MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > Comics en Vrac : No Man’s Land T1 à T6 (Urban Comics)

Comics en Vrac : No Man’s Land T1 à T6 (Urban Comics)

Quand on parle de destruction de monde ou de villes, j’ai tout de suite pensé à la série No Man’s Land. Voilà une Gotham coupée du monde qui voit tous les équilibres se briser. Il y a de nouvelles organisations criminelles, de nouvelles résistances et surtout pas mal de misère humaine. On vous livre ici les chroniques déjà publiées des opus 1 à 6, c’est à dire l’intégrale ! 

NoMansLandT1-couvBATMAN NO MAN’S LAND T1

5

Gotham est sinistrée. Un terrible séisme l’a rendue totalement inhabitable (retrouvez la chronique de Batman Cataclysme). C’est même devenue une zone interdite, l’état filtre les entrées, personne ne doit y pénétrer ni en sortir. A l’intérieur, il reste pourtant des survivants, ceux qui ont osé rester dans les murs. Bien sûr, c’est la loi du plus fort qui opère. C’est donc la guerre des clans, le pingouin tient une zone de contrebande, le ventriloque détient tout un stock de munitions, et puis Double-Face et puis Ivy, … Bref, c’est le chaos. Heureusement, des policiers essaient de maintenir un semblant d’ordre. L’indéboulonnable Gordon est de la partie évidemment et il essaie de monter une armée de fidèles à la cause juste. Tout cela est d’autant plus difficile que Batman a disparu, plus personne n’a de nouvelles de lui. Est-ce que Bruce a fini par abandonner ? 

Cet album présente, sous différents aspects, la nouvelle vie au sein de Gotham. Sous des aspects assez convenus d’histoire post-apocalyptique, on peut y déceler pas mal de choses intéressantes. Je pense notamment à James Gordon. Privé de Batman, privé d’un véritable support légal, il doit franchir la ligne jaune, enfin au moins la piétiner. Cela pose évidemment la question classique de nos principes. Sont-ils assez solides pour résister à un contexte de guerre. Que ferions-nous dans ces circonstances ? 

NoMansLandT1-planches

Les habitués du monde DC seront ravis de retrouver les habituels méchants dans cette nouvelle configuration. Et puis, vous vous en doutez, Batman n’est finalement pas si loin que ça. Ses doutes, ses peurs, ses remords sont des choses précieuses dans ce récit. Comme un recommencement, un rappel que rien n’est jamais acquis. Tout y passe le racket, les manipulations, tout ce que l’homme est capable de faire. Au milieu de tout cela, il y a aussi l’espoir, imperceptible mais bien présent. Tout n’est pas du même niveau dans ce volume. Certaines histoires manquent de profondeur, d’autres sont bien plus intéressantes. Les dessins suivent le même schéma. On accroche plus ou moins en fonction de l’artiste. Le fil conducteur, c’est cette ville dévastée qui souffre et ces multiples éclairages nous renvoient une image de fin du monde qui ne laisse pas indifférent. Et pour cela, l’album vaut le détour, à n’en pas douter. Comme vous pouvez le voir ci-dessous, c’est un cross-over qui a permis d’inonder toutes les revues du père Batman. 

Contient les épisodes US : No Man’s Land #1, Shadow of the Bat #83, Batman#563, Detective Comics#730, Azrael#52, Legends of the Dark Knight#116, Shadow of the Bat #84, Batman#564, Detective Comics#731, Legends of the Dark Knight #117, Shadow of the Bat #85, Batman#565, Detective Comics#732, Batman Chronicles#16.

Scénario : collectif – Dessins :  collectif – Urban Comics – DC Classiques – 352 pages – avril 2014 – prix 28 €

 

NoMansLandT2-couvBATMAN NO MAN’S LAND T2

5

Voici donc le deuxième tome de cette période trouble de Gotham. On retrouve donc une Gotham totalement détruite et isolée du reste du monde, victime d’une mise en quarantaine gouvernementale. Les secteurs sont bien définis, ceux qui sont sous le joug du Joker, du pingouin ou de double face. Bien sûr, il y a un quartier contrôlé par le commissaire Gordon et un autre par notre héros chauve-souris. Nous avons le droit à quelques petites histoires sans prétention, comme dans l’opus précédent mais les auteurs nous proposent aussi un fil conducteur qui met en place, doucement, les grandes manoeuvres, celles qui risquent de faire bouger les lignes. 

NoMansLandT2-planchesMême si le premier tome nous avait plu, on avait regretté un manque d’envergure dans les histoires. Ici, on sent que cela monte tout doucement en pression. Les différents secteurs décident de bouger et cela fait du bien à l’histoire. On a beaucoup aimé aussi l’intervention de Superman, c’est intéressant de nous montrer sa vision, différente de celle de Batman … La fin de l’album donne vraiment envie de lire la suite, on sent qu’il va y avoir des événements d’importance. Et puis quelques récits sortent du lot, on pense notamment à cet émouvant passage avec l’ancien sergent William S. Riley. Très sympa. L’ambiance est toujours au rendez-vous aussi. La misère est présente à chaque coin de rue et les auteurs savent utiliser ce levier pour nous montrer tout ce que l’homme est capable de faire, en bien comme en mal. 

Contient : Legends of the Dark Knight 118-119, Batman Chronicles 16, Shadow of the Bat 86-87, Azrael 53-55, batman 566-567, Detective Comics 733-734, JLA 32, Young Justice No Man’s Land 1.

Scénario : collectif – Dessins :  collectif – Urban Comics – DC Classiques – 352 pages – juillet 2014 – prix 28 €

 

 

NoManLandT3-couvBATMAN NO MAN’S LAND T3

3

Voici venir le 3ème tome de la série No Man’s Land. Rappelez-vous, Gotham est dévastée par un tremblement de terre de grande envergure. Isolée du monde, elle devient le terrain de jeu des caïds en tout genre. Le joker a sa zone, le pingouin aussi évidemment et je ne vous parle pas de double face. Les gentils se défendent tant bien que mal. Le commissaire Gordon essaie de maintenir l’ordre dans une partie de la ville et Batman fait appel à ses amis de toujours pour s’en sortir : Azrael, Robin et Nightwing. Ah oui, un petit détail : notre ami chauve-souris et le commissaire sont en froid, ce qui veut dire que même les forces du bien ont un peu de mal à s’entendre. Cela n’empêche pas Bruce de lâcher ses troupes pour éliminer, petit à petit, tous ceux qui menacent la population. Et ça commence par un certain Scratch qui a tendance à se croire le roi du pétrole dans son quartier. 

BatmanNoMansLandT3-planchesUne fois de plus cela souffle le chaud et le froid. Il faut dire que ce contexte a permis à nombre d’auteurs de créer leurs petites histoires, on peut dire que DC a exploité le filon jusqu’au bout. Alors que le tome 2 nous avait permis de vivre une trame principale plus consistante, ici, on nous sert encore quelques récits sans grand relief. Je pense notamment à  Un Petit Garçon Perdu, absolument insipide. Par contre, j’ai beaucoup aimé quand Azrael s’est attaqué à Scratch. Il faut dire que c’est un héros plutôt attachant. On aurait aimé aussi un peu plus de focus sur la relation entre Batman et le commissaire Gordon. Mais, malgré ces petits défauts, on prend beaucoup de plaisir à parcourir ces pages qui ont, en plus, parfois, un petit goût de comics à l’ancienne. Et puis certaines histoires sortent un peu du lot comme celui mettant en scène Ivy, la belle. 

Contient : Legends of the Dark Knight 120, Robin 67, Azrael 56-57, Batman Chronicles 17, Nightwing 35-37, Shadow of the Bat 88, Batman 568, Detective Comics 735, Catwoman 72-74 

Scénario : collectif – Dessins :  collectif – Urban Comics – DC Classiques – 352 pages – septembre 2014 – prix 28 €

 

NoMansLand-T4-jaqBATMAN NO MAN’S LAND TOME 4 

4

On en est déjà au quatrième opus de la série. Gotham a été victime d’un séisme d’une violence inouïe. Les autorités ont donné un certain délai à la population pour évacuer la ville avant de l’isoler avec ceux qui ont décidé de rester à l’intérieur. Ambiance post-apocalyptique assurée ! C’est donc la zone, comme on dit. Les différents vilains se disputent les quartiers et, au milieu de ça, vous avez le commissaire Gordon, Batman, Robin, toute la clique en quelque sorte. Dans ce volume, on retrouve donc ce contexte. Comme d’habitude, on nous sert plutôt des petites histoires, des destins particuliers, des super-héros mais aussi des acteurs de l’ombre. Totalement dans l’esprit des comics des débuts. Mais il y a toujours une trame de fond. Elle décrit la géopolitique des lieux, les luttes de pouvoir, l’influence de chacun, … Cette fois, c’est Harley Quinn qui entre dans la danse. Elle est toujours aussi entichée du Joker mais celui-ci ne partage pas forcément ses sentiments. La petite a de la ressource …

NoMansLand-T4-planches

Voilà un très bon opus. La série a connu des hauts et des bas. Il faut dire que le format des petites histoires peut avoir ce biais, celui du manque de constance. Ici encore, il y a des choses qui nous attirent moins que d’autres mais globalement on y trouve largement notre compte. Harley est un personnage truculent, à elle seule, elle donne de l’épaisseur à l’ensemble. Et puis certaines histoires valent vraiment le détour. J’en veux pour preuve le premier récit de ce recueil. Décalé, déjanté, sombre, il va vous scotcher aux pages. En bref, on prend toujours autant de plaisir à contempler cette Gotham blessée, déchirée et donc désirée. 

Contient: Robin 68-70, Shadow of the Bat 89-90, Batman 569-570, Detective Comics 736-737, Legends of the Dark Knight 121-122, Harley Quinn 1, NO MAN’S LAND Secret Files 1, Azrael 58

Scénario : collectif  – Dessins : collectif – Urban Comics – DC Classiques – 352 pages – avril 2015 – prix 28 €

 

batman-no-mans-land-tome-6-couvNO MAN’S LAND T6

4

Voilà donc la fin de l’histoire. Cela fait tout de même 6 albums très touffus qui ont permis d’explorer cette Gotham blessée de fond en comble. Le dénouement est donc proche. Les choses commencent à bouger en dehors de Gotham, l’opinion publique commence à prendre parti pour les populations isolées. Il y a aussi un bienfaiteur qui veut reconstruire la ville et créer des zones sûres dans ce chaos. Il s’agit de Lex Luthor, vous vous doutez donc bien qu’il a quelque chose derrière la tête. Et puis il y a quelqu’un d’autre qui prépare une belle fête pour le nouvel an, au moment même où la ville devrait être réouverte au public. C’est le Joker qui souhaite laisser une trace indélébile sur la cité, comme d’habitude… 

BATMAN_NO_MANS_LAND_T6-planches

Comme vous pouvez le voir, tout est réuni pour un final explosif. Et pourtant, encore une fois cet album souffle le chaud et le froid. Comme d’habitude, on a droit à un certain nombre d’histoires en marge de la trame principale et celles-ci sont assez inégales. Heureusement, l’histoire qui mêle le Joker, Lex Luthor et Batman est d’un tout autre niveau. La pression monte petit à petit et c’est tout à fait tangible, page après page. On apprécie vraiment ce dénouement, les auteurs arrivent à revenir sur la plupart des personnages que nous avons croisés jusque-là. Ils insistent sur les liens qui ont été tissés et on peut même ressentir une forme de nostalgie sur les dernières pages, comme si c’était triste de quitter ce monde dévasté. Pour finir, encore une fois, on se plaindra du dessin qui, compilation oblige, propose des styles très différents. Forcément vous ne les aimerez pas tous. 

Contient: No Man’s Land #0, Nightwing #38-39, Catwoman #76-77, Robin #73, Azrael #60-61, Batman #573-574, Detective Comics #740-741, Legends of the Dark Knight #126, Shadow of the Bat #94

Scénario : collectif – Dessins :  collectif – Urban Comics – DC Classiques – 352 pages – octobre 2015 – prix 28 €


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Depuis combien de temps lisez-vous MaXoE ?





Loading ... Loading ...