MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > Polar(s) de la Semaine : Le diable dans la ville blanche de Erik Larson

Polar(s) de la Semaine : Le diable dans la ville blanche de Erik Larson

Chaque Lundi, Mister Blue partage avec vous ses envies de lecture en vous présentant un ou deux polars qui ont retenu son attention.

 

L’histoire

L’intrigue du diable dans la ville blanche se  déroule en 1893, à l’occasion de l’Exposition universelle de Chicago, qui doit accueillir près de 30 millions de visiteurs.
On y suit principalement deux personnages, la face lumineuse et la face sombre de cet événement, qui vont écrire chacun deux pages d’histoire bien différentes.
L’un est l’architecte Daniel H. Burnham, créateur du premier gratte ciel, qui est chargé de créer la Ville blanche, une cité de rêve devant servir d’écrin à l’Exposition.
L’autre est H.H Holmes, un jeune médecin bien sous tous rapports, qui est en réalité un tueur en série particulièrement prolifique. Il va profiter de l’événement pour construire , à quelques encablures du chantier, un véritable hôtel des horreurs équipé d’une table de dissection et d’un four crématoire, dans lequel près de deux cents personnes vont laisser la vie.

 

Pourquoi on a envie de le lire

Erik Larson est l’auteur de Dans le Jardin de la Bête, thriller politique et d’espionnage, dans lequel on assiste, à travers l’histoire de l’ambassadeur des Etats-Unis et de sa fille dans le Berlin des années 30, à la montée en puissance du régime nazi et à l’accession au pouvoir d’Hitler.

Il s’agit de l’un des livres les plus acclamés par la critique en 2012, que notre collègue lecharentais nous présentait d’ailleurs il y a peu de temps sur MaXoE comme « un inventaire terrifiant de la diplomatie américaine à cette époque… » et qualifiait « de docufiction écrit en refermant cette magistrale leçon d’histoire ».

Bref, de quoi éveiller notre curiosité et nous faire nous renseigner sur cet auteur.
Larson est un ancien journaliste (au Wall Street Journal, Time Magazine, The New Yorker notamment), diplômé d’histoire.
Le Diable dans la ville blanche est le premier de ses romans traduit dans notre langue, écrit en 2003 et publié en 2011 en France. Il a obtenu en 2004 le prestigieux prix Edgar, qui a récompensé de nombreux auteurs incontournables de polars, dans la catégorie « Fact Crime».
Le diable dans la ville blanche est en effet un récit documentaire. Il est décrit comme un document d’exception, dans lequel se mêlent Histoire et divertissement, et qui se lit comme un excellent thriller.
Selon le Chicago Sun-Times : «  Larson est un historien avec une âme de romancier ».
Pour la petite histoire, les droits du livre ont été achetés par Leonardo Di Caprio, qui compte camper le personnage de H.H Holmes, souvent considéré comme le premier tueur en série de l’histoire des Etats-Unis.


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Depuis combien de temps lisez-vous MaXoE ?





Loading ... Loading ...