MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > La BD du jour : Radiant de Tony Valente

La BD du jour : Radiant de Tony Valente

Le manga à la française commence à faire son bonhomme de chemin et Radiant pourrait bien démontrer que cette idée folle de venir tirer un espace à soi dans ce milieu assez cloisonné n’est pas une idée vaine ou prétentieuse. Alors nous suivrons les aventures de Seth, apprenti sorcier, qui se démène pour s’imposer malgré son manque d’expérience dans la caste si controversée des sorciers. Une lecture conseillée au moins pour titiller votre curiosité !

 Radiant2

radiant-1-ankamaIl est un monde duquel émergent de grands pitons rocheux si élevés dans le ciel qu’ils dépassent le tapis nuageux. Sur leur sommet s’organise la vie de villages fortifiés que l’on peut gagner via des dirigeables. Placé comme cela le contexte semblerait bucolique mais à y entrer plus en avant on y découvre néanmoins des choses bien surprenantes. Ainsi il pleuvrait des monstres un peu partout sur certains pitons. Au départ on pourrait très bien ne pas y prêter attention. Les déviants que l’on nomme Némésis arrivent sous forme d’œufs inoffensifs. Ceux-ci éclosent pourtant peu après pour donner naissance à des êtres singuliers qui ravagent tout sur leur passage. Le chaos ne peut que s’entrevoir dans les villages frappés car les populations sont bien incapables de lutter, avec leurs armes classiques contre ces bêtes. Pourtant il existe bien un moyen de vaincre le sort et de retourner la situation, accepter que des sorciers, autrement dénommés infectés, engagent un combat contre les Némésis. Mais les sorciers n’ont pas bonne presse et leur volonté d’anéantir les nouveaux monstres qui apparaissent çà et là ne vient pas changer leur statut auprès des populations. Seth espère devenir officiellement un sorcier. Placé entre les mains d’Alma qui lui prodigue des conseils avant de le lancer dans le grand bain, il n’apprécie guère son statut et voudrait en découdre au plus vite avec les Némésis. Une ambition qu’Alma essaye de canaliser car le combat contre ses entités n’est pas sans risque…

Tony Valente nous livre avec Radiant un récit plein de pêche, bourré d’humour qui présente un monde singulier que nous découvrons au fil de ce premier opus. D’un point de vue scénaristique, l’histoire est plutôt riche et bien construite. Elle explique et donne à voir d’un côté cette lutte contre les Némésis et d’un autre côté nous offre un panorama de ce monde à étage dans lequel les sorciers et la population civile ont parfois du mal à s’accepter. Le milieu des sorciers, lui aussi complexe, s’organise en véritable société hiérarchisée dans laquelle chacun possède un rôle propre (chasseur, trappeurs, traqueurs… voire éboueur !). Ankama édite après City Hall une nouvelle série manga à la française qui possède le petit plus de l’originalité. Tony Valente revendique bien des influences que nous vous laissons découvrir dans ce premier volet mais ne s’y enferme pas pour trouver sa propre touche. L’humour gavroche pourrait masquer les rapports qui se tissent progressivement entre les personnages, mais au final le rythme et la bonne humeur qui se dégage de ce premier volet mérite amplement que nous poursuivions le voyage dans ces pitons rocheux qui masquent bien des secrets enfouis…

Tony Valente – Radiant tome 1 – Ankama – 2013 – 7, 95 euros


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Depuis combien de temps lisez-vous MaXoE ?





Loading ... Loading ...