MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > Comics en Vrac : 100 Bullets T 10, Flash Gordon Intégrale Volume 1

Comics en Vrac : 100 Bullets T 10, Flash Gordon Intégrale Volume 1

Pas de vacances pour les comics cet été. Si vous aimez les histoires noires, vous serez comblés avec 100 Bullets et on vous propose aussi un voyage dans le temps avec Flash Gordon.

Flash-Gordon-haut

 

100BulletsT10-couv100 Bullets T10, Droit de Succession

Scénario : Brian Azzarello

Dessin : Eduardo Risso

Collection : Vertigo Classiques

Format : couleurs, 160 pages

Editeur : Urban Comics

ISBN : 9782365772419

Web : http://www.urban-comics.com/

L’histoire :  c’est la première fois que nous chroniquons un 100 Bullets, il faut donc camper le décor. C’est l’histoire d’un groupe d’influence appelé le Trust (au moins c’est clair). C’est aussi l’histoire de Graves un drôle de bonhomme qui propose une drôle de valise. Celle-ci contient 100 balles et un flingue banalisés, donc intraçables, mais aussi des informations sur des personnes peu recommandables. Cette valise, il la propose à des personnes qui souhaiteraient se venger justement, de la mort d’un ami, d’un frère, d’une soeur, avec la garantie de ne pas en subir de conséquences et le libre choix sur le fait d’adhérer ou non à la démarche. Graves, c’est aussi la personne chargée de recruter et de commander un groupe de 7 hommes d’élite, les Minutemen. Ceux-ci sont au service du Trust même si récemment ce n’est plus trop l’entente cordiale entre les deux. 

Nous voilà donc au tome 10, Jack se cherche encore et encore dans des combats de rue lui rapportant une misère malgré ses innombrables victoires. Graves lui propose la valise mais l’homme refuse, enfin dans un premier temps. Pendant ce temps, Lono, Loop et Victor continuent leur croisade contre le Trust. Le sang coule à nouveau évidemment. Le Trust commence à se demander s’il n’a pas armé un groupe qui sera sa propre perte…

100BulletsT10-planches

 

Notre avis : il faut lire un 100 bullets. C’est un style à part et si vous aimez la noirceur vous serez servi. Il ne faut pas avoir peur du gore par contre, ni de la violence débridée. Il faut dire que cette violence est au coeur des débats et ce n’est pas que physique. Tous les personnages ont ce démon en eux, la plupart cherchent le pouvoir, veulent nuire, ont un plan en tête. 

Si vous prenez le train en route, c’est assez compliqué à comprendre mais heureusement on nous sert un joli dessin en préambule pour expliquer les relations des uns et des autres. Avec cela, on arrive à raccrocher les wagons sans aucun problème. La narration est solide et les personnages sont creusés à souhait. On s’attache à Jack aussi même si c’est aussi un salaud. Mais on aime surtout les plans machiavéliques, les alliances éphémères et les coups bas. C’est du polar de très haut vol servi par un trait qui nous sert des visages fermés, sauvages, haineux…

L’appréciation que nous vous livrons ci-dessous concerne autant cet album que la série ! 

Appréciation :  4

 

 

 

Flash-Gordon-couvFlash Gordon Intégrale Volume 1, 1934-1937

Scénario : Alex Raymond

Dessin : Alex Raymond

Collection : l’âge d’or

Format : couleurs, 104 pages

Editeur : Soleil

ISBN : 978-2302024472

Web : http://soleilprod.com

L’histoire :  cet album nous propose les histoires du blondinet depuis 1934 jusqu’à 1937. C’est donc le tout début ! La terre est en émoi, une mystérieuse planète fonce vers la terre et va provoquer, il semblerait, sa perte. Les hommes ne restent pas les bras croisés, ainsi un certain professeur Zarkov travaille sur une fusée qui pourrait agir sur la trajectoire de l’astéroïde en le percutant. Par un concours de circonstances des plus douteux, Flash et sa bien aimée se retrouvent dans la dite fusée avec le professeur en route pour casser de la planète. Au dernier moment, Zarkov pète un plomb et essaie de détourner la fusée mais celle-ci finit tout de même par percuter la planète qui est habitée. Flash et sa belle en ressortent vivants mais les événements vont se précipiter car une guerre civile sévit ici bas. Ming, le dictateur s’oppose aux hommes lions mais il y a aussi de révolutionnaires dans ses propres rangs. Le danger peut venir de partout avec les hommes requins ou les hommes faucons …

Flash-Gordon-planches

Notre avis : quel plaisir de se replonger dans ce qui fait partie des récits fondateurs des comics modernes. On a l’impression de feuilleter un livre d’Histoire. Les cases suivent un schéma très classique et les bulles sont peu nombreuses. Il s’agit souvent de texte décrivant l’action dessinée. Et puis au fur et à mesure où les années avancent, les cases se libèrent un peu, les bulles se multiplient ! 

Le dessin est bien dans la ligne de l’époque mais on peut aussi y voir les traces de la modernité. L’action est plutôt bien retranscrite et seuls les visages sont toujours un peu lointains. La narration est un peu hachée puisque la BD était publiée planche par planche à l’époque. Ainsi, on assite à des mini-scènes ce qui donne un ton tout à fait particulier à l’ensemble. 

On prend beaucoup de plaisir à lire ce comics. Les éditions Soleil nous font un magnifique cadeau, une sorte de témoignage du temps passé et même si Flash Gordon et ses ennemis ont pris un petit coup de vieux, cela leur donne un goût savoureux. Enfin signalons une édition magnifique, un très grand volume avec un papier de grande qualité.

Appréciation :  4


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Depuis combien de temps lisez-vous MaXoE ?





Loading ... Loading ...