MaXoE > GAMES > Dossiers > Xbox One > Avis Express : Outriders

Avis Express : Outriders

Nous vous avons déjà proposé le test du jeu de Square Enix et pour compléter, nous vous proposons de découvrir les impressions de Tadam qui partage son expérience !

Ce jeu est une agréable surprise pour moi. Son côté linéaire dans le suivi de l’histoire est compensé par les quêtes secondaires qui vous permettent d’explorer chaque zone du monde entièrement. Que cela soit les chasses à l’homme, les chasses aux trophées, la recherche d’artéfact terrestre ou le fait de rendre service à des personnages secondaires, ces quêtes ne sont pas indispensables mais elles vous aident à avoir du loot (de très bonne qualité) et donc des pièces pour faire évoluer vos armes. La seule quête secondaire que je vous conseille de faire est celle des Outriders. Elle apporte des explications à l’histoire et vous offrira du très beau loot pour son final (après un bref moment de panique de votre personnage qui m’a bien fait rire).

J’aime beaucoup le côté western futuriste du début du jeu. L’histoire est très bien écrite même si elle reste classique. Les différents environnements sont très bien imaginés et pourront même vous laisser sans voix. Je me suis facilement attachée à mon personnage et le jeu comporte quelques petites notes d’humour très appréciables. Vous pourrez choisir de jouer seul ou en multi via le menu partie fermée, ouverte aux amis ou ouverte tout court. Mais pas d’option de dialogue avec les autres joueurs autre que via le menu de la bobox. Ce qui est dommage parce que pour certains boss, se concerter serait bien utile. Des quêtes secondaires supplémentaires apparaissent si vous en faites d’autres. Donc si vous voulez allez boire un coup sur la tombe d’un personnage important, n’hésitez pas à regarder toute la carte régulièrement pour voir si de nouvelles quêtes secondaires sont apparues.

L’environnement est très beau, les phases d’animation sont aussi très belles (malgré le problème flagrant qu’ils ont avec les lèvres supérieures de leurs personnages), les mimiques et mouvements corporels sont aussi très bien réalisés. Le jeu commence très simplement. Après l’intro et avoir choisi votre catégorie de personnage, vous mettez assez longtemps à débloquer tous vos pouvoirs. Et dans cette partie-là, maîtriser l’amélioration de votre équipement est primordial pour avancer. Surtout si vous avez choisi comme moi le Pyromage qui est trop classique dans sa manière de jouer (en dehors de son dernier pouvoir d’éruption volcanique, il n’est pas extraordinaire). Parce qu’une fois tous les pouvoirs débloqués, le jeu est loin d’être fini. Vous n’avez même pas atteint la moitié de l’arbre des classes et un peu plus de la moitié des environnements à découvrir. Là, il vous faudra booster au mieux vos armes pour survivre. Parce que la difficulté du jeu augmente automatiquement avec vous (même s’il y a une option pour enlever ce côté automatique). Et quand vous avez débloqué tous vos pouvoirs, vous en êtes au niveau de monde (ou difficulté de l’environnement) 8 soit Légendaire. Et il y en a 15…

Bien sûr, au début du jeu, vous ne pouvez pas modifier vos armes, ce serait trop facile. Il vous faudra attendre de sauver le Dr Zahedi après quelques heures de jeu suivant l’introduction. En attendant, vous ferez avec ce que vous trouverez ou achèterez.

Pour améliorer ces armes, vous avez plusieurs possibilités : augmenter la couleur, augmenter les attributs, changer le ou les pouvoirs, changer le style de l’arme ou améliorer le niveau. Ça c’est la version simple. La version longue, c’est dans les deux paragraphes suivants (que vous n’êtes pas obligé de lire, je ne vous en voudrais pas).

D’abord, le code couleur. Les armes/vêtements verts sont simples : puissance de feu et protection. C’est tout. Les bleues vous permettent d’avoir un pouvoir, les violettes deux pouvoirs et les dorées c’est le bonbon. Donc quand vous allez voir Dr Zahedi pour modifier votre équipement, vous aurez plusieurs « menus » : améliorer la rareté au prix d’un minerai particulièrement difficile à obtenir (changer la couleur de votre équipement), augmenter le niveau (au prix de cuir, fer ou autre), augmenter les attributs (3 attributs par équipement comme drain de vie, dégats à longue distance, PV…), changer de pouvoir et changer de variante. Cette dernière partie répartit différemment les points de l’arme. Par exemple un sniper peut passer en automatique et faire plus de dégâts en coups par minute mais moins de dégâts pour une balle. Ce menu là n’est qu’une préférence personnelle et ne modifie par l’arme. Le fer se récolte pendant le jeu. Par contre le reste se récolte en déconstruisant d’autres armes/vêtements.

Ce qui est intéressant, ce sont les pouvoirs de ces équipements. Au début du jeu, ils ne sont pas débloqués. Ils se débloquent en déconstruisant un équipement. Le premier onglet propose des pouvoirs liés à vos pouvoirs de l’anomalie pour les vêtements (du genre la possibilité de lancer une deuxième fois votre pouvoir avant rechargement, étendre le rayon d’action de ce pouvoir…) et des pouvoirs pour vos armes (comme geler, empoisonner, ralentir, voler des points de vie…) Le deuxième onglet et le troisième sont plus intéressants. Mais vraiment plus intéressants. Comme le fait de faire une petite téléportation au lieu d’une roulade d’esquive et de récupérer des points de vie en même temps, et le fait de gagner des points de vie et de protection quand vous sprintez (on appelle ça fuir pour sa vie-mon pouvoir préféré), ou encore de faire exploser les os de celui que vous avez tué afin qu’ils blessent ceux autour… C’est limite aussi puissant que les pouvoirs de votre personnage. Et croyez-moi, vous en aurez besoin.

Avec un ami (qui a choisi le Telluriste, très bon choix, catégorie géniale à jouer), on est resté coincé à LA porte pendant 2 jours (passage important dans le jeu). Tous nos pouvoirs sont débloqués, mais il nous a fallu deux soirs à perdre, récolter du loot à démonter pour faire évoluer nos armes pour réussir à passer les deux vagues de monstres protégeant cette porte. Et après la porte, les adversaires sont encore plus puissants sans que le monde ait augmenté de niveau. Donc autant vous dire qu’on avance encore plus lentement maintenant. Mais on peut déclencher nos pouvoirs à tout va, aussi bien les nôtres que ceux des armes, et c’est extrêmement jouissif de faire autant de pagaille à l’écran.

Un dernier mot concernant les catégories de personnages. Je vous déconseille de choisir le Pyromage. Pour moi c’est la catégorie la moins amusante à jouer. Trop classique dans ses pouvoirs. Moins varié et moins impressionnant que le Telluriste et l’Illusioniste qui sont bien plus intéressants à jouer. Je n’ai pas essayé le Technomage mais j’ai eu beaucoup de mal à en vaincre un donc je ne l’aime pas du tout et je ne compte pas l’essayer (insérer ici une injure à l’encontre des Technomages). Le seul avantage des Pyromages (en dehors de leur pouvoir d’éruption vocanique qui est très jouissif une fois que vous avez ajouté sur votre équipement plusieurs pouvoirs comme ajouter des débris qui font encore plus de dégâts, augmenter le rayon d’action et la possibilité d’en lancer une deuxième avant rechargement du pouvoir), c’est qu’ils ont des vêtements assez cool. Parce que chaque catégorie a sa propre gamme de vêtements. Donc vous pourrez mettre le feu avec classe. Et pour ceux qui se posent la question, oui, j’ai passé plusieurs heures de jeu avec une veste minable en terme de protection juste parce qu’elle rendait super bien sur mon personnage et je n’ai pas honte !

Pour terminer, la fin du jeu est surprenante ! Déjà l’histoire n’a pas la fin espérée ou même les fins que j’ai pu imaginer. Le boss final est vraiment difficile à battre. Mais la fin de l’histoire ne signifie pas la fin du jeu. Parce que vous avez plein de petites quêtes disponibles après avec des arènes successives d’ennemis et au vu de la carte, le boss final qui fera son retour. Le système d’évolution des armes change un peu aussi. J’ai fini l’histoire au niveau de monde 9 (en le diminuant juste 2 fois parce que même avec l’aide de mon partenaire habituel de jeu c’était trop dur) et je n’ai toujours pas atteint la moitié de l’arbre des compétences. Donc il y a encore de quoi faire pour atteindre le niveau de monde 15 !


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Combien de jeux achetez-vous par mois, tous supports confondus ?





Loading ... Loading ...