MaXoE > Blog > MaXoE Land > #MaXoE25ans : Tof en 1995, avant l’Aventure MaXoE

#MaXoE25ans : Tof en 1995, avant l’Aventure MaXoE

Non mais quelle idée de me demander ce que je faisais ou j’aimais, il y a 25 ans … Et puis est-ce que j’ai envie d’en parler, hein ? Euh, attendez, j’ai un appel de la rédac chef : « Oui, oui, oui, pas de problème chef, je vais le faire de suite, oui, oui je plaisantais ». Bon ben vous n’allez pas y échapper. 

Bon au niveau perso, en 1995, je terminais mon DEA (Diplôme d’Etudes Approfondies) dans mon université, j’étais en train de faire mon stage en laboratoire. Et puis en octobre 1995, me voilà parti sous les drapeaux pour faire mon service militaire de 10 mois. Une année pendant laquelle j’ai donc fait le grand écart entre l’université et l’armée. Cette période militaire m’a permis de rencontrer des gens formidables dont une personne en particulier, adjudant de son état, qui a été déterminante pour la thèse que j’ai faite après. En bref, il y a des rencontres qui comptent beaucoup. 

 

Si on parle ciné, j’étais un grand fan de la culture japonaise, en bon geek que j’étais (et que je suis encore). Du coup comment passer à côté de Ghost in the Shell (Mamoru Oshii. – 1h 23min). Un film fantastique pour moi et qui s’intéressait à la problématique IA. Vous pouvez relire notre dossier sur les déclinaisons de la licence.  J’ai pris une claque aussi avec La Haine (Mathieu Kassovitz – 1h 38min). Quel film, je ne suis pas ressorti indemne de la salle de ciné, non pas que cette problématique m’était inconnue mais là j’avais la démonstration que tout peut basculer d’un coup dans la violence. Je peux citer aussi GoldenEye (Martin Campbell – 2h10). Je ne sais pas pourquoi mais j’ai adoré ce James Bond. 

 

Côté musique, il y en a tellement. Mais je sais que j’ai beaucoup aimé Samedi Soir Sur La Terre de Francis Cabrel. C’est pour moi un tournant dans sa carrière, l’album précédent avait quelques teintes 80’s, là il part dans une démarche acoustique totale. Pour moi cela lui a permis d’aller à l’essentiel, cet album est un bijou de finesse musicale. Il y a eu aussi Tambu de Toto. C’est le premier album que Toto fait sans Jeff Porcaro, décédé tragiquement. Ils reviennent à leur recette habituelle après un album Kingdom Of Desire très très rock. J’ai adoré ce nouvel opus notamment pour sa réalisation sans failles, il a été mon compagnon de chambrée pendant mon service militaire. Allez, un troisième pour la route. Il y a eu aussi Robben Ford & the Blue Line  qui ont pondu Handful of Blues. Le blues rock comme je l’aime, une révélation à l’époque grâce à cette modernité teintée de tradition. 

 

Et puis il y a les jeux-vidéo. En 1995, la guerre fait rage entre la Playstation et la Saturn. Et la Nintendo 64 sortira un an plus tard. Moi du coup, à l’époque, je jouais sur PC. Pas de Playstation, oui ok j’ai honte. Mais j’étais très orienté jeux de stratégie donc j’ai passé un temps fou sur Warcraft (Stratégie – Blizzard). Aaaah, ces parties interminables à construire un camp que l’ennemi va détruire en un seul raid. J’ai aussi pas mal joué aux RPG et notamment à Chrono Trigger (RPG – Square Enix) sur SNES. Oui c’est à peu près tout car à l’époque l’offre de jeux était plus restreinte et puis quand on avait des bons jeux on ne les quittait pas.

 

Voilà un petit aperçu de ce que j’ai apprécié en 1995. Rendez-vous dans 25 ans ! 


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Depuis combien de temps lisez-vous MaXoE ?





Loading ... Loading ...