MaXoE > ZOOM > News > Sports > Un petit peu de science avec les arts martiaux : la puissance proviendrait du ce…

Un petit peu de science avec les arts martiaux : la puissance proviendrait du cerveau

Les arts martiaux ont beaucoup intrigué les scientifiques. Ces derniers se sont penchés avec plus ou moins de succès sur certains points.

Ceux de l’Imperial College of London et de l’Université de Londres ont étudié l’influence du cerveau dans la puissance. Jusqu’ici, les études sur le contrôle des mouvements par le cerveau se limitait à étudier les maladies (par la réduction des aptitudes motrices) ou les dysfonctionnement. C’est une des rares études  à lier cerveau et performances.  

Ils ont étudiés des karatékas (sans les dépecer, c’était trop risqué) afin de connaître l’impact d’un entraînement intensif sur le cerveau. Ils ont comparé la structure cérébrale de 12 ceintures noires avec plus de 10 ans d’expérience avec 12 autres karatékas du même âge mais pratiquant un entraînement occasionnel et moins intensif.  

cerveau

Ils ont commencé par mesurer la vitesse de leur coups de poing et grâce à des films et des capteurs placés aux articulations (épaules, hanches et poignets), ils ont montré que les karatékas expérimentés étaient plus rapides, plus puissants et mieux synchronisés. Jusque là, rien de nouveau me direz-vous, plus on s’entraine, meilleur on devient. Tout le monde le sait (enfin, les gens normaux).

Mais leur étude ne s’est pas arrêtée là. Ne pouvant décemment pas ouvrir le crâne des karatékas, les scientifiques ont utilisé des scanners cérébraux ainsi qu’une autre technique dont le nom ne vous dira rien (imagerie du tenseur de diffusion pour ceux qui veulent absolument tout savoir) pour analyser la matière blanche du cervelet et le cortex moteur. Et ils ont pu voir que les karatékas expérimentés avaient une matière blanche structurée différemment (la matière blanche transmet les informations d’une partie du cerveau à une autre).

Tout ça pour dire que d’après ces scientifiques, le cervelet jouerait donc un rôle essentiel dans notre capacité à produire des mouvements complexes et coordonnés. Mais comme le cerveau est encore un grand mystère et qu’ils commencent juste à comprendre le lien entre la structure du cerveau et le comportement, on aura droit à la suite plus tard, probablement beaucoup plus tard (peut-être même qu’ils trouveront un karatéka à disséquer, qui sait).


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Depuis combien de temps lisez-vous MaXoE ?





Loading ... Loading ...