MaXoE > RAMA > Dossiers > Cinéma / DVD > Le Château dans le ciel, The Goonies : deux avis sinon rien !

Le Château dans le ciel, The Goonies : deux avis sinon rien !

Dans le cadre de notre semaine spéciale sur les pirates, nous vous proposons une petite sélection spéciale pour les enfants. Quoi de mieux qu’un Ghibli et qu’un film des années 80 pour cela ? Et puis pour le château dans le ciel, on vous offre 2 avis, si si ! 

haut-chateaudansleciel 

 

goonies-afficheThe Goonies 

Réalisation : Richard Donner

Casting : Sean Astin, Josh Brolin, Corey Feldman, …

Scénario : Steven Spielberg, Chris Columbus

Genre : Aventure/Comédie

Durée : 1 h 41 min

Production : Warner Bros.

Distribution :  Warner Bros. 

Sortie en France : 4 décembre 1985

 

L’histoire 

voilà un pitch tout à fait dans la veine des films d’aventure/action des années 80. Une bande de gosses habitant dans une banlieue américaine sont à la recherche de sensations fortes. C’est en visitant le grenier familial de la famille Walsh que la petite troupe va s’engager dans des aventures folles. La fouille leur a, en effet, révélé une carte au trésor, celle de Willy Le Borgne. C’est une légende connue dans cette petite ville d’Astoria mais personne n’y croit vraiment. Seulement voilà, ces gosses ont envie d’en savoir plus, ils partent donc sur la route du trésor qui n’est pas sans dangers entre gangsters et monstres ….

 

L’avis de Tof 

Bon ok ok on est limites là sur le thème pirates. On n’en voit que le bout du trésor pendant le film mais finalement, quand on pense aux pirates, on pense surtout aux trésors non ? Le film est sympathique, il ne peut qu’éveiller l’enfant qui sommeille en chacun de nous. Qui n’a jamais rêvé de vivre ce genre d’aventure. Alors oui c’est prévisible de bout en bout mais on s’attache à ces gosses, aussi pénibles et bavards qu’ils sont. 

Goonies-1

Le rythme est soutenu, la machine américaine connaît bien son métier, pas d’ennui à l’horizon. La caméra se la joue classique mais elle sait s’attarder sur les visages, assez pour mettre en valeur des acteurs plutôt doués pour leur âge. D’ailleurs, il est amusant de voir qu’un bon nombre d’entre eux ont poursuivi leur carrière et de manière plutôt honorable. Nous vous laissons chercher. Bien entendu, il y a aussi un certain nombre de messages moraux en direction de nos têtes blondes mais tout cela ne se prend pas trop au sérieux, c’est parfait. 

L’image du dvd nous propose un transfert très réussi. C’est net, cela n’a pas pris une ride, on est même surpris de cela ! Les contrastes sont parfaits, ils permettent de proposer quelques scènes un peu flippantes, du moins pour le jeune public. 

Note : 6/10 

 

 

 

 

 

affiche-chateaudanslecielLe Château Dans le Ciel 

 Réalisation : Hayao Miyazaki

Casting : Mayumi Tanaka, Keiko Yokosawa, Kotoe Hatsui , …

Scénario : Hayao Miyazaki

Genre : Aventure, Action, Science-Fiction

Durée : 2h 4 min

Production : Isao Takahata (Studio Ghibli)

Sortie en France : 15 janvier 2003 (Japon : 1986)

L’histoire

Une bande de pirates de l’air des plus barrée attaque un dirigeable. A son bord, une jeune fille – Sheeta – qui ne semble pas tout à fait ravie d’être là. Normal, elle y est retenue prisonnière pour une mystérieuse raison. Profitant de l’assaut, elle tente de s’échapper. Mais tombe du dirigeable. Tombe ? Par vraiment. Sa chute est ralentie par un pendentif qu’elle porte autour du cou et qui vient de s’illuminer. Elle se met donc à descendre lentement vers le sol et atterrit pile dans les bras d’un jeune garçon dénommé Pazu dont la rencontre avec Sheeta vient bouleverser son existence jusque là faite seulement de son travail à la mine. Avec elle, il part en quête de son plus grand rêve : « Laputa », une légendaire ville flottante aujourd’hui disparue et à laquelle plus personne ne croit. Plus personne ? Pas si sûr…

L’avis de Julie

Il y a réellement quelque chose de magique dans le travail d’Hayao Miyasaki. Le maître mot de son œuvre ? La poésie. Dans Le Château dans le Ciel, elle est partout. Dans l’histoire, mais également dans les images. Certaines scènes sont tellement belles qu’elles en donnent des frissons. A ce niveau, il est indétrônable. Bien sûr, certains de ses films plaisent moins que d’autres, mais ils ont tous cette petite touche particulière de merveilleux qui en font un Miyasaki.

Ce film du milieu des années 1980 pourrait avoir quelque peu vieilli. Il n’en est rien. Il n’a pas pris une ride. Les images dégagent la même beauté que ses œuvres plus récentes. Et puis, ce Château dans le Ciel a tout. De l’action dans son histoire avec les affrontements entre différents clans. De l’humour avec cette famille pirate complètement burlesque. Et bien sûr de l’émotion dans les rapports entre Sheeta et Pazu, ou encore lorsque l’on voit apparaître (enfin!) « Laputa », cette cité perdue ou régnait la paix et l’harmonie.

Et puis Miyasaki a l’intelligence de ne pas tomber dans le manichéisme. Ses personnages sont tout sauf caricaturaux dans leurs prises de position. Avec lui, on est bien loin de l’éternel opposition gentil contre méchant. Chaque personnage a sa part d’ombre et de lumière. Chacun a sa part d’ambiguïté. Ses personnages sont vivants. Ils sont humains.

Comme beaucoup de Miyasaki, Le Château dans le Ciel mérite d’être vu. Et même d’être revu. Difficile de se lasser d’un spectacle aussi beau pour les yeux. Et pour le cœur.

Note : 8/10

ChateauDansLeCiel-1

 

L’avis de Tof

La patte de Miyazaki est indéniable. Il n’y a que lui pour mêler autant de choses différentes dans un anime sans en dénaturer le propos. L’histoire est encore merveilleusement contée et une fois de plus, n’est pas méchant celui qu’on croit. Il entretient toujours cette ambiguité sur les buts de chacun, sur le bien ou le mal. Car souvent, chacun a ses raisons d’agir ainsi. 

L’arrivée du robot est un grand moment. Comment font-ils pour rendre aussi expressif une créature qui n’as pas d’expression faciale ? C’est ça la magie des studios Ghibli. Et puis ne croyez pas qu’il s’agisse d’un spectacle réservé aux enfants, non le scénario est complexe à souhait et les niveaux de lecture sont nombreux. Les plus jeunes y verront l’aventure et une quête initiatique et les autres pourront y déceler un pamphlet contre la convoitise, contre les jugements hâtifs, contre l’aveuglement de l’Homme. 

Et puis c’est un merveilleux voyage vers une forme de renaissance … 

Note : 8/10

 

 


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Les films, vous les regardez de préférence...





Loading ... Loading ...