MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > La BD du jour : Sur les bords du monde T2 de Malaterre/Henry/Riche & Frasie…

La BD du jour : Sur les bords du monde T2 de Malaterre/Henry/Riche & Frasier

Laissés en grande souffrance et avec peu de chance de voir le temps changer, les vingt-sept hommes qui composent l’expédition de Sir Ernest Shackleton essayent de vivoter dans l’attente de la définition d’un plan de sauvetage orchestré par l’explorateur. Un récit des pôles qui relate l’un des plus grands exploits de ce vingtième-siècle, un exploit passé inaperçu devenu aventure humaine…

 Sur les bords du monde T2

SUR LES BORDS DU MONDESir Ernest Shackleton tient à jour son carnet de bord, pour ne pas perdre ce dernier repère qui le relie au palpable, à quelque chose de concret, mais aussi et sûrement pour pouvoir aussi un jour relater les faits tels qu’ils se sont déroulés. L’ambitieuse idée de rejoindre le pôle sud à partir de la Géorgie du sud aurait pu aboutir. Mais le temps qui trois semaines auparavant affichait plein d’espoirs s’est dégradé progressivement annihilant les chances de voir se concrétiser ce projet un peu fou d’inscrire son nom dans l’histoire des grands explorateurs. Lorsque l’Endurance, le bateau qui mène l’équipage de Shackleton vers le sud, se trouve bloqué par les glaces dans un environnement forcément hostile, avec des vivres et de l’eau en quantités limités, les chances de voir cette équipée regagner la terre ferme se résumaient à peu de chose. Happé par les glaces, l’Endurance se craquèle et s’éventre comme un château de carte. Les éléments seront toujours plus forts que l’homme. Conscient qu’il ne peut rester sur le lieu du naufrage, Sir Ernest Shackleton décide de rejoindre avec les canots de sauvetage l’île de Paulet mais dérive malgré lui vers l’ile de l’Eléphant, un bout de terre pas forcément clément qui abritera tout de même les vingt-sept hommes. Cette étape n’est pas le but ultime et l’explorateur se résigne toutefois à tenter le voyage impossible vers la Géorgie du sud à l’aide du James Caird, un des trois canots qui n’est autre qu’une baleinière, donc plus solide. Le début de tous les dangers…

Sous un ciel peu propice aux réjouissances, avec des vents balayant les longues étendues glacées, l’histoire de ses vingt-sept hommes coincés par les glaces alors qu’ils tentaient de rejoindre le pôle sud en ce début du mois de décembre 1914, force le respect. Malgré les fortes probabilités de passer de vie à trépas, la plupart des hommes composant cette équipée restèrent dignes et ne cédèrent pas à la panique. Peut-être que la confiance portée à cet homme exceptionnel que fut Sir Ernest Shackleton, en est la raison, peut-être aussi que ces grands gaillards aguerris à ce genre de contexte connaissaient les risques encourus dès leur départ et savaient aussi que la souffrance voire la mort reste une option possible. D’un point de vue scénaristique Malaterre, Henry et Richez font le boulot et plutôt de belle manière en rendant ce récit, qui aurait pu s’avérer hermétique au premier abord, captivant de bout en bout. Le dessin de Frasier conforte cette impression, il arrive dans un cadre fermé (la glace et les eaux mouvantes) à jouer sur les nuances, sur une atmosphère pesante, sur un jeu de couleur allant du blanc au bleu sombre et toutes les teintes qui les sépares. L’exploit de Sir Ernest Shackleton de rejoindre la Géorgie du Sud dans un rafiot de fortune balayé par les vents, les eaux et ses vagues infranchissables se trouve retranscrit ici de belle manière. Au final la réussite de ce projet tient peut-être dans la chaleur des hommes, une chaleur qui transpire de cette solidarité et de ce respect affiché. Ce bout d’histoire vécu loin d’une Europe en guerre explique le désintérêt de la presse d’époque. Elle trouve aujourd’hui un déroulé narratif passionnant via le neuvième art.

Malaterre/Henry/Richez/Frasier – Sur les bords du monde T2 – Grand Angle – 2014 – 13,90 euros


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Depuis combien de temps lisez-vous MaXoE ?





Loading ... Loading ...