MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > La BD du jour : Pest de Corbeyran & Bouillez

La BD du jour : Pest de Corbeyran & Bouillez

Un univers frappé par un mal étrange qui installa une forme de chaos sur une cité gangrénée en son sein par des autorités véreuses attirées par l’argent. Tel est le cadre dans lequel évolue le jeune et naïf Abélard Tournemine. Affecté au service d’analyse des eaux, il sera à l’origine d’un grand bouleversement qui pourrait laisser entrevoir une porte vers un monde meilleur… Quel visage prendra Spleen City ?

 pest une

pestSpleen City n’est pas une cité comme les autres, il y a dix ans de cela, et alors que rien ne semblait pouvoir le présager, elle fut frappée par un mal étrange dont la diffusion fut accentuée par une tornade sans pareille qui balaya la ville de long en large instaurant une ère nouvelle. Ce fléau qui devait faucher les trois quart de la population prit le nom de Pest. Mais contrairement à un virus de type classique, la maladie ne toucha massivement que les plus pauvres, les classes miséreuses et préserva les nantis qui pouvaient dès lors asseoir leur suprématie sur une population qui se mourrait. La maladie, se manifestait par une fatigue extrême et la survenance de bubons sur la peau. Pour préserver la population « saine » les autorités décidèrent de parquer les victimes de ce mal dans de grandes fosses hygiéniques, sortes de prisons surveillées, à partir desquelles des opérateurs tentent encore de préserver un tant soit peu la vie des pensionnaires forcés en leur lançant des aspirines sensées calmer le mal…  

Abélard Tournemine est l’assistant du professeur Kalygary au sein de la Centrale d’épuration. Le jeune homme un tantinet naïf récolte des échantillons d’eau afin de jauger le taux de contamination qui la touche. Car, et c’est là que tout se complique pour les habitants de la cité, les marécages qui l’entourent sont si pollués qu’il semble impossible de fuir vers un ailleurs moins hostile. Néanmoins, un jour comme un autre, Abélard fait part au professeur de l’étrangeté de son prélèvement : l’eau serait saine ! Cet évènement qui devrait réjouir tout son monde et notamment les dirigeants de Spleen City, qui pourraient consacrer leur temps et leur argent à autre chose que la lutte contre le mal, va au contraire les affoler. Car derrière le virus de la pest se cache en réalité un des plus grands scandales politiques de Spleen City. Dans un tel contexte Abélard Tournemine devient dangereux pour préserver  la grande truanderie organisée. Son sort paraît dès lors tout tracé…

Le premier volet de ce diptyque est paru à l’été 2004. Il décrivait une société gangrénée de l’intérieur par la corruption, la mainmise d’une mafia organisée sur une population souffreteuse à qui fut inoculé un virus non mortel mais asservissant. Neuf en plus tard nous parvient la suite de cette épopée. On y retrouve un Abélard Tournemine qui prend de plus en plus conscience de ce qui se joue, aidé en cela par les lumières de sa maitresse, la femme du professeur Kilojoule, homme au double cerveau, de mèche avec les puissants. Corbeyran excelle dans la description de cette cité flottante au-dessus des marécages. Il construit un monde étrange entre fable fantastique sordide et ambiance steampunk. Le catastrophisme, la manipulation font partie intégrante de cet univers mis en image par Amaury Bouillez dont le dessin se fond parfaitement dans le récit en lui offrant cette dose d’étrangeté et de légèreté. Une série que l’on pourrait relier à notre monde vicié par extrapolation pas si improbable que ça mais qui laisse une porte ouverte vers un avenir meilleur… Un diptyque qui se laisse lire avec plaisir !

Corbeyran/Bouillez – Pest T1 & T2 – Delcourt – 2013 – 13,95 euros l’un.

 


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Depuis combien de temps lisez-vous MaXoE ?





Loading ... Loading ...