MaXoE > RAMA > Dossiers > Télé / Séries > MaXoE Festival 2021 : La Sélection Séries TV – Catégorie Drame

MaXoE Festival 2021 : La Sélection Séries TV – Catégorie Drame
Des échecs, un divan et des matchs

Troisième et dernière catégorie de notre Sélection Séries TV du MaXoE Festival 2021 : la catégorie Drame. La première série est américaine et suit le parcours d’une brillante joueuse d’échecs. La deuxième est française et s’intéresse à la psychanalyse. La dernière est britannique et aborde le sujet de l’amour sur fond de récit d’anticipation.

The Queen’s Gambit (2020 – Netflix)

À la suite d’un accident de voiture dans lequel sa mère trouve volontairement la mort, Beth Harmon est placée dans un orphelinat, aucun autre parent ne lui étant connu. Ses journées sont rythmées par les cours, la messe, les repas, les visionnages de films sur l’art et la manière de bien se comporter en société, … et sur une prise quotidienne de pilules tranquilisantes fournies par l’établissement afin que les enfants ne soient pas trop turbulents. Quelques temps après son arrivée, Beth fait par hasard la connaissance du gardien de l’orphelinat, Mr Shaibel, qui l’initie aux échecs.

Difficile d’imaginer un seul instant qu’une oeuvre sur les échecs puisse être aussi passionnante, et cela d’autant plus pour ceux qui – comme moi – sont étrangers à la discipline. En plus d’être passionnante de par le traitement de son personnage principal, la mini-série The Queen’s Gambit (adaptée de l’excellent roman de Walter Tevis sorti au début des années 80) parvient à rendre les échecs fascinants. Dès les premières minutes, le spectateur est emporté par le parcours de cette jeune orpheline qui enchaîne les tournois aux quatre coins des États-Unis, puis de la planète. L’une des réussites de cette série est d’ailleurs de ménager le suspense au fil des parties jouées, grâce à une mise en scène s’attardant autant sur les pièces qui se déplacent et l’horloge qui défile, que sur les visages concentrés, paniqués, anticipant les coups, voyant la défaite ou la victoire arriver. Si cette réalisation est pour beaucoup dans le succès de The Queen’s Gambit, la pièce maîtresse en est toutefois sa reine : Anya Taylor-Joy. Elle incarne en effet une Beth Harmon encore plus fascinante que le jeu auquel elle s’adonne, luttant constamment contre son passé et ses démons, tout en se laissant emporter par diverses addictions. Enfin, cette mini-série aborde subtilement la question de la place de la femme évoluant dans un milieu d’hommes en montrant les efforts supplémentaires que cette dernière doit accomplir pour s’imposer en tant que joueur d’échecs à part entière.

Ainsi, si vous souhaitez passer un agréable moment avec cette série déjà présente dans notre Sélection MaXoël, n’hésitez pas une seule seconde à vous laisser emporter par cette série, fascinante depuis la discipline des échecs qu’elle met en scène, et ce jusqu’à son actrice magnétique aussi déterminée que féminine dans ses magnifiques robes rendant hommage au style de l’époque.

The Queen’s Gambit, créée par Scott Franck et Alan Scott. Avec Anya Taylor-Joy, Bill Camp, Marielle Heller, Harry Melling, Thomas Brodie-Sangster, … Mini-série mise en ligne sur Netflix le 23 octobre 2020.

 

En Thérapie (2021 – Arte)

Librement inspirée de l’excellente série israélienne BeTipul créée par Hagai Levi (diffusée entre 2005 et 2008 et que les américains ont également adaptée sous le titre En analyse), la première saison de En thérapie – diffusée sur Arte – a choisi comme toile de fond les attentats du 13 novembre 2015.

Plus de cinq ans se sont écoulés depuis ce terrible événement, mais son souvenir est encore extrêmement présent. Le duo Éric Toledano et Olivier Nakache a ainsi décidé de faire une série basée sur ce sujet. Une série pour dédramatiser. Une série pour avancer. Sur le divan du Dr Philippe Dayan (Frédéric Pierrot, bluffant de sobriété) se succèdent ainsi chaque jour de la semaine Ariane (Mélanie Thierry), chirurgienne s’étant retrouvée au coeur du chaos dans son hôpital ; Adel (Reda Kateb), policier de la BRI qui est intervenu au Bataclan avec son unité ; Camille (Céleste Brunnquell), une jeune ado un peu déboussolée ; et Léonora (Clémence Poésy) et Damien (Pio Marmaï), un couple en crise. Le vendredi, Philippe Dayan rend visite à sa contrôleuse (Carole Bouquet), afin de faire le point sur son propre ressenti.

Tout fonctionne dans cette série, et cela de façon assez surprenante. Difficile en effet d’imaginer qu’un échange entre un psy et son/sa patient(e) puisse être passionnant, et surtout télévisuel. Et pourtant, c’est le cas. Le format choisi (des épisodes oscillant entre vingt et trente minutes) joue beaucoup dans cette réussite : ni trop courte, ni trop longue, cette durée permet de suffisamment s’accrocher à l’histoire de chacun des personnages, sans pour autant s’ennuyer. De même, le fait qu’à chaque épisode correspond un patient différent peut amener à regarder cette série de façon non linéaire, en privilégiant l’histoire d’un personnage avant de passer à un autre. Jusqu’à ce que certains parcours s’entrecroisent…. Un mot enfin sur la distribution, tout simplement excellente, avec une mention spéciale pour Mélanie Thierry, qui est une magnifique comédienne pleine de sensibilité, et Reda Kateb, qui cache de nombreuses fêlures sous son armure.

En thérapie, créée par Éric Toledano et Olivier Nakache. Avec Frédéric Pierrot, Carole Bouquet, Mélanie Thierry, Reda Kateb, Clémence Poésy, Pio Marmaï, Céleste Brunnquell, … La première saison a été diffusée à partir du 4 février 2021 sur Arte, et une deuxième est déjà annoncée.

 

The One (2021 – Netflix)

The One, vous connaissez ? Il s’agit d’une nouvelle application de rencontres. Une parmi tant d’autres me direz-vous. Pas tout à fait. Celle-ci est basée sur une technique scientifique vous permettant de rencontrer votre partenaire idéal. Votre match parfait. Sauf que la perfection n’existe pas.

Adaptée du roman Âmes soeurs de John Marrs publié en 2017, la série The One aborde avec justesse les dérives possibles de notre époque, où le numérique domine et s’immisce jusque dans nos relations amoureuses, de même que la science. Ainsi, l’amour n’est plus un sentiment se basant sur le ressenti, le partage ou l’attraction physique mais s’expliquerait uniquement par la science. Débutant comme un drame d’anticipation, la première saison de The One se mue subtilement en un thriller dévoilant peu à peu que le succès de l’application repose sur un mensonge.

Alors, croyez-vous en l’âme soeur ?

The One, créée par Howard Overman. Avec Hannah Ware, Dimitri Leonidas, Amir El-Masry, Stephen Campbell Moore, … La première saison a été mise en ligne sur Netflix le 12 mars 2021, une deuxième saison est annoncée.


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Les films, vous les regardez de préférence...





Loading ... Loading ...