MaXoE > RAMA > Dossiers > Musique > La playlist de MaXoE : Blockhead, Hyphen Hyphen

La playlist de MaXoE : Blockhead, Hyphen Hyphen

blackhead
 
Cette semaine, de l’électro et du rock original.
 
 
blockInterludes After Midnight
 
Artiste : blockhead

Genre : électro

Label : Ninja Tune

Date de sortie : 30 avril 2012

Web : http://ninjatune.net/artist/blockhead

Notre avis : Voici venir le 5ème album de Blockhead. L’artiste nous propose une galette pleine de ses expériences musicales des deux dernières années passées à parcourir le globe. L’expérience est hétéroclite. Panic in Funkytown est une belle exploration des sonorités orientales sur un tapis de basse bien lourd et des percussions à la limite du jazz. Sur Meet You At Tower Records la basse suit une ligne parfaite. La guitare qui vient la rejoindre plus tard prouve l’inspiration dont peut faire preuve notre artiste. Un certain nombre des titres présents sur la galette sont du même tonneau mais il y en a d’autres qui nous enchantent moins. Ainsi Escape The Meadow mise trop sur ses gimmicks et peine à nous surprendre. Le disque souffle le chaud et le froid. Alors oui, l’artiste nous annonce qu’il s’agit d’un voyage éclectique, d’un hommage, d’un témoignage du fruit de ses pérégrinations autour du globe mais l’ensemble manque un peu de liant. Certains morceaux sont trop éloignés les uns des autres pour créer une véritable ambiance. Reste un certain nombre de morceaux savoureux qui témoignent d’un grand talent dans la manipulation des samples. 

Appréciation : 4  

 

 

 

 

hypWild Union

Artiste : Hyphen Hyphen

Genre : rock

Date de sortie : 2 mai 2012

Web :  http://www.myspace.com/hyphenhyphen

Notre avis : Hyphen Hyphen a déjà sa petite réputation dans le monde de la musique. Lauréat du prix du jury du concours « les inrocks lab » en mai 2011, ils arrivent aussi à se classer deuxième meilleur groupe de ces inrock labs en 2012. Il faut dire que leur premier EP, sorti en mai 2011 avait fait la preuve d’un rock sans concession flirtant outrageusement avec l’électro. Ce nouvel EP fait encore la démonstration de la créativité de ces jeunes musiciens. Prenez Atlas. Les basses omniprésentes, étouffantes se mêlent joyeusement à une batterie lourde, hypnotique. Wild Patterns nous étonne moins, plus classique il arrive tout de même à nous embarquer à partir de la 3ème minute. La voix torturée, haut perchée de la chanteuse prend toute son ampleur sur Empty Fire. A la fois retenue et posée sur les débuts du morceau, elle crache ensuite une forme de rage communicative. La construction de la piste est prodigieuse avec une impression de fuite en avant. On peut aussi saluer la réalisation sans failles qui allie les sonorités étranges et étrangères pour le bonheur de nos esgourdes. Certains pourraient trouver d’ailleurs que la voix si particulière de la chanteuse est un brin trop haute mais elle est le complément de la musique du groupe et l’ensemble crée une signature bien originale. 

Appréciation : 4  

 

 

 


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Les films, vous les regardez de préférence...





Loading ... Loading ...