MaXoE > RAMA > Dossiers > Cinéma / DVD > Brèves de Cannes – Vendredi 18 mai 2018 : Ahlat Agaci, Ayka, Gary Oldman …

Brèves de Cannes – Vendredi 18 mai 2018 : Ahlat Agaci, Ayka, Gary Oldman & Bagdad Café
Tu bluffes, Martoni !

Dernier jour de compétition pour la Sélection Officielle. Et  donc derniers films en lice pour la Palme d’Or projetés aujourd’hui. 

Si le réalisateur turc Nuri Bilge Ceylan n’est pas très connu du grand public, il l’est par contre beaucoup plus sur la Croisette, puisque sur sept longs-métrages réalisés jusqu’alors, cinq ont été présentés dans la compétition cannoise, et quatre sont repartis primés : Lointain (2003, Grand Prix), Les trois singes (2008, Prix de la mise en scène), Il était une fois en Anatolie (2011, Grand Prix encore) et Winter Sleep (2014, Palme d’Or). Son huitième long-métrage (et sixième présenté en compétition) s’intitule Le Poirier Sauvage (Ahlat Agaci en turc) et relate les difficultés d’un passionné de littérature à devenir écrivain et mettant toute son énergie à réunir l’argent nécessaire pour se faire publier. Rattrapé par les dettes de son père, son projet est mis à mal.

Enfin, le dernier film en compétition cette année est celui du réalisateur russe Sergey Dvortsevoy, venu une fois à Cannes dans la section Un Certain Regard il y a dix ans pour Tulpan, qui a remporté à l’époque le Prix Un Certain Regard. Il présente aujourd’hui Ayka. Ayka est une jeune femme qui vient d’accoucher mais qui ne peut se permettre d’avoir un enfant. Sans travail, criblée de dettes, il lui est impossible de l’élever décemment et se trouve donc confrontée à un terrible dilemme moral.

Qui dit dernier jour de compétition dit également dernier jour de rencontre dans le cadre des Master Class. Et c’est l’acteur (de théâtre comme de cinéma) et réalisateur britannique Gary Oldman – récemment oscarisé pour son rôle de Churchill dans Les Heures Sombres – qui sera le dernier à donner rendez-vous au public cette année, avant de nouvelles leçons de cinéma l’année prochaine.

Autre événement majeur de cette journée, la clôture de la compétition pour la section Un Certain Regard avec la révélation du palmarès du Jury présidé par Benicio del Toro.

Et puis, après la projection du film Bagdad Café (1987) en présence de son réalisateur Percy Adlon, le Cinéma de la Plage redeviendra une simple plage jusqu’à l’année prochaine !


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Les films, vous les regardez de préférence...





Loading ... Loading ...