MaXoE > GAMES > Dossiers > 3DS > Retour sur deux jeux d’Arts Martiaux : Dead or Alive Dimensions, Soul Cali…

Retour sur deux jeux d’Arts Martiaux : Dead or Alive Dimensions, Soul Calibur IV

Dans le cadre de notre semaine spéciale, nous vous proposons de revenir sur deux tests de jeux… Une sélection subjective bien entendu, nous aurions pu nous arrêter sur Virtua Fighter ou Tekken mais il fallait bien faire un choix. 

Dead or Alive Dimensions

Date de sortie : 2011

Editeur : Tecmo

Support : 3DS

Genre : baston

Notre avis : Entrons directement dans le vif du sujet pour parler du gameplay de la bête. On retrouve la patte DOA qui donne une grande liberté au joueur. Les coups sont partagés, classiquement, entre poings et pieds. Mais ce qui fait la richesse du titre, c’est la pléthore de combinaisons possibles. On est loin des titres à la grand-papa où il fallait savoir maîtriser des combos très particulières qui promettaient l’ascendant sur l’adversaire. Non, ici vous enchaînez les coups en haut ou en bas et le personnage va nécessairement sortir une figure de style guerrière propre à mettre à mal votre adversaire. Les coups de base sont complétés par des projections, des contres et, évidemment un système de garde très efficace. Ainsi DOA propose des combats à la fois tactiques et intuitifs. Tactiques car il faudra savoir utiliser la garde au bon moment, le contre à l’instant où l’on vous frappe et un coup haut quand votre adversaire baisse sa garde. Intuitif aussi puisque vous vous contenterez d’enchaîner les coups simples sans chercher à effectuer une combo ou une autre. En un mot comme en cent, on prend un plaisir rare à vivre le moindre affrontement et cela d’autant plus que le jeu est servi par une réalisation sans failles. 

Côté contenu, l’effort est conséquent. 25 combattants s’affrontent dans une dizaine de modes de jeu avec, à la clé, des récompenses bonus à débloquer. Le mode online fonctionne bien, que cela soit sur le match-making ou sur la fluidité de l’action. On peut noter aussi l’utilisation du StreetPass qui permet de récupérer des profils de joueurs dans la rue pour les affronter un peu plus tard. Ce système est sympathique pour varier les plaisirs. On ne va pas épiloguer longtemps. Dead or Alive : dimensions est un hit absolu qui n’a pas à rougir de la comparaison avec SF IV 3D. Les fans de baston ne peuvent pas passer à côté !

Appréciation :  5

 

 

Soul Calibur IV

Date de sortie : 2008

Editeur : Namco

Support : PS3 & Xbox 360

Genre : baston

Notre avis : Soul Calibur IV a eu le mérite d’étoffer encore le panel de combattants. Les fans de la saga de Lucas, ont été ravis de voir débarquer Yoda et Dark Vador. 

Au-delà de ses dons naturels et de ses armes, chaque combattant possède jusqu’à quatre capacités spéciales : protection anti-éjection hors du ring, contre-attaque automatique, aspiration de la barre de santé adverse, coups non blocables et autres joyeusetés du même genre. Ces capacités ne tombent cependant pas du ciel et pour en profiter, il faudra non seulement que votre perso ait accumulé assez d’XP mais qu’il soit également vêtu avec la tenue adéquate. A vous de combiner les bons accessoires pour customiser votre guerrier : une jolie petite touche RPG qui plaira certainement aux plus minutieux d’entre nous. Autre nouveauté : l’arrivée des coups fatals hérités de Mortal Kombat. Une jauge de défense fait désormais son apparition et diminue à chaque coup encaissé en position de garde. Si elle atteint son seuil critique, votre adversaire peut alors déclencher une “Furie” ne vous laissant aucune possibilité de contre. Particulièrement bien pensée, cette fonction change fortement la donne, rendant les combats plus offensifs et plus dynamiques, et pénalisant pour le coup les combattants les plus attentistes.

Quant aux puristes qui seraient surtout enclins à hurler au scandale à la découverte des nouveaux éléments de RPG, qu’ils gardent leur calme, seuls certains modes de jeu prennent en compte ces petites aditions. Le premier d’entre eux, le mode “Histoire”, propose cinq arènes avec une belle brochette de combattants. Assez anecdotique sur la forme, ce mode permet dans la grande tradition du genre, de connaître le parcours de chaque protagoniste. Il permet surtout de débloquer de nombreux persos, armes et arènes. Beaucoup plus intéressant, le mode “Tour des âmes” propose des challenges de plus en plus corsés qui vous obligeront à personnaliser et optimiser votre avatar. Véritable torture pour les doigts, il constitue le vrai « plus » de cette édition. Si malgré tout vous faites partie de ces conservateurs limite intégristes et que vous ne souhaitez pas de combattants génétiquement modifiés, le mode arcade, beaucoup plus classique, vous permettra d’en découdre avec les caractéristiques de base de chaque bretteur. Le online constitue enfin un bon moyen de prolonger les joutes selon vos affinités.

A l’heure du bilan et malgré quelques nouveautés remarquées, SoulCalibur IV reste un jeu de baston fidèle à une certaine tradition, un soft qui a su conserver toute sa spécificité. Ce quatrième rejeton nous offre un beau panel de personnages avec pour chacun d’eux une cargaison de combos toujours variées mais jamais trop alambiquées. Et c’est là toute la force de SoulCalibur : un gameplay qui, bien qu’accessible, consacrera toujours celui qui utilisera les enchaînements à bon escient et qui saura élaborer une réelle stratégie à chacun de ses combats. Un gameplay sans faille, une pléthore de persos jouables, de nombreux modes de jeu et des graphismes chatoyants… L’arrivée de Dark Vador ne gâchant rien au spectacle évidemment. En résumé, LE jeu de baston à posséder absolument sur PS3.

Appréciation :  5


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Combien de jeux achetez-vous par mois, tous supports confondus ?





Loading ... Loading ...