MaXoE > ZOOM > News > Monde > Quand l’auteur du logiciel scientifique TreeFinder dévoile le fond de sa …

Quand l’auteur du logiciel scientifique TreeFinder dévoile le fond de sa pensée…

Arbres phylogénétiquesQuand l’opinion se mêle de science, cela peut prendre des proportions étonnantes. C’est une histoire que relate Science cette semaine.

Voici le contexte : TreeFinder est un logiciel informatique utilisé par les généticiens de tout type pour construire des arbres phylogénétiques, c’est-à-dire pour révéler les liens existant entre les espèces. Sans être le meilleur et souffrant de lacunes (notamment le manque de mise à jour), TreeFinder a suffisamment bonne réputation pour être largement utilisé.

TreeFinder a été créé par Gangolf Jobb, un informaticien allemand, qui possède évidemment la licence.

En février 2015, Gangolf Jobb avait déjà purement et simplement interdit l’utilisation de son logiciel aux chercheurs américains, sous prétexte qu’ils viennent d’un « pays impérialiste responsable de tous les maux du monde ».

La semaine dernière, le 1er Octobre 2015, Gangolf Jobb a ajouté à cette liste plusieurs pays européens : l’Allemagne, la France, l’Autriche, le Pays-Bas, la Belgique,  le Danemark, la Suède et l’Angleterre.

Pourquoi ? Car il estime que ces pays accueillent trop « d’immigrés non-européens ». Il lance sur son blog que « quiconque invite ou accueille des immigrants en Europe ou en Allemagne est son ennemi », et ajoute que « l’immigration inutile retarde l’effondrement du capitalisme ».

Sans commentaire…

Les chercheurs concernés, eux, trouvent qu’après tout, TreeFinder n’était franchement pas le meilleur.  Sandra Baldauf, biologiste en Suède, ajoute qu’elle arrêtera d’utiliser TreeFinder par principe, même si pour cela elle doit revenir au bon vieux papier et crayon.

Si vous êtes généticien, et quel que soit votre pays d’accueil, c’est probablement le bon moment de changer de logiciel d’analyse. Par principe.

 

Kai Kupferschmidt. Scientist says researchers in immigrant-friendly nations can’t use his software. Science, 29 September 2015; DOI: 10.1126/science.aad4645


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Depuis combien de temps lisez-vous MaXoE ?





Loading ... Loading ...