MaXoE > RAMA > News > Cinéma / DVD > Retour sur la cérémonie d’ouverture de la 75ème édition du Festival de Can…

Retour sur la cérémonie d’ouverture de la 75ème édition du Festival de Cannes

Hier soir s’est déroulée la cérémonie d’ouverture du 75ème Festival de Cannes, retransmise en direct sur France 2 et à l’international sur Brut.

En effet, ce n’est plus Canal+ le partenaire de l’événement (depuis 1993 et jusqu’en 2021) mais France Télévisions qui diffusera donc les montées des marches, conférences de presse, photocalls ainsi que tous les événements officiels que vous pourrez retrouver sur France.tv, Culturebox, Brut.Cannes, YouTube ainsi que sur le site officiel du Festival de Cannes.

Autre changement, de taille aussi celui-là : Pierre Lescure est toujours président du Festival cette année mais il cédera sa place en juillet prochain à l’Allemande Iris Knobloch, ancienne présidente de Warner France et Europe, et qui devient ainsi la première femme à occuper la fonction de Présidente du Festival International du Film.

Après ces précisions d’ordre organisationnel, retour sur les moments importants de la cérémonie avec pour commencer la maitresse de cérémionie Virginie Efira (et sa sublime robe sertie de strass argentés de la maison Saint Laurent) qui évoque dans son discours d’ouverture du 75ème Festival de Cannes, le film ruse de Mikhaïl Kalatozov ‘Quand passent les cigognes‘, qui a reçu la Palmle d’Or en 1958.

Cette édition 2022 sera marquée par les événements se déroulant en Ukraine, et les paroles de Virginie Efira résonnent avec émotion sur la scène du Grand Théâtre Lumière du Palais des Festivals :

Le cinéma ne change pas le monde mais s’il pouvait seulement lui servir d’exemple.

Place aux membres du jury et leur président, l’acteur Vincent Lindon que nous vous présentions dans cette news.

L’acteur français qui succède à Spike Lee et dont le film Titane de Julia Ducournau dans lequel il jouait avait reçu la Palme d’or l’année dernière, n’a pas manqué lui aussi de faire part de ses préoccupations dans le climat actuel :

Ne devrait-on pas évoquer depuis cette tribune, qui concentre pour un temps tous les regards du monde, les tourments d’une planète qui saigne, qui souffre, qui étouffe et qui brûle dans l’indifférence des pouvoirs ?

Même constat pour l’acteur américain Forest Whitaker qui a reçu une Palme d’or d’honneur pour sa carrière des mains de Pierre Lescure, président du Festival.

Nos vies ont changé depuis le confinement. Il nous faudra des années pour dépasser le traumatisme de ces dernières années et les cinéastes, quant à eux, relatent ces réalités-là de la vie.

Impossible donc de céder à l’insouciance, la réalité rattrape cette année la fiction et la présence de cinéastes ukrainiens est particulièrement lourde de sens. On retrouve ainsi Sergei Loznitsa, un habitué du Festival avec The Natural History of Destruction, sur la destruction des villes allemandes par les Alliés pendant la seconde guerre mondiale. Le film sera présenté en séance spéciale. Dans le catégorie Un certain regard, on retrouve Butterfly Vision de Maksym Nakonechnyi, et à la Quinzaine des réalisateurs, Pamfir de Dmytro Sukholytkyy-Sobchuk.

Butterfly Vision de Maksym Nakonechnyi

A noter aussi la présence de Kirill Serebrennikov, devenu symbole des artistes russes en rupture avec le régime, et qui présente en compétition son dernier film sur la femme de Tchaïkovski. La semaine dernière, le Festival a ajouté en sélection le film posthume du réalisateur lituanien Mantas Kvedaravicius, tué début avril à Marioupol.

Mais l’intervention la plus marquante de la soirée aura été celle du président Ukrainien Volodymyr Zelensky. Après être intervenu début avril lors de la 64ème édition des Grammy, Zelensky s’est adressé hier au public du Festival de Cannes dans un discours sans détour ponctué de références cinématographiques :

Il faut un nouveau Chaplin qui prouvera que, de nos jours, le cinéma n’est pas muet (…) La haine finira par disparaître et les dictateurs mourront.

A découvrir en vidéo ci-dessous :

Après ces discours et interventions qui annoncent un Festival particulièrement fort, l’actrice américaine Julianne Moore a déclaré officiellement l’ouverture du Festival de Cannes !

Enfin, c’est le film de Michel Hazanavicius Coupez !, qui a fait l’ouverture du Festival de Cannes 2022. Il s’agit du remake d’une comédie japonaise de Shin’ichirô Ueda, que l’on a hâte de découvrir !

Pour terminer sur une note plus légère, si David Lynch ne dévoilera pas un nouveau film cette année à Cannes, la venue de Tom Cruise pour son film Top Gun : Maverick aujourd’hui sur la Croisette n’est pas passée inaperçue. La Patrouille de France l’a même rencontrée ce matin ! 🙂


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Les films, vous les regardez de préférence...





Loading ... Loading ...