MaXoE > RAMA > Dossiers > Cinéma / DVD > Nouvelle Séance : Love and Monsters, de Michael Matthews

Nouvelle Séance : Love and Monsters, de Michael Matthews
Des monstres peut-être, mais une peu plus...

Si vous voulez passer un moment amusant et fantastique sans prise de tête, Love and Monsters est un film fait pour vous. C’est une alternative agréable aux films de zombies, avec un bestiaire qui peut se révéler terrifiant ou… Euh… Acceptable. Même si rencontrer un escargot géant qui écrase tout sur son passage ne me mettrait pas super à l’aise, ce serait quand même plus acceptable que de rencontrer un truc horrible qui va me manger.

Un petit récap’ de l’histoire pour bien débuter.

En tentant de détruire une météorite avec des missiles atomiques, l’humanité a provoqué sa propre destruction. Tous les animaux à sang froid mutent et se transforment en monstres assoiffés de chair humaine. Quelques rares survivants réussissent à rester en vie tant bien que mal. Joel fait partie d’un de ces groupes qui vivent dans des bunkers sous-terrain. Mais ils se font régulièrement attaquer et leur nombre diminue de semaine en semaine. En plus de cela, Joel en a marre de voir son entourage avoir une vie amoureuse et il veut aussi sa part de bonheur avant de mourir, ce qui risque d’arriver très certainement vu son incapacité à combattre. Il faut savoir que Joel se tétanise face à la peur. Sa « famille » le laisse donc partir pour retrouver sa copine d’avant la catastrophe, sachant le peu de chance qu’il a de survivre.

Mais – attention spoilers ! – Joel est le héros de l’histoire  et donc, forcément, il va survivre. Il va faire des rencontres qui vont l’aider : Boy, le chien super intelligent et sa petite robe rouge (non, je ne vais pas donner d’explication sur ça) ; et deux vétérans de la survie qui vont lui apprendre tout ce qu’il faut savoir sur les monstres pour survivre. Et bien sûr, tous les monstres ! Et c’est un des points très réussi de ce film : le bestiaire. Il est non seulement varié mais intéressant. Et on ne nous balance pas des monstres comme ça pour le sang et le carnage, non ! On en apprend aussi sur leurs points faibles et sur les dangers encourus en les rencontrant.

Malgré les monstres et la fin de la civilisation, ce film est léger et optimiste. C’est une bonne petite comédie fantastique qui met de bonne humeur. Sans oublier quelques moments émouvants, comme la rencontre de Joel avec un robot dont il va accompagner les derniers moments. Ou Boy. Boy qui se révèle plus malin que Joel et bien meilleur à la survie. Boy dont on ne connait pas l’histoire mais qui doit être bien triste vu comme il semble attaché à sa petite robe rouge. Boy qui choisit d’aider ce pauvre humain pas très débrouillard qui n’arrête pas de parler en voix off. Oui, j’aime particulièrement Boy. Je suis sûre qu’il va provoquer une augmentation des achats de Kelpie, la race de chien de bergers australiens.

J’adorerai voir une suite à ce film. À condition qu’elle soit aussi réussie, ce qui arrive rarement avec les suites malheureusement.

Love and Monsters, réalisé par Michael Matthews. Avec Dylan O’Brien, Jessica Henwick, Michael Rooker. Sorti aux États-Unis le 16 octobre 2020, puis diffusé sur Netflix en France depuis le 14 avril 2021.


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Les films, vous les regardez de préférence...





Loading ... Loading ...