MaXoE > Blog > MaXoE Land > MaXoE Festival 2024 : Fil Rouge Spécial Jeux Olympiques avec Eric Monnin

MaXoE Festival 2024 : Fil Rouge Spécial Jeux Olympiques avec Eric Monnin

Nous vous l’annoncions dans notre news de lancement, le Fil Rouge de cette 11ème édition du MaXoE Festival est consacré aux Jeux Olympiques. L’événement qui débutera le 26 juillet prochain à Paris nous donne donc l’occasion de vous proposer de nombreux articles qui couvriront toutes nos thématiques habituelles avec les J.O et les sports dans les jeux vidéo, le cinéma, la musique, les comics et les BD…

Et pour lancer ce Fil Rouge, nous avons fait appel à un expert de l’Olympisme, Eric Monnin, maître de conférences habilité à diriger des recherches à l’université de Franche-Comté. Il est historien et sociologue du sport français, spécialiste du Mouvement olympique international et Vice-Président de l’Université de Franche-Comté (UFC) à l’Olympisme. Il est également directeur du Centre d’Études et de Recherches Olympiques Universitaires (CEROU) et membre du Conseil d’administration du CNOSF (Comité National Olympique et Sportif Français) en tant que personnalité qualifiée. Enfin, il est un ancien athlète de haut niveau en judo (champion de France scolaire, ancien international et membre de l’Équipe de France juniors). Vous l’avez compris, qui mieux que lui peut nous parler d’Olympisme dans le cadre de ce Fil Rouge consacré aux Jeux Olympiques !

XXXIIIe Olympiade Paris 2024 : valeurs et principes olympiques

Au-delà de la grande fête du sport que l’on connaît et que Paris va accueillir en juillet 2024, 100 ans après la dernière édition dans la Ville Lumière, les Jeux olympiques sont un vecteur de valeurs et portent en eux un message plus grand que l’affrontement sportif. Des principes que le CIO et le mouvement olympique cherchent à globaliser.

Si dans notre société actuelle, l’olympisme occupe une place importante à travers les Jeux olympiques (JO), c’est avant tout, pour le Comité international olympique (CIO) « […] L’Olympisme est une philosophie de vie, exaltant et combinant en un ensemble équilibré les qualités du corps, de la volonté et de l’esprit. Alliant le sport à la culture et à l’éducation, l’Olympisme se veut créateur d’un style de vie fondé sur la joie dans l’effort, la valeur éducative du bon exemple, la responsabilité sociale et le respect des droits humains reconnus au plan international et des principes éthiques fondamentaux universels dans le cadre des attributions du Mouvement olympique.»[1]

Pour Pierre de Coubertin, l’olympisme constitue le moyen d’internationaliser le sport auprès de la jeunesse et notamment à travers les Olympiades, les Jeux olympiques d’hiver et désormais les Jeux olympiques de la Jeunesse (JOJ). Ils représentent une vitrine qui doit permettre de changer les mentalités et ainsi aboutir à une réforme profonde du système éducatif.

C’est à Pierre de Coubertin (1863-1937) que nous devons ce néologisme « olympisme »[2]. Pour le rénovateur des Jeux modernes, l’olympisme est un outil qui doit servir à éduquer la jeunesse en s’appuyant sur une double pratique : sportive et intellectuelle. Ce programme ambitieux tente d’associer un équilibre entre l’esprit et le corps (devise de Coubertin : « Mens fervida in corpore lacertoso », c’est à dire « un esprit ardent dans un corps robuste »).

Un olympisme avec lequel Paris renoue le 13 septembre 2017 à la suite d’un accord tripartite entre le CIO et les deux villes candidates en lice, Paris et Los Angeles lors de la 131e session, à Lima au Pérou. Après les échecs de 1992, 2008 et 2012, la capitale française assurera l’organisation de la XXXIIIe Olympiade en 2024 et la cité californienne la suivante. Cette décision historique est en lien direct avec le nouvel Agenda olympique 2020[3] élaboré et adopté par le CIO en 2014. Il s’agit pour les villes désireuses d’accueillir les JO de présenter un projet olympique unique qui s’inscrive dans un projet à long terme (héritage)[4] en prenant en compte tous les aspects écologiques, politiques, environnementaux et sociaux. De toute évidence, nous comprenons que l’olympisme se trouve au carrefour d’idées, d’intérêts qui sont parfois organisés par des acteurs très éloignés les uns des autres par leur centre d’intérêt. L’olympisme contemporain est devenu une dimension constitutive de la culture contemporaine. En ce sens, il apparaît comme un « fait social total ».Tout individu peut donc retrouver au sein de l’olympisme des intérêts personnels qui peuvent être totalement différents des autres acteurs participants à ce phénomène olympique. L’olympisme pourrait se définir comme un « objet-frontière ».

La priorité est également donnée au renforcement des principes fondamentaux de l’olympisme et à la diffusion des valeurs olympiques à travers par exemples des programmes pédagogiques et éducatifs[5].

Dans cet esprit, Paris 2024 destine ces futurs Jeux à une « jeune génération – la Génération 2024 – [qui] se verra proposer des programmes innovants intégrés aux programmes scolaires au niveau national et s’appuyant sur les Jeux comme leviers pour stimuler l’entrepreneuriat, le sport et les opportunités citoyennes et humanitaires » (Dossier de candidature Phase 1 Paris 2024, 2019).

La perspective de la XXXIIIe Olympiade Paris 2024 est une réelle opportunité pour créer une dynamique au sein des écoles, des collèges, des lycées et des universités. La labellisation « Génération 2024 » représente un véritable enjeu éducatif, sportif et culturel qui repose d’une part sur des dispositifs didactiques et pédagogiques et d’autre part sur des projets structurants à travers les clubs, de l’accompagnement de sportifs de haut niveau et de la participation à des évènements olympiques et paralympiques.

[1] Comité international olympique, Charte olympique, Comité international olympique, Lausanne, 2023, p. 8
[2]  Centre d’Études olympiques, « Olympisme – De Coubertin à nos jours », édité à Lausanne le 17 mai 2022 [en ligne], https://library.olympics.com/Default/doc/SYRACUSE/2582357/olympisme-de-coubertin-a-nos-jours-le-centre-d-etudes-olympiques, consulté le 19 mai 2023.
[3] Comité international olympique, « Agenda olympique 2020 » [en ligne], https://olympics.com/cio/agenda-olympique-2020, consulté le 19 mai 2023.
[4] Comité international olympique, « Héritage olympique » [en ligne],  https://olympics.com/cio/heritage-olympique, consulté le 19 mai 2023.
[5] Comité international olympique, « Ressources du PEVO » [en ligne],  https://olympics.com/cio/education/programme-d-education-aux-valeurs-olympiques/ressources-du-pevo , consulté le 19 mai 2023.

Si l’atmosphère ambiante et la météo ne sont pas forcément au beau fixe, vous pourrez néanmoins compter sur nous pendant les deux semaines qui viennent pour vous donner le sourire et attiser votre curiosité. La Rédaction se mobilise pour cela, alors ne manquez pas de suivre ce Fil Rouge consacré aux Jeux Olympiques pendant toute la durée du MaXoE Festival ! 🙂


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Depuis combien de temps lisez-vous MaXoE ?





Chargement ... Chargement ...