MaXoE > RAMA > Dossiers > Cinéma / DVD > Vikings et Cinéma : Retour sur Valhalla Rising – Le guerrier silencieux

Vikings et Cinéma : Retour sur Valhalla Rising – Le guerrier silencieux
Le road movie viking de Nicolas Winding Refn

En 2009, le réalisateur danois s’attaquait au film de vikings et retrouvait pour la quatrième fois l’un de ses acteurs fétiches, l’excellent Mads Mikkelsen.

Vahlalla risingIl suffit de revoir Bleeder, Inside Job, Bronson ou la trilogie Pusher pour savoir que les films de Nicolas Winding Refn sont plutôt à ranger dans la catégorie des thrillers ou polars musclés (Drive ou encore Only God Forgives viendront plus tard compléter cette filmographie).

Avec Valhalla Rising, oubliez les batailles gigantesques avec des figurants par centaines, haches à la main ! Oubliez les scènes épiques où un héros bodybuildé sauve un village avec un couteau entre les dents ! Valhalla Rising est d’une tout autre ambiance, à la fois hostile et fascinante. L’image est souvent sombre et presque angoissante, composée de décors naturels mêlant brouillard et grandes plaines magnifiques. Pas de figurants donc, mais quelques personnages énigmatiques et peu bavards, à commencer par One-Eye (Mads Mikkelsen, trouvant ici un rôle d’une incroyable puissance) le guerrier silencieux, sorte de combattant des ténèbres à la force surhumaine.

Pendant des années, One-Eye fut l’esclave d’un redoutable chef de clan viking. Grâce à l’aide d’un enfant, Are (Maarten Stevenson), il parvient à tuer son geôlier et à s’enfuir à bord d’un bateau viking vers une terre inconnue. Alors que ce nouveau territoire dévoile ses secrets, les vikings affrontent un ennemi invisible et terrifiant tandis que One-Eye va découvrir ses véritables origines.

Valhalla Rising est ambitieux, d’abord par son rythme lent, cassant les schémas habituels du déroulement d’un long-métrage. L’absence quasi-totale de dialogues (l’une des marques de fabrique du cinéma de Refn) et la sensation que le temps s’étire nous envoûte presque, laissant apprécier cette quête vers la rédemption. Il y a aussi ce choc visuel, au travers de l’esthétisme de la mise en scène et de la violence des combats, brutales et barbares, qui nous rappelle rapidement que nous sommes ici chez Nicolas Winding Refn.

À la fois mystique et physique, Valhalla Rising révolutionne l’épopée viking et offre un spectacle de toute beauté, se démarquant sans concession de la filmographie de Nicolas Winding Refn à l’époque.


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Les films, vous les regardez de préférence...





Loading ... Loading ...