MaXoE Festival 2019MaXoE Festival 2019 MaXoE Festival 2019
Vous aimez les Comics ? Et bien cela tombe bien, nous aussi ! Avec notre partenaire Urban Comics, et dans le cadre du MaXoE Festival, nous vous proposons de gagner chaque jour à partir d’aujourd’hui et jusqu’au 28 juin 2019 minuit, 1 exemplaire de Clark Kent : Superman T0 ! Pour cela, rien de plus simple, il vous suffit de répondre correctement aux questions qui vous sont posées sur cette page ! 🙂 En savoir plus !
Voici un nouveau Concours Jeux Vidéo dans le cadre du MaXoE Festival que nous lançons aujourd’hui et qui durera 5 jours (jusqu’au jeudi 27 juin à minuit) et qui vous permettra de peut-être remporter deux jeux Electronic Arts : FIFA 19 et Anthem. Pour participer et avoir une chance de remporter ce lot de deux jeux : 1 jeu (boite) FIFA 19 (Switch) + 1 jeu (code) Anthem (PS4) à gagner chaque jour pendant 5 jours, il vous suffit de répondre aux questions qui vous sont ... En savoir plus !
Comme vous le savez, la musique tient une place importante sur MaXoE puisque vous pouvez tout au long de l’année découvrir nos coups de coeur avec les artistes et les albums que nous sélectionnons dans nos Playlists MaXoE, et les clips qui retiennent notre attention dans nos Clips du Jour. La musique est aussi au coeur du Grand Prix des Lecteurs 2019 du MaXoE Festival avec notre Sélection Musique dans les catégories Pop/Rock/Blues Rock & Jazz/World/Soul et Chanson/Folk ... En savoir plus !
MaXoE > RAMA > Dossiers > Cinéma / DVD > Game of Thrones – Les saisons 1 & 2
Cinéma / DVD / Télé / Séries / /
Game of Thrones – Les saisons 1 & 2
"When you play the game of thrones, you win or you die."

En 2011, lors de la diffusion de la toute première saison de Game of Thrones, ses créateurs – David Benioff et D. B. Weiss – ne savaient sans doute pas qu’ils étaient sur le point de révolutionner l’univers des séries télévisées. Par ce choix, mais également leur audace et un budget assez conséquent tout de même, les deux showrunners ont proposé au public un objet d’une qualité telle qu’il n’a toujours pas d’égal aujourd’hui.

L’été touche à sa fin sur le continent de Westeros qui abrite le Royaume des Sept Couronnes. Depuis qu’une force obscure est venue bouleverser l’équilibre des saisons des millénaires plus tôt, les étés durent plusieurs années et sont souvent suivis d’hivers tout aussi longs. L’été qui s’achève semble être le plus long que le continent ait connu de mémoire d’homme et l’hiver sur le point de lui succéder est annoncé comme particulièrement rude.

Cette situation ne paraît guère préoccuper le Roi des Sept Couronnes – Robert Baratheon – qui occupe le Trône de Fer depuis qu’il a renversé la dynastie précédente, celle des Targaryen, dix-sept ans auparavant. Tandis que ses conseillers gouvernent à sa place, celui-ci préfère manger, boire, chasser et s’amuser avec des prostituées. Mais la mort de Jon Arryn, la Main du Roi – autrement dit son plus proche conseiller – vient mettre à mal cet équilibre. Afin de le remplacer, le Roi Robert décide de faire appel à celui qui a été son compagnon d’armes durant la rébellion : Eddard Stark, Seigneur de Winterfell et Gouverneur du Nord du Royaume.

La première saison de Game of Thrones est une saison d’exposition qui installe les rouages des guerres et manipulations politiques sur lesquelles le reste de la série va reposer. Les lieux sont multiples, les personnages innombrables et il faut se familiariser avec l’univers. Tout commence dès le générique. Un générique qui survole les différentes régions de Westeros mais également celles d’Essos, un continent situé de l’autre côté du Détroit et qui abrite les deux derniers membres de la famille Targaryen, en exil depuis la rébellion menée par Robert Baratheon. La complexité de l’ensemble aurait pu avoir pour résultat une première saison confuse (au regard de la démultiplication des temps, des lieux et des actions) et manquant de rythme (il faut installer les personnages, décrire les liens qui les unissent ou les désunissent). Au contraire, le dosage trouvé par David Benioff et D. B. Weiss entre description des enjeux et événements dramatiques et d’une importance capitale pour la suite est parfaitement équilibré. Un équilibre qu’ils sauront maintenir de façon toujours aussi précise par la suite. 

L’autre atout maître de cette première saison est bien évidemment sa distribution. Une distribution qui joue sur des valeurs sûres (Sean Bean, Peter Dinklage, Mark Addy et Lena Headey en tête) mais également en devenir. L’avenir aura donné raison à ce pari. Si Kit Harington, Emilia Clarke ou Sophie Turner étaient des inconnus à l’époque, leur carrière est aujourd’hui en pleine ascension grâce à cette première saison de Game of Thrones.

Game of Thrones – Saison 1, créée par David Benioff et D. B. Weiss. Avec Sean Bean, Mark Addy, Peter Dinklage, Lena Headey, Nicolaj Coster-Waldau, Michelle Fairley, Sophie Turner, Maisie Williams, Emilia Clarke, Richard Madden, Iain Glen, Kit Harington, Aidan Gillen, … Diffusée sur HBO entre le 17 avril et le 19 juin 2011 et sur OCS du 5 juin au 7 août 2011. Disponible en DVD & Blu-Ray.

 

Après la mort du Roi Robert Baratheon et la tentative d’Eddard Stark d’écarter son héritier Joffrey (qui est en réalité le fils de la Reine Cercei et de son jumeau Jaime Lannister), les Stark sont déclarés ennemis de la Couronne. Ned a perdu la tête, celle-ci ornant dorénavant les murs de la capitale, King’s Landing. Sansa, l’aînée de ses filles, est retenue captive par la Reine et devient le souffre-douleur du nouveau Roi, Joffrey. Arya, son autre fille, a réussi à s’enfuir. Et Robb Stark, fils aîné de Ned et héritier de Winterfell, s’est auto-proclamé Roi du Nord. Il marche sur la capitale accompagné de ses bannerets dans le but d’offrir au Roi Joffrey le même sort que son père. En parallèle, les deux frères cadets de feu Robert Baratheon – Stannis et Renly – se sont également déclarés héritiers au Trône de Fer et s’organisent afin de le soustraire aux Lannister, tout en s’affrontant mutuellement.

Tandis que ces différents seigneurs jouent au jeu des trônes sur Westeros, Daenerys Targaryen et ses trois bébés dragons parcourent Essos à la recherche d’une armée afin de reprendre ce qui lui revient de droit, c’est à dire le Royaume des Sept Couronnes. Seule la Garde de Nuit – un ordre très ancien dont la mission est de protéger Westeros et sa civilisation de la sombre force située à l’extrême Nord du continent – ne prend pas part à cette guerre. Elle est le bouclier protecteur du royaume des hommes. Et la menace au-delà du Mur grandit.

Faisant suite à une première saison ayant progressivement installé ses personnages et mis en place les différents enjeux du jeu des trônes, cette saison 2 se concentre sur les conflits armés que se livrent les multiples protagonistes. L’exposition a cédé sa place à l’action dont le point culminant est la bataille de la Néra, en toute fin de parcours, qui voit Stannis Baratheon tenter d’assiéger King’s Landing. Extrêmement maîtrisée techniquement, cette bataille (qui constitue quasiment un épisode entier) est à l’image de l’ensemble de la saison. Une saison qui a gagné en spectaculaire comme en scènes plus intimistes. Les assauts menés par les diverses maisons côtoient les stratégies militaires et politiques dans lesquelles les Lannister – et plus particulièrement Tyrion – supplantent leurs adversaires. Si Sean Bean était celui sur qui reposait la saison 1, celle-ci est incontestablement celle de Peter Dinklage et de son personnage aussi brillant que complexe. Un personnage qui contrecarre les plans de ses adversaires autant que ceux de ses alliés, et qui est l’artisan de cette nouvelle saison.

Game of Thrones – Saison 2, créée par David Benioff et D. B. Weiss. Avec Peter Dinklage, Lena Headey, Nicolaj Coster-Waldau, Michelle Fairley, Sophie Turner, Maisie Williams, Emilia Clarke, Richard Madden, Iain Glen, Kit Harington, Aidan Gillen, Alfie Allen, Sibel Kelliki, Charles Dance, Stephen Dillane, Liam Cunningham, … Diffusée sur HBO entre le 1er avril et le 3 juin 2012 et sur OCS du 3 juin au 29 juillet 2012. Disponible en DVD & Blu-Ray.