage du joueur qui se respecte. Le charme opère toujours. Un must !

Béka/Poupard – Les Rugbymen T12 : Aujourd’hui, on laisse le cerveau au vestiaire ! – Bamboo – 2014 – 10,60 euros

 

Top14Petite curiosité de l’édition chez Soleil cette année, la sortie d’un titre consacré au rugby. A vrai dire si l’on connait la maison d’édition cela ne surprendra pas grand monde et on pourrait même se demander pourquoi un projet aussi ambitieux que celui qui voit le jour aujourd’hui ne s’est pas développer avant. Peu importe. Analysons l’offre proposée par cette nouvelle série. La couverture de ce premier opus met en scène des joueurs de l’élite du Top 14 (la championnat des clubs professionnels en France pour ceux que le ballon ovale indiffère), Szarzewski, Dusautoir, Ouedraogo, Wilkinson, excusez du peu, et de jeunes espoirs encore en herbe. Le ton est donné et se confirme dès les premières planches : Une équipe de jeunes espoirs va voir le jour. Le principe en est simple, choisir dans chacun des quatorze clubs pro un espoir pour composer une équipe, le choix du dernier joueur se faisant selon un autre mode de sélection que nous découvrirons plus tard. Cette manière de composer l’équipe pourrait peut-être donner des idées à PSA ! Sur la fond cette nouvelle série mêle avec plaisir personnages réels (joueurs pro de notre championnat actuel) et personnages de fiction. Le scénario quoiqu’un peu tiré par les cheveux pourrait fonctionner surtout que l’album s’adresse à un public plutôt jeune. Mais au final ce premier opus nous laisse sur notre faim. Absence d’humour, clichés grossiers, erreurs, approximations et invraisemblances s’enchaînent (Lors d’un match Toulon-Bordeaux-Bègles joué à Mayol, les joueurs visiteurs ne sont autres que des grenoblois, comme l’indique l’inscription sur le maillot !). Si l’on considère que cette série est construite en partenariat avec la Ligue Nationale de Rugby, nous pouvions espérer nettement mieux, surtout que le format (36 planches) est un peu light. Espérons que la suite relève un peu le niveau de cette amorce…

Ferré/Lannes/Le Roc’h – Top 14 rugby – Soleil – 2014 – 10,50 euros


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Depuis combien de temps lisez-vous MaXoE ?





Loading ... Loading ...