MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > La BD du jour : Pacifique de Romain Baudy et Martin Trystam

La BD du jour : Pacifique de Romain Baudy et Martin Trystam

Un sous-marin allemand dont les membres d’équipage se trouvent pervertis un à un par le pouvoir dégagé par la lecture d’un livre interdit. Telle est la trame de Pacifique qui offre de par son format, sa densité et le talent de ses auteurs un album singulier et séduisant graphiquement…

 pc1

L.10EBBN001247.N001_Pacifique_C_FRDurant la seconde guerre mondiale, dans ses ultimes soubresauts, Udo Grothendieck, radio de son état, s’apprête à rejoindre le Kriegsmarine, un de ces fameux U-Boot qui a fait tant de ravages par-delà les mers. Nous sommes dans le Pacifique, là où les combats deviennent de plus en plus tendus et où l’espoir n’a pas encore définitivement quitté les hommes servant le IIIème Reich. Tout juste débarqué de l’hydravion qui le mène au point de rencontre fixé par le commandement, Udo prend ses quartiers. Malade comme jamais en raison du voyage tourmenté en avion qu’il vient de vivre il sera guidé dans le sous-marin par le second, un homme franc qui lui montre l’emplacement et le matériel avec lequel il travaillera mais aussi les commodités à bord ainsi que ses futurs compagnons de chambrée. Comme il est de coutume, le nouvel arrivé essuiera un interrogatoire en bonne et due forme, dans le style bizutage accéléré qui posera pour lui le cadre. Le paquetage que le jeune radio plutôt malingre a amené avec lui suscite l’intérêt ou du moins la curiosité des autres soldats de rang présents. Que cache-t-il ainsi ? Le sac sera renversé et son contenu éparpillé sur le sol métallique de l’U-Boot… Au milieu de l’amas d’objet un livre apparait. Un de ceux qui suscita la colère du régime au point de l’inclure dans le grand autodafé de début de règne… Ce livre sera la perte de l’Allemagne, les soldats en sont sûr et s’en débarrassent afin qu’il ne serve pas à pervertir les âmes fragiles. Mais aussi étrange que cela puisse paraitre, même détruit cet ouvrage refait surface ici puis là dans toutes les zones reculées du sous-marin au point d’envahir la salle des machines. Que cache ce livre et quel est son mystère ?

Romain Baudy et Martin Trystam livrent un récit fort, construit sous la forme d’une parabole onirique, dans lequel les vérités et les certitudes vacillent sans discontinuité au fil du récit. Le pouvoir de ce livre caché, sauvé par on ne sait quel artifice du grand brasier, fait son office au point de pervertir les âmes et de reconsidérer l’engagement de chacun. Nous sommes à la fin de la guerre et le mal est déjà fait, pour autant les auteurs tentent d’exposer par un récit fantastique, le pouvoir des mots. Que serait devenu le régime nazi si les hommes et les femmes qui le soutenaient aveuglément avaient pris connaissance de son contenu ? L’album est construit son un format à l’italienne permettant de représenter le sous-marin dans toute son horizontalité, permettant aussi d’accroître la pression du huis clos par cet effet d’enfermement qui transparaît de chaque planche. Construit à quatre mains, les deux auteurs se répartissant les recherches graphiques, les crayonnés, l’encrage et les recherche de colorisation, il se singularise par son exceptionnelle densité graphique. Les personnages particulièrement creusés, les décors, l’océan tourmenté apportent un plus à la densité visuelle au point de rapprocher Pacifique d’un Fahrenheit 451 qui aurait perdu son volet dystopique. Du bel ouvrage !


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Depuis combien de temps lisez-vous MaXoE ?





Loading ... Loading ...