MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > Comics en Vrac Spécial Cyberpunk : Tokyo Ghost Intégrale, Silent Dragon

Comics en Vrac Spécial Cyberpunk : Tokyo Ghost Intégrale, Silent Dragon

Et voici une autre sélection dans le cadre de notre Focus Cyberpunk. Au menu, une nouvelle chronique, celle de Tokyo Ghost et une autre déjà publiée :  Silent Dragon

Tokyo Ghost Intégrale

5

Commençons par vous décrire l’histoire. Nous sommes en 2089. La technologie est partout et la connexion aux réseaux et aux news électroniques est permanente. L’Humanité oublie, petit à petit, son humanité. Aux manettes, il y a Flak Corp, la société qui maîtrise l’information de bout en bout, qui tient chacun des citoyens au bout d’une laisse électronique. Led Dent et Debbie Decay bossent pour cette corporation. Debbie est une pure, jamais connectée, probablement la seule sur la planète. Led, c’est une autre histoire. Connecté en permanence, il fait les choses sans y penser, il brutalise les autres s’il le faut mais tout en regardant son flux de réseau social. Debbie l’aime tout de même et elle voudrait le sevrer et pour cela elle vise Tokyo, une ville qui semble avoir réussi à sortir de la technologie. 

Sacrée claque. Ce focus m’a donc fait découvrir ce comics qui est édité ici en intégrale. L’histoire est profonde, le scénario est fouillé et les personnages sont parfaits. L’univers qui nous est présenté ici est flippant à souhait. Les auteurs arrivent à nous alerter sur les dangers de cette technologie et ils affirment surtout une chose : quelles que soient les circonstances, il y aura toujours un salaud pour exploiter le peuple. Oui c’est engagé et un rien philosophique. Et puis le dessin est juste idéal. Fin et crayonné il donne la teinte dramatique nécessaire au propos. N’hésitez pas une seconde si vous voulez vous poser les bonnes questions autour de notre société de la communication. 

Contenu vo : Tokyo Ghost Deluxe Edition (#1-10)

Scénario : Rick Remender – Dessins : Sean Murphy – Urban Comics – Urban Indies – 280 pages – 23 €

 

 

silent dragon

5

Nous voilà dans le Tokyo de 2063. La ville est ce que l’on peut imaginer d’une cité technophile dans le futur. Le pouvoir en place ne fait pas de cadeaux au peuple et les Yakuzas en place cherchent justement à renverser les dirigeants actuels. Il y a surtout le clan du Dragon Noir dirigé par Hideaki. Ce dernier a réussi à fédérer tous les clans du coin grâce notamment aux conseils avisés de son premier lieutenant, Renjiro. Mais ce fidèle va se voir déshonoré par son maître qui l’accuse de trahison et ordonne sa décapitation. Jeté dans la fange, son corps est récupéré et son esprit est transféré dans un corps cybernétique par des inconnus. Ceux-ci lui promettent de retrouver un corps humain un jour s’il les aide dans leur projet consistant à abattre Hideaki.

Un comics comme je les aime. Ce mélange des genres est vraiment plaisant, les yakuzas et autres samouraïs se mêlent aux techniques modernes. Et puis le scénario possède pas mal de tiroirs cachés ce qui n’est pas pour me déplaire. Il y a aussi cet aspect manga qui donne du sel à l’ensemble, vous savez ce petit côté excessif propre aux productions japonaises et j’adore ça. La fin est digne des mangas également, elle désarçonne et dérange un peu. Le dessin est parfait à mon goût. Le trait est précis mais pas aseptisé, comme je l’aime. Voilà un comics qui sera dans la prochaine sélection du MaXoE Festival !

Scénario : Andy Diggle – Dessins : Leinil Francis Yu – Glénat Comics – 160 pages – novembre 2019 – prix 18,50 €


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Depuis combien de temps lisez-vous MaXoE ?





Loading ... Loading ...