MaXoE > RAMA > Dossiers > Musique > La Playlist : In Lake (Thomas Howard Memorial), Distortland (The Dandy Warhols),…

La Playlist : In Lake (Thomas Howard Memorial), Distortland (The Dandy Warhols), No Manchester (Mexrrissey)
Et Oh Dear Vegas, et Earth Wind & Fire, et Mat3r Dolorosa

Une semaine bien remplie. On y parle du rock sombre de Thomas Howard Memorial mais aussi de la pop des Dandy Warhols. Et puis pas mal d’autres choses …

ThomasHowardMem-haut

 

Notre sélection d’albums : nos coups de coeur, notre préférence

ThomasHowardMem-jaqIn Lake – Thomas Howard Memorial

3

 

C’est assez sombre. Le groupe semble vouloir nous alerter sur la capacité de l’homme à construire sa propre destruction. L’album transpire cette crainte, cette peur sourde. Voilà pour l’ambiance et les choses à dire. Du côté musique, le groupe nous propose du rock élaboré. Chaque morceau est d’une belle complexité avec ses accompagnements bourrés de sonorités en tout genre. Chaque instrument a sa place sur ces pistes mais il se mélangent aussi avec une belle harmonie. On a parfois l’impression de retrouver ce rock des années 70, vous savez ce rock parfois un peu intello, formant des arabesques à rallonge pour mieux perdre celui qui écoute, pour le transporter ailleurs. Ainsi si vous aimez les choses plus immédiates, plus faciles, vous pouvez passer votre chemin. A l’inverse, si les mesures planantes vous charment, si les constructions audacieuses ont votre coeur, vous serez conquis par la galette. Ce rock se veut profond, réfléchi, construit petit à petit, plein de surprises à la limite de l’audible. L’ambiance est bien au rendez-vous, écoutez In Lake pour vous en rendre compte. C’est lent et hypnotique. Alive est plus rentre-dedans mais on retrouve encore la patte du groupe. 

Voilà donc le genre d’album à écouter en prenant le temps, le temps d’aller creuser dans chacune des pistes. Et là le plaisir est encore plus grand. 

A noter que le groupe a eu une démarche artistique très intéressante. Ils se sont enregistrés live, sans public, pour un concert filmé en 12h. Le lieu ? Le bassin d’un lac asséché, un lac artificiel d’un barrage électrique. Ambiance très particulière. Regardez ci-dessous. 

Rock/Pop – Upton Park Publishing – avril 2016 – facebook

 

Infos en Vrac : concerts, sorties, vidéos

Allez un peu de légèreté avec le duo pop-électro Oh Dear Vegas. Cela s’appelle Summer Wolves et ça sent bon l’été. Oui ok, c’est un peu en dehors du focus habituel de la playlist, mais c’est bien foutu et nous aussi on aime danser. 

 

Earth Wind & Fire, le groupe légendaire de R&B, Funk et Pop sera à Paris pour un concert exceptionnel à l’Olympia le 24 juin. Ils ont sorti un album en 2013. Ecoutez cet extrait. Groove, Groove ! 

 

Et puis voici le dernier clip de Mat3r Dolorosa. Toujours aussi puissant, toujours aussi innovant. Laissez-vous emporter.

 

 

Albums en Vrac : quelques mots pour vous donner une idée

The Dandy Warhols - Distortland (2016)Difficile de mettre un genre sur cette musique. C’est une sorte de mélange de musique pop et rock avec un rien d’électro. C’est assez simple et ça passe bien comme on dit. Ah mais nous sommes un peu distraits, il s’agit de The Dandy Warhols et de leur album Distortland (Pop – Dine Alone – avril 2016 – http://www.dandywarhols.com). Le groupe originaire de l’Oregon nous propose ainsi une galette sympathique pour les esgourdes. Leur rock se veut parfois assez rugueux, surtout lorsqu’il est mélangé à des sonorités électro qui sont parfois à la limite de l’exploratoire. Mais ce qui ressort, c’est leur grand sens de la mélodie. On le retrouve ainsi sur You Are Killing Me. Terriblement efficace même si on peut leur reprocher d’être sur des sentiers assez connus. Mais ils savent aussi surprendre avec des compositions plus inattendues comme sur Search Party. Le morceau se base sur un riff accrocheur et des voix aériennes, en total constraste. Pas mal. En résumé, un album agréable, qui se laisse écouter sans retenue aucune ! 

Mexrrissey_jaqVous savez, chroniquer des albums pour MaXoE peut parfois vous réserver des surprises. Ainsi, voilà un album improbable qui a débarqué à la rédac et qui a fini par se retrouver dans le lecteur de CD. Ben oui, rien que la pochette pouvait nous faire renoncer à passer à la phase de l’écoute. Je parle ici de No Manchester (Rock mexicain – Cooking Vinyl – mars 2016 – http://www.mexrrissey.com) de Mexrrissey. Bon on vous doit une explication. Il s’agit d’un collectif mexicain qui reprend du Morrissey (Mexique – Morrissey – Mexrrissey vous l’avez là ?). Bon pas mal de groupes ont repris du Morrissey mais là ils le font avec tout l’attirail de la musique mexicaine : cuivres à gogo, rythmique sud-américaine, cloche, et d’autres joyeusetés du même genre. Bon évidemment il y a quelques guitares qui trainent ici et là mais la dominante, c’est bien le Mexique. Difficile de se prononcer pour tout vous dire. L’exercice est sympathique et on sent la passion des musiciens pour la star des Smiths. Les morceaux sont maîtrisés, c’est pro mais parfois on n’échappe pas à un petit côté kitsch qui peut vous repousser. Si vous êtes fan de Morrissey laissez-vous tenter tout de même, un nouvel éclairage cela fait toujours du bien ! 

 


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Les films, vous les regardez de préférence...





Loading ... Loading ...