MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > Comics en Vrac : Doggybags T6

Comics en Vrac : Doggybags T6

Un seul comics cette semaine. Ben oui c’est comme ça, il faut dire qu’avec le festival, on a un peu de mal à lire des BD nous ! Bref, voici le nouveau Doggybags ! 

DoggyBags-T6-haut

 

 

 

DoggyBags-T6-jaqDoggybags T6, Heart Breaker

5

  

Deux types louches, à l’avant d’un véhicule, qui échangent librement sur une scène de sexe plutôt violente.  A l’arrière, une jeune fille, plutôt sereine. Son nouveau petit copain vient de la convaincre de participer au tournage d’un film porno. La jeune fille a accepté cette nouvelle expérience, surtout que le jeune homme lui a certifié qu’il serait son seul partenaire. Direction le studio des la société De Sade (oui je sais je sais …). Bref, un trip en adultes consentants. Seulement voilà, la scène est à peine commencé quand le petit copain s’eclipse et que 3 hommes débarquent, nus comme des vers. Mais le plus inquiétant n’est pas leur sexe mais bien leurs yeux. Une lueur étrange y brille et on retrouve cette même lueur au sein de l’équipe technique. La scène risque de tourner au massacre, rapidement. C’est le moment que choisit Celyna pour débarquer et occire tout le monde. Son allure fait penser à Black Mamba de Kill Bill. Elle semble posséder des pouvoirs particuliers et les adversaires ne sont pas très catholiques non plus. 

DoggyBags-T6-planches 

Cet album regroupe 3 histoires, comme d’habitude avec Doggybags. Cette fois, il y a une héroïne unique, un thème unique aussi. A la manoeuvre, l’habituel RUN mais aussi Céline Tran que certains habitués connaissent mieux sous le nom de Katsuni, l’actrice porno. Le duo fonctionne plutôt bien. Ils ont donc décidé de créer un personnage vengeur et sexy. On pourrait lire ces histoires en se laissant abuser par le premier degré. On y verrait alors seulement une série B avec des personnages détestables et une héroïne qui aime trancher les têtes. Mais les méchants en question s’adonnent à de la pornographie violente voire mortelle. Les thèmes sont alors variés. La domination, le besoin de posséder, le besoin d’attirer, le côté bestial de tout un chacun, … Mais il y a aussi un aspect sans-retour, si l’on commence, on est plus jamais le ou la même. Evidemment le témoignage de Céline livré dans la BD nous éclaire beaucoup. sur cette pornographie qui finalement, en coulisses, est un mystère pour tout le monde. 

La violence, le sexe servent donc ce propos. Les dessins sont plutôt réussis et ils flirtent clairement avec le style manga. C’est encore un bon Doggybags mais ce n’est pas le meilleur. Par le passé, l’originalité a été plus manifeste, plus rock’n roll. Mais je chipote un peu, vous y prendrez du plaisir ! 

Scénario : RUN, Céline Tran – Dessins :  Guillaume singelin, Florent maudoux, Jérémie Gasparutto – Doggybags T6, Heart Breaker – Ankama – Label 619 – 96 pages – 16 juin 2014 – prix 13,90 €


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Depuis combien de temps lisez-vous MaXoE ?





Loading ... Loading ...