MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > Comics En Vrac : The Sword T1, Batman Le Fils Prodigue, Nightwing T3

Comics En Vrac : The Sword T1, Batman Le Fils Prodigue, Nightwing T3

Un comics en vrac aux couleurs de Gotham. On y retrouve d’ailleurs surtout le premier Robin, Dick Grayson, se mettant, tour à tour, dans la peau de Batman et celle de Nightwing. Nous vous proposons également un récit des frères Luna.  

BatmanProdigue-haut

 

 

NightWingT3-couvNightwing T3, Hécatombe

5

 

Voilà déjà le 3ème opus de Nightwing. Nous sommes, rappelez-vous, dans la période Renaissance du monde DC, le reboot des 52 séries qui a débuté en 2011. En cette période, Dick Grayson, le premier Robin, est devenu Nightwing (voici les chroniques des tome 1 et tome 2). Il a décidé de réouvrir le parc d’attraction de la ville, appelé Amusement Mile. Comme d’habitude, DC nous propose de suivre en parallèle les aventures de Nightwing et de Batman. Après les avoir vu combattre les assassins de la cour des hiboux, les voilà confrontés au retour du Joker. Nous vous en avons parlé lors de notre chronique sur Batman Tome 3. Le clown fou a bien l’intention de gâcher la fête, il vise directement le parc d’attraction et ses employés…

NightWingT3-planches

La série reprend un peu du poil de la bête. L’arrivée du Joker y est pour beaucoup. A noter d’ailleurs que quelques pages sont carrément extraites de Batman T3, puisque les deux héros se retrouvent au même endroit. Cela renforce un peu plus la cohérence de l’univers. 

Ce qui plaît dans cet album, ce sont les introspections de Dick. Il se pose beaucoup de questions sur sa relation avec Bruce, sur son passé, sur le pardon en règle générale. C’est vraiment bien de la voir torturé à ce point. Ce qui l’est moins c’est ce passage inutile avec Dame Shiva, on ne comprend pas bien, tout du moins pour l’instant. Par contre, quand les choses deviennent sérieuses avec le Joker, le comics prend son envol. On retrouve l’horreur de Gotham, la pénombre étouffante, le danger omniprésent.

Certes, certains passages sont complexes, les néophytes risquent de ne pas tout comprendre, mais la BD se lit avec un plaisir certain et elle constitue une pièce maîtresse dans le grand puzzle de Gotham. Et puis le thème du deuil y est abordé avec une belle finesse. 

Comme toujours sur ces ouvrages collectifs, le dessin varie d’un bout à l’autre du tome. Du coup c’est assez inégal. Les 3/4 des pages sont plutôt réussies mais la dernière partie est franchement contestable. 

Scénario : Kyle Higgins, Tom DeFalco, Scott Snyder – Dessins :  Andres Guinaldo, Eddy Barrows, Juan José Ryp, Greg Capullo – Nightwing T3, Hécatombe – Urban Comics – DC Renaissance – 176 pages – mars 2014 – prix 17,50 €

 

 

BatmanProdigue-couvBatman, Le Fils Prodigue

5

 

Bruce est fatigué. A un point tel qu’il décide de s’éloigner de Gotham et de son costume de Batman. Il demande alors à Dick Grayson, alias Nightwing, de prendre sa place, le temps de la réflexion et du repos. Il ne sera pas seul car il est accompagné de Robin, costume enfilé par Tim Drake. Les voilà donc à écumer les bas-fonds pour y faire régner un semblant d’ordre. Dans cette mission, ils vont devoir affronter Croc, le Ventriloque ou encore le Souricier. 

 

Mais un ennemi fait particulièrement peur à Dick, notre ami double-face. 

BatmanProdigue-planches

En tant que vieux de la vieille des comics, je suis plutôt friand des anciennes BD. Il y a un style particulier, une forme de légèreté oubliée des récits modernes beaucoup plus imposants, beaucoup plus inquiétants. On retrouve ainsi cette patte teintée d’une forme de naïveté et de premier degré. Les récentes aventures de Batman sont à une année-lumière de ces planches. Le trait aussi sent bon les années 90, c’est plutôt épuré et le trait n’a pas bénéficié du traitement informatique, c’est tant mieux.  

Ces qualités sont souvent accompagnées des défauts de l’époque. Les histoires manquent un peu de profondeur, de continuité. On nous sert ainsi une série de petits récits mettant en scène de belles brochettes d’ennemis. Si vous aimez les comics modernes, cela peut vous rebuter évidemment, surtout le début du tome qui peine à installer les personnages. On sent que les auteurs sont plus à l’aise sur la fin avec des mécaniques plus profondes, plus matures. On regrette un peu le traitement opéré sur Dick. Il nous parait trop craintif, peu sûr de lui, loin de l’image que l’on se fait de Nightwing. 

En tout cas, nous avons pris du plaisir à lire ces 400 pages. C’est sans prise de tête, simplement la joie de la lecture. Les fans de l’ancien Gotham ne peuvent pas passer à côté de ces planches. 

Scénario : collectif – Dessins :  collectif – Batman, Le Fils Prodigue – Urban Comics – DC Classiques – 424 pages – février 2014 – prix 35 €

 

 

 

 

TheSwordT1-couvThe Sword T1, Le Feu

5

 

Dara Brighton est une jeune paraplégique qui est heureuse dans un foyer des plus classiques. Deux parents sans histoires et une soeur délurée mais adorable. Seulement voilà, toutes les bonnes choses ont une fin. Un soir, trois inconnus viennent troubler cette quiétude. Ils sont à la recherche d’un certain Démétrios et de son glaive. Le père de Dara semble ne pas comprendre alors que les invités insistent lourdement. Tout cela se termine en drame, les deux parents sont tués, la soeur aussi et pas de la manière la plus classique qui soit. Les trois maitrisent les éléments et semblent ne pas être arrêtés par la moindre compassion. Ils déclenchent un incendie, Dara s’en sort par un concours de circonstances, elle se retrouve dans le vide sanitaire de la maison et tombe sur le fameux glaive. A peine empoigné, il la guérit de sa paralysie et des quelques meurtrissures présentes sur son corps. Elle débute alors un drôle de voyage entre quiproquos, assassinats en série et mensonges à gogo. 

TheSwordT1-planches

Voilà un premier tome assez prometteur. Les auteurs ont su construire une histoire qui monte progressivement dans les tours. La tension est palpable à chaque page et ça c’est pas mal du tout. Les fils de l’intrigue se démêlent petit à petit. Il faut dire que l’on ne peut faire confiance à personne. Les agresseurs continuent de chasser le glaive et leurs méthodes sont plus que contestables. Les forces de l’ordre ne sont pas exemptes de tout défaut non plus. 

L’action est menée tambour-battant, vous n’aurez pas une seconde pour souffler. La fuite en avant de Dara est très prenante. On ne peut, tout de même, pas s’empêcher de regretter une forme de classicisme dans la construction de l’histoire. Le dessin nous a paru aussi beaucoup trop lisse, trop sobre. 

Heureusement, le contexte mystique donne une belle épaisseur à l’ensemble. Voilà donc un premier tome qui ne demande qu’à monter en puissance. 

Scénario : Jonathan Luna, Joshua Luna – Dessins :  Jonathan Luna, Joshua Luna – The Sword T1, Le Feu – Delcourt – Contrebande – 160 pages – mars 2014 – prix 15,95 €


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Depuis combien de temps lisez-vous MaXoE ?





Loading ... Loading ...