MaXoE > GAMES > Dossiers > Autres > Game Story : la visite guidée !

Game Story : la visite guidée !

gsHaut

L’exposition Game Story a pour ambition de montrer au grand public l’évolution du jeu vidéo, depuis les prémices de cet art dans les années 70-80 jusqu’à la période actuelle. Bien entendu, MaXoE ne pouvait pas passer à côté d’un tel événement. C’est pourquoi la rédaction a dépêché un reporter de l’extrême sur les lieux du Grand Palais. Nous vous proposons ainsi quelques photographies qu’il a pu prendre dans cette machine à remonter le temps. 

L’exposition a pris le parti de proposer un cheminement tout à fait classique au visiteur. Ainsi, on part des machines les plus anciennes pour aller vers la haute-définition. Suivez le guide !!

La visite commence par quelques bornes d’arcade qui sentent bon la naphtaline. parmi celles-ci, un pong antédiluvien a attiré notre attention. 

pong
pong2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On enchaîne avec quelques bizarreries sous vitrine. On doit bien vous avouer que malgré notre connaissance dans le domaine, nous sommes resté coi devant ces curiosités. Moins bizarre, un fier ZX 81 (1981) se montre sous les feux de la rampe. La bête embarque tout de même 1 Ko de RAM ! 

bizarre
zx81

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La suite nous emmène dans le début de la véritable informatique domestique. Celle qui a vu arriver les premiers micro-ordinateurs et consoles dans les foyers français. Fer de lance de cette période, la console CBS collecovision (1982) et sa fameuse manette ! 

cbs

Le point fort de cette expo, c’est que la grande majorité des consoles sont jouables. Vous pouvez donc vous replonger dans l’univers de Zaxxon sur cette console. Il faut bien avouer que la jouabilité de l’époque était très exigeante !

 

Poursuivons avec deux autres légendes du jeu vidéo nées en 1982 aussi. Le Vectrex, première console a utiliser des graphismes vectoriels, et le commodore C64 qu’on ne présente plus. 

c64
vectrex
 
 
 
La suite de l’expo nous propose des choses assez classiques comme les incontournables Amstrad 6128 (1985) mais aussi les deux bêtes qui ont relancé le marché des  consoles de jeu vidéo qui se portait bien mal suite à l’explosion de l’informatique domestique. J’ai nommé la NES (1985) et la SEGA Master System (1986).
 
nes
master

 

 

 

 

 

 

 

 

Malgré l’arrivée de ces consoles de salon, le home computing continue son bonhomme de chemin avec des machines comme l’ATARI 520 ST (1985) que l’on peut voir ci-dessous. Bien sûr tout le monde se souvient du duel sans merci qu’il a livré avec l’Amiga de Commodore.

st

 

Petite surprise dans un line-up plutôt traditionnel, un MSX 2 (1987) se montre. Moins connu que le ST ou l’Amiga en Europe, celui-ci était très présent au Japon. 

msx 

 

Il faut désormais passer les années 90 avec la Super Nintendo (1990) qui a eu le succès commercial que l’on connait. Evidemment un bon vieux Street Fighter II est jouable sur place. 

snes

 

A cette même époque la Neo Geo  (1990) faisait saliver tous les joueurs avec des graphismes hors normes autant que le prix des cartouches d’ailleurs. 

neogeo

 

En 1993, Atari tente de revenir sur le marché du jeu vidéo avec sa console Jaguar (1993). Bien que séduisante sur le papier, la machine arrive au mauvais moment ce qui fait d’elle un échec commercial retentissant. 

jaguar

 

L’expo continue ensuite avec des choses plus connues (et nous ne vous faisons pas l’affront de vous les détailler), comme la Playstation I, la DreamCast, la Nintendo 64, la Xbox, la PS2, le Gamecube, et puis quelques jeux PC de légende comme l’incontournable Wing Commander. 

wing

Dire que Game Story nous a surpris serait mentir. Ainsi les spécialistes de l’histoire du jeu vidéo y verront surtout les grands classiques et les perles rares sont malheureusement trop discrètes. Cela dit, les néophytes dans le domaine et les amateurs de jeux vidéo y trouveront largement leur compte. Les machines qui ont compté sont présentes et surtout elles sont jouables.

 

Et puis, si l’on cherche bien, on trouve tout de même quelques petites choses plus originales comme la Saturn (1995), le flop Philips CDI (1991), un Apple IIC (1984) ou encore quelques Game & Watch

saturn
cdi

 

IIC

game

 

En un mot comme en cent, l’exposition est réussie et les nombreuses fiches explicatives plairont aux curieux. Il manque certes des raretés de l’histoire du jeu vidéo mais l’essentiel est là. Et puis, si certaines machines sont absentes à ce rendez-vous, nul doute que MaXoE vous ouvrira son musée privé dans un futur article.

N’hésitez pas à y aller, c’est ouvert jusqu’au 9 janvier 2012. 


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Combien de jeux achetez-vous par mois, tous supports confondus ?





Loading ... Loading ...