MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > Comics en Vrac : Stumptown T1

Comics en Vrac : Stumptown T1

Cette semaine, un polar sympathique dans la lignée de ce que Delcourt nous propose en ce moment. Après Fatale et le maître voleur déjà chroniqués dans nos colonnes, voici Stumptown…

 

Stumptown T1 Disparue

Scénario : Greg Rucka

Dessin : Matthew SouthWorth

Collection : Contrebande

Format : couleur

Editeur : Delcourt

ISBN : 978-2-7560-3288-7

Web : http://www.editions-delcourt.fr/

L’histoire :  Vous suivez Dex Parios, une jeune femme détective privé. Elle a un gros défaut, elle joue au casino et ne sais pas s’arrêter, surtout quand elle perd. Cela la met dansune situation plus qu’indélicate avec une dette très conséquente. C’est alors que la directrice du casino lui propose un deal lui permettant d’effacer sa créance. Il faut que Dex retrouve la petite-fille de la patronne de ce monde du jeu. Elle a en effet disparue depuis trop longtemps maintenant. Le hic, c’est que l’enquête est à peine commencée que deux inconnus viennent pour dissuader notre héroïne de poursuivre ses investigations. Il semblerait aussi qu’une des familles les plus influentes de la région soit impliquée. Evidemment, le fait que cette famille trempe dans la mafia locale n’arrange rien à notre affaire. 

Notre avis : voilà un polar tout ce qu’il y a de plus classique. Une disparition, des hommes de main énigmatiques, une famille louche et quelques petites surprises. C’est d’ailleurs ce classicisme qu’on pourrait reprocher à cet ouvrage. Les ficelles ont du mal à nous surprendre et les rebondissements sont souvent prévisibles. Malgré cela, on ne peut pas s’empêcher d’éprouver de la sympathique pour cette BD. Cela est essentiellement du au personnage principal. Un petit bout de femme qui s’occupe de son frère trisomique et qui ne fait aucune concession, même au plus fort du danger. On ressent pourtant une forme de faiblesse chez elle et c’est cela qui la rend si attachante. L’ambiance plaira aussi aux adeptes des polars. C’est sombre à souhait, c’est cynique à souhait. D’ailleurs tout cela est admirablement servi par un dessin qui force la main sur la noirceur. Voilà donc un comics honnête à défaut d’être totalement original. 

Appréciation :  4


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Depuis combien de temps lisez-vous MaXoE ?





Loading ... Loading ...