MaXoE > RAMA > Dossiers > Musique > Interview d’Oslo Tropique : le rock sans concessions

Interview d’Oslo Tropique : le rock sans concessions

Et voici une nouvelle interview. Le groupe Oslo Tropique nous a fait l’honneur de répondre à nos questions dans le cadre du Festival MaXoE La Suite et ils ont même proposé une dotation pour le concours musique à venir ! 

L’interview

 

Tout d’abord, pourriez-vous donner quelques informations sur votre parcours à nos lecteurs ?

Nous venons d’horizons divers. Megane, à la basse, après un passage au conservatoire, a joué dans bon nombre de formations pop rock, tout comme Fred, à la guitar). Ils ont ensuite rejoint Christophe, guitare et chant, dans une formation rock. Megane et Christophe ont par ailleurs créé un duo chanson électro nommé Mélodie En Sous-Sol. Metty à la batterie, joue au sein de la compagnie d’arts de la rue, Les Commandos Percu.

 

Quelles sont vos influences ?

Nous avons tous baigné dans le rock. Même si nous écoutons des styles assez variés, notre plus petit dénominateur commun c’est le rock puissant, garage noise tel que Royal Blood, Blood Red Shoes, Qotsa ou encore Deus.

 

Vous nous servez un rock très énergique, c’est votre leitmotiv dans votre musique ?

Carrément. Nous avons construit notre set pour qu’il soit puissant et profondément rock avec des tempos assez enlevés. Sur scène, ça doit être un défouloir, un exutoire pour le spectateur.

 

Pouvez-vous nous en dire plus sur ce que vous avez souhaité exprimer sur le clip « Un pavé dans l’écran » ?

Ce texte a été écrit 2 mois avant le mouvement des gilets jaunes, il pourrait donc lui être dédicacé. Dans l’inconscient collectif, le pavé fait référence à mai 68 et aux manifestations, de façon générale. Ici on change de cible et de lieu, nous ne sommes plus dans la rue à jeter des pavés sur les CRS mais dans notre salon et dans l’écran (de télé ou d’ordinateur). C’est une critique de l’esprit de contestation. Le narrateur s’aperçoit que pour changer le monde rien ne sert de crier devant son écran ou libérer sa grogne dans un post sur facebook. Tout ça reste bien inaudible pour les inconnus que nous sommes. Rien ne vaut de descendre dans la rue car la rue, elle, sait faire parler de nous.

 

Le confinement a du avoir un impact sur vos projets malheureusement mais avez-vous exploité cette période pour créer ?

Oui tout à fait. Nous avons pu ajouter de nouveaux titres à notre set que l’on pourra découvrir prochainement en concert. Nous avons aussi profité de la fermeture des salles pour faire des résidences de travail au Rio Grande à Montauban, au Mediator à Perpignan ou encore au CAMJI à Niort. Cela nous a amené à repenser notre approche de la scène avec, notamment, le très bon coaching de Stephan Bertholio des Dionysos. Il nous a poussé dans nos retranchements.

 

 

Quels sont vos projets pour l’avenir. Un nouvel album? Une tournée ? 

Dans l’immédiat, si la Covid le veut bien, on va partir en tournée pour une quinzaine de dates un peu partout en France jusqu’au début 2022. Nous allons enfin pouvoir tester notre set devant un vrai public !

Prochaines dates :

14/10/21 – Orléans (45) – Le Bouillon
26/11/21 – Pagney Derrière (54) – Chez Paulette
27/11/21 – Colmar (68) – Grillen
03/12/21 – Moissy Cramoyel (77) – Les 18 marches
04/12/21 – Bus Palladium (75) – Paris TBC
16/12/21- Toulouse (31) – Metronum
10/03/22 – Paris (75) – Boule Noire
31/03/22 – Montpellier (34) – Rockstore

Et nous travaillons déjà à une suite à ce premier EP. Les retours ont été très encourageants.

 

Pour finir, MaXoE est un média indépendant et pluri-culturel, pas de frontières entre les BD, les livres, la musique, le cinéma ou les jeux-vidéo. Parlez-nous un peu de vous : vous jouez à quoi ? Vous lisez quoi ? Vous regardez quoi ? Et bien sûr vous écoutez quoi ? Et si vous aviez une ou plusieurs œuvres à conseiller à nos lecteurs ?

Pour les jeux-vidéo, nous ne sommes pas de bons clients :/ désolés.
Pour le cinéma, tous les films d’aventure avec des paysages grandioses. Le cinéma, c’est un moment d’évasion plus que de réflexion pour ma part (Christophe). C’est la décontraction du cerveau. Pas mal de séries aussi telles « Dark » ou « La servante écarlate ». Finalement, assez peu de films engagés, les journaux suffisent.

Pour les lectures, il y a des livres d’économies sur la dette publique ou sur la révolution française. C’est pas super festif mais ça nous en apprend pas mal sur le monde dans lequel nous vivons : ses mécaniques et d’où il vient.

Pour la musique, Warpaint, Them Crooked Vultures ou encore dans un autre esprit, l’excellent Woodkid. On a découvert aussi Wishpering Sons avec un chanteur totalement incarné. Après on regarde pas mal de Lives comme notamment, cette incroyable session « From the basement » de Radiohead. ça c’était la semaine dernière 😉

 

Merci à Oslo Tropique de nous avoir fait le plaisir de répondre à nos questions !

 

Notre Chronique 

OSLO TROPIQUE

4

Ce groupe fait du rock qui sonne ! Un rock sans concessions, les riffs sont acérés, les accords sont parfois dissonants et la voix scande son discours. Les mots ne sont pas sans sens, ils dénoncent à leur manière, c’est le cas sur Un Pavé dans l’Ecran, on y parle des travers de la communication à tout va. Qui dit rock ne veut pas forcément dire sans recherche mélodique. Ainsi j’ai beaucoup aimé l’Amour et Ses Fantômes. Rock et mélodique, saignant et doux. Plein de contrastes savoureux en quelque sorte. Cet EP de 4 titres est bourré d’énergie, une énergie communicative, donc ne vous privez pas ! 

Rock – Oslo Tropique – mai 2021 – site officiel


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Les films, vous les regardez de préférence...





Loading ... Loading ...