MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > Comics en Vrac spécial Epoque Victorienne : La ligue des Gentlemen Extraordinai…

Comics en Vrac spécial Epoque Victorienne : La ligue des Gentlemen Extraordinaires Intégrale & Century T3
Alan Moore dans le texte

Nous revenons, dans le cadre de notre focus, sur deux chroniques déjà publiées. Elles concernent cette bande de super-héros un peu particulière créée par Alan Moore. Il s’inspire de cette période victorienne. Dans le deuxième ouvrage de ce dossier, nous sommes dans un contexte plus contemporain mais cela reste dans la même ambiance. 

La_Ligue_des_Gentlemen_Extraordinaires_L_Integrale

 

La ligue des Gentlemen Extraordinaires, l’intégrale

4

 

1898, la ligue se forme sous l’impulsion d’un certain Monsieur M et de son bras droit, Campion Bond, personnage assez antipathique d’ailleurs. Ils demandent à Miss Wilhelmina Murray (Mina Harker dans Dracula de Bram Stoker) d’aller chercher différentes figures emblématiques, héros du passé ou du présent, de la littérature populaire du 19ème siècle. Il s’agit d’Allan Quatermain, héros aventurier, du capitaine Nemo, qu’on ne présente plus, de l’insaisissable homme invisible ou encore du schizophrène Docteur Jekyll. Le recrutement en se fait pas sans anicroches. Allan est un junkie shooté à l’opium, l’homme invisible a des occupations peu orthodoxes dans un couvent, le docteur Jekyll fait parler de lui à Paris sous son autre identité et Nemo est personae non grata dans un paquet d’endroits. La bande finit par s’allier pour contrecarrer les plans du docteur, un caïd de Londres. Mais les méchants ne sont jamais là où on le croit. Les vilains du passé semblent vouloir revenir à la surface et les plans sont en plusieurs bandes, à n’en pas douter. 

Oubliez le film (dont vous pouvez retrouver la critique ici), adoptez la BD. D’ailleurs Alan Moore a bien montré son mécontentement à la sortie du long-métrage. Trop réducteur il ne retranscrit absolument pas l’ambiance si particulière de ce comics. Alan Moore arrive à créer un univers incomparable. L’histoire est alambiquée et les personnages sont hors normes. Les complots, les retournements de situations et les trahisons vont bon train. Concernant notre bande, on est loin d’une Ligue de Justice, oh que oui. Ils ont tous des sacrées casseroles à trainer et leurs démons les hantent toujours. Nemo a une rage incroyable en lui doublée d’un machisme sans nom, Allan a du mal à se débarrasser de sa dépendance à la drogue, l’homme invisible est le plus cynique de tous, … Vous l’avez compris, c’est haut en couleur et l’humour noir de Moore claque à tous les coins de page.

La BD que nous avons entre les mains est un recueil des deux premiers opus concernant la Ligue. Ce sont les récits fondateurs, ceux qu’ils ne faut pas louper. C’est un très beau livre. Les planches sont entrecoupées de nouvelles écrites par Moore et on peut vous dire que le bonhomme a du style.

Le dessin est très particulier. Les décors bénéficient d’un traitement privilégié avec un niveau de détails époustouflant. Les visages prennent le contre-pied, ils sont taillés à la serpe comme pour leur donner une sévérité exagérée. Quand on lit le propos, cela ne nous surprend pas. On sent une forme de défiance envers le genre humain, un scepticisme par rapport à l’avenir.

Voilà, il est difficile de décrire ce que l’on ressent à la lecture de ce comics mais il y quelque chose de particulier qui en fait une oeuvre à part, résolument adulte, totalement amère, définitivement indispensable.   

Scénario : Alan Moore – Dessins : Kevin O’Neill – La ligue des Gentlemen Extraordinaires – Panini – Panini Comics – 416 pages – janvier 2013 – prix 36 €

THE LEAGUE OF EXTRAORDINARY GENTLEMEN is TM & © 2000, 2002, 2003 Alan Moore and Kevin O’Neill

 

 

La Ligue des Gentlemen Extraordinaires, Century Tome 3, 2009 

4

 

Voici le 3ème et dernier opus de cette saison-ci des gentlemen extraordinaires. Pour ceux qui ne connaitraient pas, il s’agit d’une bande de héros tirés de la culture populaire du XIXème siècle : Allan Quatermain, Docteur Jekyll et Mr Hyde, le capitaine Nemo, l’homme invisible, j’en passe et des meilleurs … Vous avez sûrement du voir passer le film avec Sean Connery. Dans cet opus, on retrouve 3 membres de la ligue : Allan, Orlando (un guerrier immortel possédant Excalibur) et Mina le vampire. La ligue est au plus mal, Allan est devenu SDF, Mina est internée dans un hôpital psychiatrique et Orlando est en pleine déprime. L’équipe va devoir tout de même se serrer les coudes car l’antéchrist est sur le point de sonner le glas de notre monde. Par ailleurs des tensions internationales annoncent aussi l’apocalypse entre l’Inde et le Pakistan au sujet du Cachemire… Orlando se lance alors dans la reconstitution de l’équipe pour sauver le monde.  

 

On retrouve le style d’Allan Moore, on est très loin de l’ambiance du film pour tout vous dire. Ici tout est affaire de désillusion, de fatalisme, de nostalgie et de délire aussi. Car oui, l’auteur part aussi dans tous les sens avec des héros très caricaturaux, une intervention divine à la limite du ridicule et un monde qui mériterait qu’on ne s’attarde pas sur sa fin. Les grandes planches rendent honneur au dessin de Kevin O’Neill, les personnages sont croqués avec une belle justesse, justesse leur imprimant des sentiments très perceptibles. Bref, on aime toujours cette façon de faire du comics mais on peut reprocher à Moore d’en faire parfois un peu trop. Les délires de l’auteur lui font oublier parfois les règles de la narration. On s’y perd assez souvent, surtout au début de l’album. Si vous n’avez pas lu les 2 premiers tomes vous aurez même franchement du mal à vous situer dans cette histoire. Heureusement, la deuxième partie de l’ouvrage reprend le droit chemin et nous offre quelques beaux moment d’anthologie comme le combat contre l’antéchrist, tout en second degré et l’arrivée d’une héroïne bien connue de nous tous. Voilà une BD un rien torturée qui plaira, sans nul doute, aux fans de la ligue. 

Scénario : Alan Moore – Dessins : Kevin O’Neill – La ligue des Gentlemen Extraordinaires, Century Tome 3, 2009 – Delcourt – Contrebande – 80 pages – novembre 2012 – prix 15,50 €


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Depuis combien de temps lisez-vous MaXoE ?





Loading ... Loading ...