MaXoE > GAMES > Dossiers > PC > Retour sur des jeux de Zombies : Amy, The Walking Dead Ep 1, Dead Island

Retour sur des jeux de Zombies : Amy, The Walking Dead Ep 1, Dead Island

haut

Dans le cadre de notre semaine Zombies, nous reviendrons sur des titres impliquant des zombies. Titres déjà testés dans nos colonnes ou non d’ailleurs. L’idée étant de faire un panorama non exhaustif du genre. Voici donc 3 jeux qui ont le bonheur d’avoir de la chair en putréfaction à l’intérieur. 

 

Amy 

plates-formes : en téléchargement sur PS3, Xbox 360 & PC

date de sortie : 11/01/2012

L’histoire et notre avis : vous incarnez Lana, une jeune mère, qui a décidé de sortir sa fille Amy de l’établissement spécialisé dans lequel elle séjournait. La petite manifeste un autisme grave et quelques menus pouvoirs hors normes. Ni une ni deux, sur le chemin du retour, le train déraille au niveau d’une ville qui se révèle être infestée de zombis franchement pas ragoûtants. Le pitch est clairement pitoyable mais les choses s’arrangent par la suite avec un système de jeu plus original. 

Concrètement, vous dirigez Lana et vous pouvez dire à votre fille de vous suivre mais le plus sûr est de la prendre par la main. De temps à autres, vous utilisez Amy pour lui faire emprunter un conduit d’aération afin qu’elle ouvre une porte de l’intérieur. La mère peut fouiller, ramasser des objets et dézinguer du zombi à coups de barre de fer. La petite apprend quelques pouvoirs au fur et à mesure de votre progression comme celui de créer, par exemple, une bulle de silence permettant d’opérer des manipulations bruyantes. Car oui, le titre vous propose la discrétion plutôt que la baston. Il faudra vous la jouer velours pour ne pas attirer sur vous des créatures par trop puissantes.

amy1

Prenons un peu de hauteur et intéressons-nous à la manière dont les énigmes sont posées. Vous devez ici désactiver une barrière, là fracasser une verrière en silence, là encore trouver la bonne carte d’accès ou utiliser Amy pour exploiter un monte-charge inaccessible.. Ainsi, le titre mise sur l’exploration aux dépends de l’action et on aime plutôt ça. Côté frayeur, on ne peut pas se plaindre. Ils utilisent les ficelles connues du genre. Vous vous baladez peinard dans un couloir sombre et hop, le cadre qui tombe à votre passage ou le petit boitier électrique qui explose. Vous savez, le genre de choses qui arrivent tous les jours ! En tout cas, ça marche, on flippe !

Même si la frayeur est présente, même si le principe se révèle finalement assez original, le titre est un peu décevant au regard de nos attentes. Il propose certes une ambiance sympa mais il traine quelques boulets : gameplay rigide, difficulté mal dosée, … Reste que son prix en fait tout de même un jeu tout à fait correct qui plaira aux aficionados du genre. Retrouvez le test complet ici.

Appréciation :  3

 

 

Dead Island

plates-formes : PS3, Xbox 360 & PC

date de sortie : 09/09/2011

L’histoire et notre avis : le jeu démarre tambour battant puisque vous vous réveillez dans un hôtel paradisiaque dont les murs ont été soigneusement aspergés de sang et de viscères. Vous vous dirigez, un peu groggy, vers la sortie et c’est là que les choses se gâtent. Les zombis, magnifiques dans leur apparat d’hémoglobine, vous attendent patiemment la bave aux lèvres. S’ensuit le début du cauchemar. En vue à la première personne vous vous précipitez dans une maison de plage hébergeant quelques survivants. Ceux-ci vous briefent un peu sur la situation qui se résume à : les zombis ont envahi l’île et tous les moyens sont bons pour survivre et s’échapper de cet enfer.

Pour cela, les rescapés vous proposent des missions diverses et variées : aller chercher un rescapé isolé, réparer une antenne relais, récupérer un bijou de famille oublié, j’en passe et des meilleures. A la manière d’un RPG, certaines font avancer le scénario alors que d’autres vous permettent essentiellement de faire monter vos points d’XP.

dead3

Dead Island fait forcément penser à Dead Rising. D’autant plus qu’on retrouve le système de modification des armes en combinant plusieurs composants de base. On prend un vrai plaisir à triturer ces armes d’autant plus que vous trouverez des plans de modifications donnant accès à de toutes nouvelles combinaisons. Ainsi, armé improbablement, vous arpentez l’île, qui se révèle assez gigantesque, pour accomplir toutes ces missions. Attention, la vie n’est pas facile avec tous ces zombis qui trainent, d’autant plus que ces adversaires se révèlent particulièrement pugnaces et véloces.

Les pics de stress sont bien présents et malgré l’étendue de l’île, le titre est très oppressant. Le challenge technique ajoute une couche d’angoisse avec des zombis particulièrement retors. Les fans de survival-horror seront aux anges même si le jeu souffre tout de même d’un certain manque d’originalité. Retrouvez le test complet de Rod ici et celui de tof .

Appréciation :  3

 

 

The Walking Dead Episode 1

plates-formes : en téléchargement sur PS3, Xbox 360, mobiles & PC

date de sortie : 27/04/2012

L’histoire et notre avis : vous incarnez Lee Everett, un professeur d’Université qui semble avoir fait une connerie puisque vous le retrouvez dans une voiture de police qui le mène en prison. Et là, boom, comme cela arrive tous les jours, la voiture s’emplafonne un zombi. Ben oui quoi, les zombis, ça traverse sans jamais regarder, c’est incroyable non ? La voiture dégringole sur le côté de la route et notre héros tombe dans les vapes. A son réveil, il retrouve le cadavre de son chauffeur, étrangement sanguinolent. Ah oui, j’oubliais, il y a aussi une troupe de morts-vivants qui ont envie de lui faire un gros câlin. Alors que dans la voiture, on avait à peine effleuré le gameplay avec un peu de dialogue à choix et quelques actions contextuelles, ici on nous plonge directement dans l’action.

Vous bénéficiez ainsi d’un curseur que vous devrez balader autour de vous pour trouver des indices et autres objets. Inspectez le cadavre du policier pour trouver les clés des menottes. Ben oui, dans The Walking Dead les énigmes sont loin de celles des point and click de légende, c’est pas franchement insurmontable. Si vous voulez retrouver les sensations d’un Indiana Jones de LucasArts, passez votre chemin.

2

Tout l’art de ce jeu réside dans cette ambiance magnifiquement restituée. Telltale n’est pas tombé dans le piège du jeu de massacre sur zombis, cela aurait trahi l’esprit du comics. L’ambiance ne serait rien sans les personnages qui gravitent autour de notre héros. On vous demande aussi parfois de prendre des décisions radicales : sortir de nuit ou attendre le lever du soleil, sauver telle ou telle personne. Ces choix vont légèrement influer sur le déroulement de l’histoire. Si vous vous amusez à faire plusieurs fois l’histoire, il est assez drôle de voir des personnages dans des situations différentes mais toujours cohérentes en fonction de ces choix. 

Tout cela débouche sur un gameplay qui ressemble plus à une histoire interactive qu’à un véritable jeu. Mais cette histoire est diablement bien racontée, l’histoire de Lee se dévoile petit à petit et on aime ça. Retrouvez le test complet ici.

Appréciation :  4

 

 

Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Combien de jeux achetez-vous par mois, tous supports confondus ?





Loading ... Loading ...