La 6ème édition du MaXoE Festival s’est déroulée du 17 au 30 juin 2019 et cette année encore vous avez été très nombreux à suivre les événements que nous vous avions préparés pour ce rendez-vous annuel de l’aventure MaXoE, entièrement dédié à ceux qui nous lisent sur le site et nous suivent sur les réseaux sociaux. Retour sur les événements de cette édition ! Grand Prix des Lecteurs (GPL) Commençons par les votes pour les Sélections dans le cadre du ... En savoir plus !
MaXoE > RAMA > Critiques > Télé / Séries > Game of Thrones – Saison 8 Episode 6
Télé / Séries
Game of Thrones – Saison 8 Episode 6
The Iron Throne

Appréciation de MaXoE
9Sélection Best Of MaXoE
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Huit ans. Huit saisons. Soixante-treize épisodes. Et une fin shakespearienne aussi belle que désespérée.

Ravagée par les flammes de Drogon et la rage de Daenerys Targaryen, King’s Landing est détruite. De briseuse de chaînes, la mère des dragons est devenue Reine des cendres.

Dans les rues de la capitale dévastée, Jon Snow, Davos Mervault et Tyrion Lannister contemplent le massacre. Corps calcinés, habitations ravagées, vies annihilées. Prenant seul la direction des ruines du Donjon Rouge, Tyrion découvre sous les décombres les corps de son frère Jaime et sa soeur Cersei qui – à l’image de leur naissance – auront fini leur vie ensemble.

Au pied du Donjon, les armées de Daenerys assistent à l’avènement de leur Reine despotique qui annonce que la guerre est loin d’être achevée et que d’autres royaumes doivent être « libérés » afin de bâtir un monde meilleur. Tandis qu’un tyran s’est éteint, un autre naît.

Dernier épisode d’une série dantesque débutée il y a maintenant huit ans, The Iron Throne s’ouvre sur un paysage de désolation. Et de silence. Aucune musique n’accompagne les premières minutes de ce grand final laissant le spectateur découvrir en même temps que les personnages ce vide apocalyptique d’une capitale qui n’est plus. Dans une scène de tristesse absolue, le dernier de la dynastie Lannister découvre les corps de son frère et de sa sœur. Il s’agit là de l’un des grands moments dramatiques de l’épisode, et surtout de Peter Dinklage à qui cette fin de saison redonne toute sa place. Si la mort des siens le dévaste, ce qui l’anéantit est surtout de voir ce en quoi s’est muée la Reine en qui il avait toujours cru. Dans un terrible plan qui n’est pas sans rappeler les plus grands totalitaires, qu’ils soient réels (Hitler) ou fictifs (L’Empereur Palpatine), Daenerys (Emilia Clarke, parfaite) embrasse son destin de dragon et de despote régnant sur un royaume de cendres. Le pouvoir aura eu raison de sa bonté, elle qui reste pourtant jusqu’au bout convaincue de la justesse de ses actes. Une attitude qui soulève une question essentielle : jusqu’où peut-on/doit-on aller au nom du bien commun ?

Jon Snow nous en offrira la réponse dans une magnifique scène qui emprunte autant à la tragédie grecque qu’au drame shakespearien. Retrouvant celle qu’il aime dans la salle du Trône de Fer désormais à ciel ouvert, il accomplit dans un geste désespéré l’ultime prophétie prononcée par Tyrion peu de temps auparavant : « Le devoir est la mort de l’amour. » S’ensuit la destruction de ce Trône maudit – véritable coupable de tous les maux – par le chagrin de Drogon. Forgé par le feu, le Trône de Fer disparaît par le feu. Et Daenerys Targaryen n’aura fait qu’effleurer ce pourquoi elle a tant sacrifié.

Après une ellipse frustrante (et qui est sans doute le grand défaut de cet ultime épisode), le nouveau monde est à reconstruire. Tyrion en sera l’artisan, à l’image du personnage constructeur de l’ensemble de cette série. Un personnage dont – ironiquement – il ne sera fait nulle mention dans les chroniques de l’archimestre de la Citadelle, rebaptisées par Samwell Tarly A Song of Ice and Fire. Les cycles s’achèvent. Avec peut-être un peu d’insatisfaction quant au développement de celui qui concerne le nouveau dirigeant des Sept, pardon, des Six Couronnes. Mais qu’importe, le message est beau car tout s’achève avec celui par qui tout a commencé. Et il est également juste : le meilleur leader n’est-il pas celui qui n’a jamais souhaité le pouvoir ? Si. Indéniablement.

Les facilités scénaristiques de The Iron Throne (et de l’ensemble des deux dernières saisons) s’oublient vite au profit de la nostalgie. Dans sa deuxième partie, l’épisode livre tant de beaux moments renvoyant au reste de la série (le premier conseil restreint plein d’humour de Bran le Brisé, Brienne remplissant les pages de Jaime dans le livre des Commandants de la Garde Royale) qu’il semble difficile d’en vouloir plus longtemps aux showrunners. La fin douce-amère est bien là. Et elle apporte avec elle une multitude de réflexions, ainsi qu’une belle mise en abyme, dont Tyrion se fait une fois de plus le porteur et qui s’adresse tant aux personnages qu’aux spectateurs. Prenez du recul sur ce que vous venez de voir. Repensez-y dans dix ans. Et surtout, n’oubliez pas que ce qui façonne un monde sont les belles histoires.

Durant les derniers instants de cet ultime épisode, difficile de ne pas être submergé par l’émotion. Celle des adieux à une série qui mérite tous les superlatifs. Et surtout celle des adieux aux Stark. Les derniers des Stark. Dans une mise en scène construite en parallèle, chacun choisit sa voie et toutes se séparent, laissant peu d’espoir sur le fait qu’elles se recroisent un jour. La seule et unique certitude est que leur devise  – « Winter is coming » – peut enfin disparaître au profit du printemps.

Appréciation de MaXoE
9Sélection Best Of MaXoE
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

And now our watch has ended.
ON A AIMÉ !
- Une émotion d'une intensité rare
- Peter Dinklage
- Emilia Clarke
- Les derniers des Stark
ON A MOINS AIMÉ...
- Le traitement des ellipses
- Le manque de développement (à l'image des deux dernières saisons)
Game of Thrones – Saison 8 Episode 6
Game of Thrones - Saison 8 Episode 6 : The Iron Throne
Support(s) : Télé / Séries
Réalisation : David Benioff et D. B. Weiss
Scénario : David Benioff et D. B. Weiss, d'après l'oeuvre de G. R. R. Martin
Casting : Peter Dinklage, Emilia Clarke, Kit Harington, Maisie Williams, Isaac Hempstead-Wright, ...
Durée : 1h 18min
Genre : Fantastique
Sortie en France : 20/05/2019
Sortie aux Etats-Unis : 19/05/2019
Musique : Ramin Djawadi
Distribution : HBO (Etats-Unis) et OCS (France)
Production : HBO