MaXoE > RAMA > Critiques > Cinéma / DVD > La Tête Haute : Une belle main tendue

La Tête Haute : Une belle main tendue
De l'importance de dire "Je t'aime"

NOTE DE MaXoE
7
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Projeté mercredi lors de la cérémonie d'ouverture du Festival de Cannes - et sorti dans les salles obscures le même jour - le dernier long-métrage d'Emmanuelle Bercot est un film choc, percutant, réaliste. Et surtout une belle réussite.
La Tête Haute Une

La Tête Haute AfficheMalony a six ans. Assis dans le bureau d’une juge pour enfants, il est calme. Et reste muré dans le silence. Sa jeune mère, à l’inverse, parle beaucoup. Elle cherche à justifier son absence à l’école, ses difficultés à l’élever seule, explique qu’il est ingérable. Jusqu’à la crise. Elle l’abandonne dans le bureau de la juge en claquant la porte.

Dix ans plus tard, Malony est devenu un adolescent « à problèmes »,  déscolarisé, enchaînant les délits, parfois avec violence. A nouveau dans le bureau de la juge, il est sur le point d’être incarcéré. Ne désirant pas en arriver à cette extrémité, elle décide de l’envoyer dans un centre spécialisé et le confie à un nouvel éducateur. Qui n’aura de cesse de chercher à le sauver de son comportement auto-destructeur.

La Tête Haute Deux

Malony a les nerfs à vif. Impulsif, il est en colère. Tout le temps et contre tout le monde. C’est un garçon en manque de repères. Mais surtout en mal d’amour. La tête baissée, sous une capuche ou une casquette, il bouillonne. Jusqu’à l’explosion.

Dès la première scène, une caméra proche, captant en gros plans des mains, des pieds, puis des visages. Une caméra brute, violente. Qui entre dans la chair de ses personnages. Une caméra donnant à voir le réel sous toutes les coutures, au service de ses acteurs et de l’histoire qu’elle raconte. Une histoire qui malheureusement est celle de beaucoup, celle de ces personnes en rupture, mises au ban de la société, ne connaissant d’autres codes que les leurs. Et surtout ne voyant que trop peu de mains se tendre vers elles.

Jusque là, Malony ne connaissait que la violence comme mode d’expression. Et c’est une main tendue, un baiser, une étreinte qui vont peu à peu l’adoucir, lui apprenant un autre langage que celui de la brutalité. Le film est frontal. Les émotions y sont à fleur de peau. Ce long chemin ne se fera pas sans heurts.

La Tête Haute Trois

Le film n’hésite pas à prendre son temps. Le temps de poser les choses, le temps d’expliquer. Et c’est une bonne chose. D’aucuns y verront peut-être certaines longueurs. Peu importe, tant le plus important ici est de faire passer un message, celui de l’éducation comme droit fondamental. La Tête Haute incarne cette croyance et de fait, jamais le film ne lâchera son protagoniste. A l’image de la juge et de l’éducateur qui jusqu’au bout se battront contre le caractère auto-destructeur de Malony.

La réussite du film tient en cette relation entretenue par ces trois personnages. La juge (Catherine Deneuve) qui fera tout son possible pour éviter la prison à l’adolescent, l’éducateur (Benoît Magimel) qui se revoit au même âge, avec la même enfance tourmentée, et Malony (Rod Paradot) qui petit à petit va s’ouvrir et accepter leurs mains tendues. Avec son jeu sauvage, animal, le jeune acteur est une vraie révélation. Et les scènes qu’il partage avec Benoît Magimel et Catherine Deneuve, que ce soit dans l’affrontement ou la tendresse, sont fortes en émotions tant leur jeu respectif est puissant et convaincant. Seule Sara Forestier dénote, avec un côté excessif qui aurait sans doute mérité plus de nuances.

De ce film fort en tout point, il n’y a presque rien à regretter. A part une fin un peu trop rapide, un peu trop facile aussi. Alors que le spectateur en redemandait encore, et encore.  

NOTE MaXoE
7
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Un film bouillonnant, à l'image de personnage principal. Bouillonnant, et passionnant.
ON A AIMÉ !
- Le réalisme de la mise en scène
- La révélation Rod Paradot
- Catherine Deneuve et Benoît Magimel, impeccables
ON A MOINS AIMÉ...
- Le jeu excessif de Sara Forestier
- Une fin un peu rapide
La Tête Haute : Une belle main tendue
La Tête Haute
Support(s) : Cinéma / DVD
Réalisation : Emmanuelle Bercot
Scénario : Emmanuelle Bercot et Marcia Romano
Casting : Catherine Deneuve, Rod Paradot, Sara Forestier, Benoît Magimel, ...
Durée : 2h
Genre : Drame
Sortie en France : 13/05/2015
Musique : Éric Neveux
Distribution : Wild Bunch
Production : François Kraus et Denis Pineau-Valencienne

Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Les films, vous les regardez de préférence...





Loading ... Loading ...