MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > Comics en vrac : Ange ou Démon T1 Une Toute Petite Voix, Superman T1 Genèse

Comics en vrac : Ange ou Démon T1 Une Toute Petite Voix, Superman T1 Genèse

Superman nous raconte ses origines cette semaine. Vous pourrez aussi découvrir une histoire de conscience …

 

Ange ou Démon T1, Une Toute Petite Voix

Scénario : Michael TURNER et Frank MASTROMAURO

Dessin : Micah GUNNELL

Collection : Contrebande

Format : 240 pages,  couleur

Editeur : Delcourt

ISBN : 978-2-7560-3267-2

Web : http://www.editions-delcourt.fr

Notre avis : c’est l’histoire de Théo. Jeune adolescent, il est plutôt sans histoires, dans un lycée sans histoires et il a des amis sans histoires. Ca commence plutôt mal pour un comics. Mais c’est aussi l’histoire d’Ange et de Dev. L’une vient du royaume de Elysia alors que l’autre est un nefarien, son opposé en tout. Qu’est-ce qui lie tout ce beau monde ? Simplement le fait que ces deux mondes veillent sur nous en nous fournissant notre bonne et notre mauvaise conscience. Voilà donc l’explication, au travers de ce comics, de nos errements dans nos choix, de nos hésitations. Notre héros se balade donc avec un ange et un démon disposés chacun sur une épaule. Ainsi va le monde. Seul hic dans tout cela, notre ami commence à véritablement les entendre parler, c’est normalement impossible. Encore mieux, lui, ses anges gardiens et quelques uns de ses amis se retrouvent catapultés dans le monde originaire des bestioles. En gros, tout se mélange. Théo va enquêter pour savoir qu’est-ce qui a cassé l’équilibre naturel des choses. Il va alors être mis face à un complot visant à éliminer Elysia. 

L’idée de départ est plutôt bonne. Matérialiser notre conscience et surtout briser la frontière qui la sépare de nous est franchement une bonne idée. Ange est coincée à souhait, poussant très loin la caricature des bonnes pensées. Dev n’est pas méchant, simplement un chenapan en puissance qui voudrait que son hôte vive un peu plus pour lui. Par contre, Théo est trop insipide. On a vraiment du mal à s’attacher à lui, à lui trouver un relief. C’est probablement du à ses consciences mais il est tout de même un peu trop transparent. Heureusement, cela s’arrange par la suite quand l’émancipation guette. On pourrait passer là-dessus mais il y a un autre vrai problème. Celui du rythme de la BD. On s’ennuie sur au moins 80 pages, le décor se plante à une lenteur par croyable. C’est seulement vers la moitié que le récit prend de l’ampleur.

Ne soyons pas trop durs, les qualités sont tout de même là, l’idée est bonne et le trait est sûr. Ce n’est pas le comics du siècle certes mais le ton donné, les couleurs criardes vont probablement charmer les plus jeunes d’entre nous.

Appréciation : 4

 

 

 

 

Superman T1, Genèse

Scénario : Morrison Grant 

Dessin : Kubert Andy, Morales

Collection : DC Renaissance

Format : 171 x 264 mm, 256 pages,  couleur

Editeur : Urban Comics 

ISBN : 9782365770750

Web : http://www.urban-comics.com

Notre avis : on retrouve le célébrissime Grant Morrison aux manettes de cet opus. Pour mémoire, la collection DC renaissance permet à Urban comics de revenir sur les origines des héros. Ils nous resservent ainsi les meilleurs récits de l’univers DC et c’est souvent réussi. Le superman que l’on présente ici est bien loin de l’image d’Epinal habituelle. Il n’est pas encore le super-héros que l’on connaît, il débarque de Small Ville et il cherche à défendre la veuve et l’orphelin. Pour cela, il utilise la force et il nous dévoile une colère que l’on n’a pas l’habitude de voir chez lui. La police ne fait plus son job à Metropolis, il emploie donc la manière forte pour botter les fesses des vilains. Cela ne plaît évidemment pas au gouvernement qui n’a rien trouvé de mieux que d’embaucher Lex Luthor comme consultant spécial pour se débarrasser de lui. Ce même gouvernement bosse sur un projet appelé soldat de fer : il s’agit d’une armure spéciale qui fusionne quasiment avec son hôte pour en faire un combattant impitoyable. Le projet n’est pas finalisé mais un sergent décide d’endosser l’armure pour pourchasser notre héros. Dans le même temps, les robots du monde entier prennent leur indépendance, mus par une force étrange. Et ce n’est pas tout, un satellite extra-terrestre fait son apparition et décide de kidnapper 7 millions de personnes en un coup de baguette magique. Autant dire que la situation est un peu compliquée.
 

On y découvre un superman plus rebelle que jamais et même son alter-ego, Clark Kent, n’a pas la mine du gentil mouton qu’on lui connait. Il se révèle plutôt être un journaliste d’investigation très engagé dans la dénonciation de la corruption à Metropolis. Cette histoire va lui permettre de devenir le vrai superman, celui que l’on connaît. On a aussi plaisir à retrouver Lex Luthor dans un rôle plus ambigu que jamais.

L’histoire que nous vous avons décrit ne constitue pas tout l’album. Par la suite, on nous sert des épisodes indépendants qui expliquent la naissance du pousseur d’acier, l’arrivée de superman encore bébé sur la terre, … Bref des récits sympathiques qui complèteront agréablement votre lecture.

Le tout est un bel album, bien dessiné, pour les fans de l’homme à la cape rouge.

 
Appréciation : 4

 


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Depuis combien de temps lisez-vous MaXoE ?





Loading ... Loading ...