MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > Comics en Vrac : Green Arrow T3, Letter 44 T1

Comics en Vrac : Green Arrow T3, Letter 44 T1
Flèches et extra-terrestres

Cette semaine, deux comics. Le premier nous emmène à Seattle, sur les traces de l’archer vert. Pour le deuxième, c’est direction les étoiles où une menace extra-terrestre couve. 

Letter44-haut

 

GreenArrowT3-couvGreen Arrow tome 3, Brisé

3

 

Nous voilà déjà au tome 2 de la renaissance Green Arrow. Voici d’ailleurs nos chroniques pour les tome 1 et 2. Mais revenons au présent. Dragon possède la ville. Il a profité de l’absence d’Oliver, occupé en Europe de l’est. La population est terrorisée, les rues ne sont plus sûres, chaque pas est un danger. Le retour du justicier ne se fait pas sans heurts, les ennemis sont nombreux et Diggle a été enlevé. Heureusement, notre archer vert n’est plus tout à fait seul, Emiko, sa demi-soeur l’a suivi jusque-là. Elle ne sera pas de trop dans cette lutte. 

GreenArrowT3-planches

On retrouve la patte de Lemire et de Sorrentino. C’est sombre à souhait et ils aiment explorer les sentiments de leur héros. Le scénario est, quant à lui, plutôt simple. Non l’intérêt réside dans les relations qui lient les personnages. Emiko est particulièrement intéressante, spontanée, violente et étrange à la fois. Diggle ne manque pas d’épaisseur non plus, notamment dans son conflit larvé avec Oliver. Et puis le tout est accompagné d’une patte graphique hors norme. Le talent est là, indéniable. Chaque planche marque son originalité, chaque page est un plaisir pour l’oeil. Bref, on aime. On peut tout de même signaler une légère perte de vitesse par rapport aux deux premiers tomes mais le plaisir est bien là, intact. 

A noter l’histoire de fin d’album qui se place dans le contexte de Future Ends. Elle promet de belles heures pour l’avenir. 

Scénario : Jeff Lemire – Dessins :  Andrea Sorrentino – Green Arrow tome 3, Brisé – Urban Comics – DC Renaissance – 112 pages – octobre 2015 – prix 14 €

 

 

501 LETTER 44 T01[BD].inddLetter 44, tome 1, Vitesse de Libération

4

 

Stephen Blades est le 44ème président des US. Son prédécesseur, Francis T. Carroll lui a laissé une bien étrange lettre. Elle dévoile des choses que le grand public ignore. La NASA a découvert, il y a 7 ans, une construction extra-terrestre sur la ceinture d’astéroïdes entre Mars et Jupiter. Un équipage a été envoyé à bord d’un vaisseau spatial, le Clarke. Ils ont pour mission d’analyser cet objet inconnu, est-il le signe avant-coureur d’un danger pour l’Humanité ? Et que doit faire Stephen, faut-il cacher cette vérité ? 

Letter44-planches

Il n’y a pas une grande originalité dans cette BD. Mais le propos est bien construit et les ficelles de l’intrigue sont assez solides. On y mélange allègrement la science-fiction et le thriller mais aussi l’action débridée. Du côté des personnages, ce Stephen ne manque pas de charme. Il arrive, page après page à nous réconcilier avec le pouvoir politique. On apprécie sa croisade vers la vérité. On aime aussi cette expédition vers l’inconnu. Elle est émouvante et en même temps agaçante. Les auteurs y ont mis une forme de prétention, celle dont l’Humanité sais se revêtir quand elle est persuadée d’être dans son bon droit. 

Le comics se lit sans difficultés et avec grand plaisir. Les intrigues sont nombreuses et il en ressort une belle ambiance de film d’espionnage. Certes on aurait aimé que l’ouvrage soulève des thèmes plus profonds mais il faut savoir, parfois, se laisser entrainer dans une forme d’action. 

Scénario : Charles Soule – Dessins :  Alberto Jiménez Alburquerque – Letter 44, tome 1, Vitesse de Libération – Glénat – Glénat Comics – 160 pages – juin 2015 – prix 16,95 €


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Depuis combien de temps lisez-vous MaXoE ?





Loading ... Loading ...