MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > La BD du jour : Cagliostro de Delalande / Prolongeau & Lapo

La BD du jour : Cagliostro de Delalande / Prolongeau & Lapo

Quelques années avant la révolution dans les arrière-cours du château de Versailles se trame une sordide histoire autour d’une lettre volée de la Reine à destination de sa famille autrichienne. C’est dans ce contexte que le personnage mystérieux et controversé de Cagliostro entre en scène, un peu malgré lui. Saura-t-il profiter de l’aubaine pour se rapprocher de Marie-Antoinette ?

 cagliostro1

cagliostro_1_pacte_avec_le_diable_couverture[1]En ce mois d’octobre 1783 la tension est palpable à la cour. Dans les jardins du château de Versailles un corps a été retrouvé sans vie. Il s’agit de celui d’Apolline Desaulnay une assistante de Rose Bertin, modiste de Marie-Antoinette. L’affaire pourrait s’avérer fâcheuse, car la jeune et belle demoiselle avait réussi à se rapprocher de la Reine et son corps porte les marques d’un assassinat sordide. Nous apprendrons que la jeune femme était aussi proche d’un homme d’église, le cardinal de Rohan, qui l’accueille volontiers dans son lit, comme tant d’autres femmes qui hélas n’y trouvent visiblement pas leur compte… Pour comprendre ce qui se joue il faut revenir quelques jours avant le drame. La Reine entretient une correspondance suivie avec sa famille autrichienne. Les courriers dont certains pourraient compromettre le royaume et le fragiliser quittent l’écrin de Versailles par le biais d’Apolline qui se voit confier une charge dont elle s’exécute avec rigueur. Lorsque le cardinal de Rohan apprend l’existence de ces lettres il tente de persuader Apolline de les lui remettre. Il faut dire que le cardinal de Rohan n’est pas en odeur de sainteté à la cour et il voit dans cette correspondance vers l’empire d’Autriche le moyen de revenir sur les devants de la scène. Mais Apolline ne cède pas à la pression du cardinal qui délèguera des hommes de mains pour retrouver la missive cachée dans sa maison sous une latte de plancher… Tout ne se passe pourtant pas comme prévu… Cagliostro de son côté présente ses tours de magie dans les salons mondains. L’homme controversé, amuseur public pour certains, escroc pour d’autres, s’est fait un nom grâce à sa maitrise de quelques numéros, dont celui qui consiste à hypnotiser une personne dans l’assistance pour lui poser ensuite les questions les plus intimes. Le cardinal de Rohan assiste à l’une des représentations de cet étrange personnage et, lorsqu’il se retrouve dans une impasse dans l’affaire de correspondance de la Reine, il pense l’utiliser dans un jeu subtil qui pourrait bénéficier aux deux hommes…

Cette série qui voit le jour autour du personnage de Cagliostro, de son vrai nom Joseph Balsamo, nous immisce dans l’antre de Versailles et des histoires de la cour de France. A partir de la maîtrise d’une époque, bien retranscrite ici, les deux scénaristes Arnaud Delalande et Hubert Prolongeau livrent un récit suffisamment dense pour laisser présager d’une suite à la hauteur de nos espérances. Les personnages creusés possèdent chacun de quoi alimenter le suspense et la tension naissante. Le dessin quant à lui soutien parfaitement le récit. Tout en restant de facture classique il arrive à prolonger les effets suggérés par le riche scénario qui nous est proposé. Peut-être un peu sobre sur certains aspects, mais efficace néanmoins. Nous n’en espérions pas moins !

Delalande/Prolongeau/Lapo – Cagliostro T1 – Delcourt – 2013 – 14,50 euros

 


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Depuis combien de temps lisez-vous MaXoE ?





Loading ... Loading ...