MaXoE > RAMA > News > Livres / BD > ‘La société très secrète des marcheurs solitaires’ de Rémy Oudghiri (S…

‘La société très secrète des marcheurs solitaires’ de Rémy Oudghiri (Sélection GPL 2022)

Après la Sélection Récits / Bio du Grand Prix des Lecteurs 2022 avec ‘Du crash à la voltige’ de Dorine Bourneton, petit tour du côté de la Sélection Nature & Animaux.

Nous revenons sur un ouvrage en sélection du GPL 2022 du MaXoE Festival avec aujourd’hui ‘La société très secrète des marcheurs solitaires’ de Rémy Oudghiri.

Rémy Oudghiri marche seul, il se balade au hasard et souvent, se perd. Il n’est ici pas question de randonnée mais bien de partir sans savoir où l’on va. C’est une redécouverte du monde que nous propose le sociologue Rémy Oudghiri dans ‘La société très secrète des marcheurs solitaires‘ paru au PUF au mois de mars.

Un monde que d’autres ont déjà exploré, à l’instar de Rousseau ou Baudelaire, ces marcheurs solitaires qui trouvaient l’inspiration en laissant leur esprit guider leurs pas. Ces illustres marcheurs autant que ceux que l’on découvre dans l’ouvrage Rémy Oudghiri, constituent une société secrète dont ils ignorent eux-mêmes faire partie. Marcher seul implique de l’être, mais on est surtout avec soi-même, c’est un voyage à la fois introspectif, détaché du monde et du temps qui s’ouvre alors à nous.

De Casablanca aux Puces de Saint-Ouen, l’art de se perdre avec l’assurance de toujours revenir chez soi est le meilleur moyen de libérer son esprit et d’accéder, peut-être au merveilleux, comme l’écrit Rémy Oudghiri : ‘L’errance était ainsi pour le poète le chemin le plus sûr vers le merveilleux.’

Extrait : La nature profonde de Rousseau le portait à l’oisiveté. Il aimait muser toute la journée sans ordre et sans suite, fidèle au caprice du moment ; c’était une façon d’être pleinement lui-même tel que la nature l’avait voulu, « sans diversion et sans obstacle ». Rousseau, qui fuyait la société des hommes, s’est trouvé dans la promenade solitaire. C’est d’ailleurs ce qu’il finit par faire : se retirer du monde pour marcher et rêver. Dans les Rêveries du promeneur solitaire, on le voit s’enfoncer toujours davantage dans la forêt et se cacher dans « un refuge ignoré de tout l’univers ». Rousseau voulait se perdre au plus profond de la nature, là où les hommes ne viendraient pas le chercher. Dans ses promenades, loin des villes, il s’émerveille des lacs, des rivages, des plaines, des arbres, des buissons, des fleurs. Il atteint ce fameux « sentiment de l’existence », source des pages parmi les plus belles de son œuvre. Le plaisir d’exister sans penser, en se laissant dériver, en rêvant, en marchant au hasard, sans but. Sans avoir besoin de jouer un rôle ou d’être quelqu’un…

Informations pratiques

La société très secrète des marcheurs solitaires‘ de Rémy Oudghiri
Date de parution : 23/03/22
Editeur : PUF

Nombre de pages : 176
Format : 12.5 x 19 cm
Prix : 17.00 €

Code ISBN : 978-2-13-083337-6


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Depuis combien de temps lisez-vous MaXoE ?





Loading ... Loading ...