MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > Comics en Vrac : Lazarus T3, Birthright T1

Comics en Vrac : Lazarus T3, Birthright T1
Lazarus continue de plus belle !

Deux comics cette semaine et deux belles choses. On poursuite l’aventure Lazarus, toujours aussi palpitante et on découvre une nouvelle série assez prometteuse ! 

LazarusT3-haut2

 

501 LAZARUS T03[BD].inddLazarus T3, Conclave

5

 

Vous commencez à bien connaître l’univers de Lazarus, nous vous avons proposé des chroniques pour les tomes 1 et 2. La série est même dans ma sélection de l’année. Pour mémoire, le monde est dominé par des familles, en lieu et place des gouvernements. Celles-ci ont mis en place un système plus ou moins féodal. En tout cas, le bonheur ne court pas vraiment les rues. Chacune de ces familles a un Lazare, une sorte de super guerrier, symbole de puissance et bras armé pour les conflits. Mais revenons sur les événements qui nous intéressent ici. 

Jonah Carlyle décide de s’enfuir et de trouver refuge auprès de la famille Hock, historiquement ennemie jurée des Carlyle. Seulement voilà, l’accueil n’est pas celui qu’il espérait. Il se retrouve prisonnier et même animal de laboratoire. Les Hock veulent posséder le secret de la jeunesse éternelle des Carlyle, c’est donc le corps de Jonah qui les intéressent. Rapidement, cette situation va créer des tensions entre toutes les familles du globe. Il est alors décidé d’organiser un conclave sur un terrain neutre, histoire de démêler les fils de l’embrouille. 

Pendant ce temps, Forever, le lazare des Carlyle, doute de plus en plus de sa filiation avec son père. On se demande même si elle ne doute pas du système en lui-même. 

LazarusT3-planches

Le plaisir est intact. L’intrigue politicienne bat son plein et on adore ça. Les familles sont cruelles à souhait, il est difficile de trouver la lumière dans tout cela. Les personnages se dévoilent petit à petit. On aime aussi beaucoup le questionnement de Forever. Cet album prépare le terrain pour des bouleversements proches, sans nul doute. 

L’idée du conclave est franchement une bonne idée. On peut sentir, page après page, la tension qui s’installe entre les familles. C’est là aussi la force de cette BD, on est immergé de bout en bout, on ressent même une pointe d’angoisse et de stress. Tout cela s’appuie sur le trait toujours aussi sombre de Michael Lark. Bref, du très bon ! 

Scénario : Greg Rucka – Dessins :  Michael Lark – Lazarus T3, Conclave – Glénat – Glénat Comics – 160 pages – novembre 2015 – prix 15,95 €

 

 

Birthright-couvBirthright T1

4

 

Perdre un enfant. Rien de pire je pense. L’histoire commence ainsi. Aaron joue au baseball avec Mikey, son fils, en bordure de la forêt qui longe le terrain de leur maison. Il essaie de l’occuper car son frère et sa mère prépare une surprise pour son anniversaire. Seulement voilà, une balle un peu trop forte et l’enfant doit aller la chercher dans la forêt. Mais son retour se fait attendre. L’enfant a disparu. Corps et biens. La descente aux enfers commence alors pour la famille. Le père tombe dans l’alcool et la mère prend la décision de partir. Classique. 

Un beau jour, la police les appelle car ils ont trouvé un vagabond aux abords de la forêt en question. En guise de vagabond, l’homme est en fait une sorte de guerrier moyen-âgeux. Les cheveux longs, le corps musculeux, le regard sombre, il dit revenir d’un pays magique. Encore mieux, il prétend être Mikey ! Quand il a disparu, il s’est retrouvé dans un autre monde et a grandi là-bas, en total décalage temporel avec notre monde. Notre guerrier dit qu’il existe 5 mages maléfiques sur notre Terre et qu’il est venu les empêcher de nuire. Mais il se pourrait qu’il y ait d’autres plans derrière tout cela. 

001_083BIRTHRIGHT01_cs6.indd

Belle surprise que cette nouvelle série. Le pitch de départ est intéressant. Il mêle un drame familial avec les tensions qui en découlent à un monde d’Heroic Fantasy. Ce dernier semble prometteur et on est presque déçus de ne pas en voir plus, celui-ci étant dévoilé, petit à petit, par des flash-backs dans la tête de Mikey. 

La chasse aux mages promet d’être palpitante et les complots qui sont cachés derrière cette quête nous font saliver aussi. On aime aussi le côté sombre de Mikey, cette impression qu’il peut basculer vers le côté obscur à tout moment fait monter la tension du lecteur. 

Les dessins sont classiques pour de la Fantasy, les personnages sont parfaits en tous points et spécialement sur les visages, très expressifs. Voilà donc un bien beau comics qui augure du très bon pour la suite. 

Scénario : Joshua Williamson – Dessins :  Andrei Bressan, Adriano Lucas – Birthright T1, Le Retour – Delcourt – Contrebande – 144 pages – novembre 2015 – prix 16,50 €

 

 


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Depuis combien de temps lisez-vous MaXoE ?





Loading ... Loading ...